AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que même les Estoniens peuvent avoir envie d'écrire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Estonie/Eduard Von Bock
G33k
G33k
avatar

Masculin
Messages : 27

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Parce que même les Estoniens peuvent avoir envie d'écrire...   Ven 1 Oct - 16:57

Je n'aurai jamais pensé réécrire un journal intime. Déjà, le premier, si je n'avais pas eu l'excuse d'être coincé entre la vie et la mort -par une gastro, certes, mais on n'as pas toujours la mort qu'on veut...- je me serais interrogé sur ma santé mentale. Je veux dire, noter ses pensées les plus secrètes sur un bout de papier, il y a quand même plus intelligent... Ça doit être pour ça que je me suis débarrassé du premier. Mais, ces derniers temps, je me sens trop mal à l'aise pour avoir ce genre de préoccupations. Et puis, j'ai n'ai personne vers qui me tourner... ai-je seulement envie de me confier à quelqu'un ? J'aurai tendance à dire non, mais écrire ça sur un cahier de brouillon que n'importe qui pourrait trouver, en anglais qui plus est, n'est pas la preuve la plus convaincante... Mais bon, rédiger me fera du bien, et puis ça m'éloigne de l'ordinateur, comme l'a conseillé l'opticien... De toute façon, n'importe quel logiciel de traitement de texte peut être brisé en 20 minutes, ce serait stupide de croire que mon journal serait plus en sécurité sur mon laptop que dans un cahier bien moins encombrant (et pliable, qui plus est)... Et je n'avais pas le cœur à l'allumer, ça me rappelle tout ces mails que j'ai échangé avec Tino Finlande...

Avant-hier soir, je me suis disputé avec lui. Enfin, il n'y a pas eu de coups ni de cris. Juste ce malaise persistant... En tout cas de mon côté. Il faut dire que les révélations avaient de quoi bouleverser... Lettonie... Raivis a... demandé à sortir avec lui... Même pour une sortie entre « frères », c'est toujours moi qui ai fait le premier pas. Même moi, je peux comprendre qu'il ressent quelque chose pour lui. Et ça me fait mal. D'y penser, a me file une boule d'amertume dans la gorge... De la colère, aussi. Même si nous avons beaucoup de différences, Finlande et moi avons également notre lot de points communs. C'est pour ça que je m'entendais si bien avec lui. Et c'est pourquoi je le hais maintenant. Pourquoi lui, alors que nous nous ressemblons tant ?

… Je me dégoute. Soome n'a rien fait pour que je le haïsse. S'il m'avait averti par mail, ou s'il m'avait caché ça, là, j'aurais eu une raison. Et encore. Et puis, ça doit être douloureux pour lui aussi, de prendre une telle décision... Mais, dans ce cas... pourquoi a-t-il embrassé Raivis ? Je lui en veux. Oh, que je lui en veux. Surtout pour avoir fait autant de mal à Lettonie. En partie parce que ce dernier l'aime. Mais aussi parce que j'ai l'impression d'être incroyablement seul... Je ne suis pas un Baltique, ni un Nordique, et encore moins un Slave. Ou plutôt, je suis un peu de tout ça, mais je suis loin de tout leur ressembler. Et j'ai du mal de me lier avec quelqu'un que je ne connais pas. Jusqu'ici, les deux seules personnes avec qui j'ai vraiment été à l'aise, c'était Finlande et Lettonie. Mais s'ils partent tout les deux.... Qu'est ce qui me reste, à moi ?! Je.... J'agis comme si Raivis m'appartenais... Je suis pathétique. Je reproche à Pologne de trop coller Lituanie, mais je vaux bien moins que lui... Ce serait risible si ce n'était si pitoyable.

Plus je réfléchis et plus je me dis qu'il faudrait que je parle à Lettonie. Ce ne sont pas les occasions qui manquent. Mais, honnêtement, qu'est ce que je suis sensé lui dire ? « Ah, Salut, au fait, Tino m'a dit que tu voulais sortir avec lui, mais finalement, il part avec Lysander, pas de chance, hein ? » Je suis bien assez à moi tout seul questions souffrances, pas question d'en rajouter. Bon, je pourrais peut être l'informer que je sais de quelle manière il voit Tino, mais... mais je n'ose pas. Rien que de le croiser, j'ai cette douleur dans la poitrine... Heureusement, ces deux derniers soirs, je me suis endormi avant qu'il n'arrive. Étrange, quand on y pense, de s'endormir à 19 heures. Mais tant mieux. Je n'aurai pas réussi à passer la nuit à côté de lui... Il faudrait que je change de chambre. Tiens, je me demande si l'offre de Chine est toujours disponible, après tout je ne croit pas qu'il aie acquit un colocataire... Bon, ça implique de se mettre Russie à dos. Et surtout, ça signifie laisser Lettonie seul sans défense contre Pologne... Non, pas envisageable. Le mieux, ce serait que lui, parte. Mais je ne me vois pas lui expliquer ça... Et il ne sera pas forcément plus en sécurité. Peut-être en échangeant avec Lituanie ? Peu de chances que Pologne soit d'accord. Et puis, dans ce cas, ce sera moi qui ne sera plus en sécurité.

Hum, je crois que je devrais éclaircir la situation. Pas comme-ci quelqu'un allait lire ce journal, mais bon. Je ne déteste pas Pologne – je ne l'aime pas, c'est différent. Il est sympathique, mais alors, vraiment, vraiment fatiguant. Et un peu énervant, des fois. Voire effrayant. Et un poil trop imaginatif. Franchement, j'espère qu'un coup comme le code au travers du mur, il ne va pas en faire un autre trop rapidement, j'ai eu un mal fou à le persuader d'y renoncer. Ah, non, pardon, c'est parce que « Lithuanie a trop grave peur de, style, se tromper de mur ». Mais bien sûr. Bon, après tout ça fait mes affaires, donc on va éviter les commentaires. J'espère juste l'avoir convaincu que détruire les murs entre nos chambres n'était pas une excellente idée... Maintenant, plus qu'à trouver un argument pour les clés. Enfin, si je ne déménage pas.

Au final, j'ai beau écrire, ça ne change rien. Je me sens toujours aussi mal. Peut-être que les évènements sont trop récents... Bon, je vais plutôt faire mes devoirs. Au moins, ça, ce sera utile.
Revenir en haut Aller en bas
Estonie/Eduard Von Bock
G33k
G33k
avatar

Masculin
Messages : 27

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Parce que même les Estoniens peuvent avoir envie d'écrire...   Sam 2 Oct - 11:10

Je retire ce que j'ai dit à propos de l'utilité de ce journal. Je sens que je vais en avoir bien besoin pour ne pas devenir fou... Cette nuit, j'ai rêvé que je portais mon costume d' Halloween. Rien d'étonnant, le bal arrive bientôt. Mais, avec la scie à os, dans mon rêve... Je... Soome... Ah, j'arrive pas à l'écrire, c'était trop horrible. Il y avait de l'hémoglobine partout. Ça aurait pu en rester là. Ça aurait pu être un cauchemar comme un autre, ce ne serait pas la première fois. Mais c'était bien pire que ça. Car j'appréciais ce qui se passait. Je me suis même mis à chanter quelques phrases de cette chanson d'Apocalyptica... comment étais-ce, le titre ? Je m'en souviens qu'il était en français... Arg, j'ai du mal avec les langues latines... Il va falloir que je recherche les paroles... Bref, je me suis réveillé en sueur, sans arriver à retrouver le sommeil. Même la vision de Lettonie, paisiblement endormi, n'a pas suffit à me calmer. Je suis terriblement inquiet. Est ce qu'on peut devenir fou du jour au lendemain, où... ?

Avec tout ça, je n'ai presque rien avalé, ce matin. Une tranche de pain noir tout au plus. Je n'ai même pas finit mon lait, et pourtant je n'en ai pris qu'une tasse. Bon, c'est peut-être une occasion d'en réduire ma consommation. Lettonie et Lituanie disent tout le temps que j'en boit trop. Mais il faut bien ça pour faire passer le goût de leur cuisine... comment peuvent-ils manger des choses aussi relevées ? Les graines de carvi, c'est bon, mais à ce point... Mais bon, on va pas se disputer pour de la cuisine. N'empêche, j'espère qu'au prochain Noël, ils ne vont pas refaire le coup de l'oie -tout le monde sait pourtant que dans une telle occasion, c'est du porc qu'il faut manger ! Enfin, je dis ça, mais ce n'est pas en mangeant aussi peu que je peux donner la leçon...

Sinon, Tino m'a envoyé un message d'excuses. Il est vraiment désolé. Je m'en veux d'être en froid avec lui... mais je n'arrive pas à me retenir. J'ai voulu lui répondre. J'ai écrit et réécrit sans cesse, des réconciliations aux menaces. Finalement, je n'ai rien envoyé. Je suis trop partagé. J'ai bien essayé de voir ce que ferraient d'autres nations à ma place, mais bon... Russie dirait certainement avec des mots mielleux à quel point il le massacrerait ; Lettonie se confondrait en excuses ; Chine... euh non, Chine ne sait pas se servir d'un ordinateur, j'avais oublié. De toute façon, c'est à moi de m'excuser. Il faudrait que je prenne mon courage à deux mains et que j'aille le voir en face. Si je ne le fait pas pour moi, que je le fasse au moins pour mon pays. Hum... Il faut d'abord que j'aille acheter des fleurs. Je me demande si les horaires du fleuriste sont toujours les mêmes. Franchement, un seul fleuriste pour toute l'île... Il faut dire qu'ici, on offre rarement des fleurs. Pour moi qui fut habitué depuis tout petit à recevoir et donner des bouquets en toute occasion, ça fait bizarre. Et puis, ici, on emballe les fleurs dans un emballage transparent. C'est vrai que ça les met en valeur, mais du coup, on ne peut pas laisser la surprise jusqu'au dernier moment. Peut-être que c'est déjà surprenant en soi d'offrir des fleurs... Hum, je pense qu'il faudrait que je choisisse un bouquet bicolore. Bleu et blanc, tiens. L'idéal, se serait de mettre également des bleuets et du muguet, mais allez en trouver en cette saison...

Ah, au fait, j'ai retrouvé le titre de la chanson. En Vie. Par contre, je ne retrouve pas la traduction des paroles que je me souviens avoir chanté en rêve... Bah, marquons-les quand même :

Ne suffirait-il pas de se voir
Un peu plus, un peu moins mal
Ne suffirait-il pas de vouloir
And this world all gone to war

Réduisons nos peines
Achevons nous pour le plaisir
Destinons nos haines
Et buvons à nos souvenirs
Buvons pour ne plus mentir
Achevons pour le plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Estonie/Eduard Von Bock
G33k
G33k
avatar

Masculin
Messages : 27

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Parce que même les Estoniens peuvent avoir envie d'écrire...   Jeu 24 Fév - 16:30

Wow, longtemps que je n'avais pas écrit, hein ? Je suppose que je ne suis pas vraiment du genre confident... Et, pour ma défense, j'avais complétement oublié l'existence de ce cahier, je suis tombé dessus par hasard, alors que je fouillais mes affaires. A la recherche de quoi, bonne question. N'importe quoi pourrais aller, pourvu que ça vient du pays... Cinq ans ici, sans rentrer, ça commence à faire long, d'autant plus qu'il se passe tellement de choses, cette année : passage à l'euro -adieu, mes chères couronnes, avec vous s'en vont l'un des symboles de notre liberté...-, Tallinn nommée capitale européenne de la culture pour 2011 avec Turku -Aha, Finlande, on verra qui attirera le plus de touristes !-, en août ce sera les 20 ans de la Seconde Indépendance... Et aujourd'hui, les 93 ans de la Première, le Jour National. Et mon anniversaire.

Ah, je parle de l'Estonie en long et en large, mais ici aussi, il s'en passe, des choses ! A n niveau plus personnel, certes... Les histoires d'amour et de haine habituelles... Mais cette fois, j'ai dépassé le stade du spectateur. Il en aura fallu du temps, des semaines, que dis-je, des mois, et une machination polonaise, pour que je me rende enfin compte de ce qui était juste sous mes yeux. Jusqu'au dernier moment, j'ai hésité. Mais, le jour de la Sain Valentin... Hum, c'est un peu long à expliquer... Je réserve ça pour plus tard. J'ai encore du mal à réaliser ce qu'il s'est passé. Les blagues baltes comme quoi les estoniens sont lent à la détente sont peut-être vrai, finalement, ha ha. Ca expliquerait pourquoi ma crise de mélancolie me vient seulement maintenant...


Au fond, peut-être que tout ce qui me manque, c'est des relations. La couverture murale que Tino m'a offert à Noël et le collier en forme d'hirondelle aux couleurs du drapeau estonien, cadeau de Raivis de la même période - aucune idée de comment il a réussi à se fournir une telle chose, nul doute qu'en tout cas ça a du lui demander du temps et de l'argent- me soulagent du mal du pays, autant pour leur signification que par le lien avec ces personnes. Qui d'autre ai-je, dans l'Académie ? Lituanie, je ne le voit plus malgré les dortoirs, limite je lui parlais plus quand on était tout les deux chez l'autre au grand nez, et pourtant on était obligé de parler russe. Pologne... Bon, il est plein de bonnes intentions, et peut être une agréable compagnie, mais il est en général plus catastrophique qu'autre chose. Tchéquie... guère mieux. Parmi les autres personnes à qui j'ai adressé la parole plus de trois fois, il doit y avoir Groenland, sympathique fille -et Nordique- qui se met à l'informatique, Chine, même si c'était plus pour lui demander des conseils, et... c'est tout. Bien mince, la liste des contacts. La qualité vaut mieux que la quantité, certes, mais il y a des limites au comportement solitaire. Ah, les relations humaines... C'est loin d'être mon domaine... Bon, je vais essayer de faire mieux pour l'année à venir, rendez-vous pour mes 18 ans voir comment j'ai progressé.

...Je n'ai même plus de liqueur pour fêter ça. Si j'avais su, j'aurais apporté plus de Vana Tallinn. Quoique, avec le renforcement du règlement et de la surveillance, pas sûr que la bouteille aurait survécu. Plus qu'à aller boire une bière hors de l'établissent. Ha, les 17 ans commencent bien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parce que même les Estoniens peuvent avoir envie d'écrire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que même les Estoniens peuvent avoir envie d'écrire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parfois, les plus beaux sourires peuvent cacher de grands secrets, les plus beaux yeux peuvent avoir pleuré durant des heures et les coeurs les plus purs peuvent avoir souffert de grandes peines.. Feat Bambi, Wasoo, Canada and Pompom
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Même les meilleures fées peuvent avoir des difficultés...
» Qu'on ne vienne pas me déranger | Lou.
» Vianney au petit déjeuner avec sa chérie [Pv Laurélyne]
» "Ce serait bien de pouvoir t'approcher sans avoir envie de te tuer" Jasper Hale-Cullen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: École :: Ailes de Repos :: Journaux Intimes-
Sauter vers: