AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Croatie/Marija Jelušić
Éphémère sériosité
Éphémère sériosité
avatar

Féminin
Messages : 41

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)   Mar 5 Oct - 22:11

Assise dans la bibliothèque, un livre ouvert devant elle, la jeune fille étudiait ou plutôt, faisait semblant d’étudier. De l’étude en science…Arf, Marija détestait énormément cela, c’était ennuyant, ce n’était pas intéressant, sauf lorsqu’il s’agissait d’étudier le cerveau ou encore de disséquer quelconque animal ou partie du corps, un œil par exemple, sinon bref, savoir que les étoiles qu’on voit dans le ciel sont parfois mortes et qu’il faut une orbite plutôt ronde à une planète pour qu’elle ait au moins une caractéristique nécessaire pour le développement de la vie, ça ne l’intéressait pas plus que ça…

Préférant largement la sensation de ses écouteurs dans ses oreilles que celle du côté de sa main frottant sur la feuille ou bien de ses doigts tournant les pages de son épais manuel de science, il arrivait à la jeune fille d’inscrire des paroles de musiques aux questions de son devoir par erreur d’inattention…Comme elle venait de faire…


1 . Quel est le nom de la galaxie dans laquelle se situe la Terre ?

Réponse : I believe I can fly...

La prof n'allait pas être très contente. Encore une inattentive en classe ? Non non...Juste une fille qui préférait la musique aux cours de science... Les devoirs de math n'étaient pas nécessairement mieux...

5. (3x 5x)(7x-167) (78x-0,5)(18 3)

Réponse : 281,5xxxx, vous ne savez pas compter ?

Désespérant n'est-ce pas ? La Croatie regarda désespérément son manuel de science....Qui eut cette idée d'inventer les sciences? « Dommage qu'il ou bien qu'ils ne soi(en)t plus en vie, pensa-t-elle, je ne pourrais pas me venger... ». Elle regarda un instant son Ipod, changea de chanson, nan pas celle-là..., la changea encore, puis redéposa son Ipod sur la table. La jeune fille regarda son manuel...En un soupir, elle le referma et sorti ses devoirs de français. Traduire des phrases de l'anglais au français... « Ne *''Non'' en croate*, ne, ne, s'exclama-t-elle, c'est trop compliqué ! ! ». Pourquoi ce n'était pas traduire des phrases de l'anglais au croate ? Ok bon...c'était pour le cours de français...alors...

1. The cat is blue.

Marija se disait qu'il ne fallait pas traduire mot par mot et qu'il fallait donc mélanger les mots, ce qui n'était pas la bonne option pour cette phrase. La jeune fille inversa donc le nom et l'adjectif, ce qui donna effectivement une mauvaise réponse pour une phrase si simple...Elle prit son crayon et griffonna sur sa feuille ''Le bleu est chat''. La croate lu et relu et ainsi de suite, sa phrase, qui n'avait absolument pas l'air d'avoir de sens. « Pourquoi ça ne donne pas un beau son ? » Elle en venu à se dire que c'était parce qu'elle n'était pas habituée au français, alors la jeune fille ne tenta pas de corriger son erreur.

C'était long.... Trop long...Pourquoi faisaient-ils les devoirs aussi longs ? Tannée, la fille rangea son matériel de français dans son sac... Des devoirs d'économie, géographie et histoire...Bof...Marija referma son sac et se leva tranquillement .... La jeune fille alla se balader dans les rayons de la bibliothèque à la recherche d'un livre intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Estonie/Eduard Von Bock
G33k
G33k
avatar

Masculin
Messages : 27

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)   Jeu 23 Déc - 14:33

Spoiler:
 

Si certaines ne semblaient pas faire de leurs devoirs leur priorité, ce n'est pas le cas de tout le monde. En effet, Estonie cherchait à s'y plonger le plus profondément possible pour couper court au fil de ses pensées, avec plus ou moins de réussite. C'est que, les pensées, ça peut-être tenace, des fois. Encore plus tenace que cette tâche sur le pull tout neuf qui résiste à tout les produits ménagers. Eduard avait beau être habitué, ce n'est pas pour autant qu'il appréciait ça.

Donc, dans la bibliothèque, son cahier entouré de divers dictionnaires anglais-français et autres manuels à l'usage des apprentis francophones, le Balte regardait pensivement les phrases à traduire. Pas un étrange hasard, ces phrases étaient les même que celles de la croate. Oui, l'un est en cycle Secondaire et l'autre en Cycle Intermédiaire, mais lorsqu'on voit le niveau des questions, on se dit que le ou la professeur a du faire une exception et donné ces phrases exprès pour ceux qui avaient des difficultés. Et, des difficultés en français, pour Estonie, c'était un euphémisme. Il avait appris l'allemand et -malheureusement- le russe en plus de sa langue maternelle, et sont anglais était loin d'être mauvais. Mais pour ce qui est d'apprendre les langues latines... de toute façon, en quoi avait-il besoin du français ? L'espagnol, certes, une bonne partie de l'Amérique du Sud et latine l'utilisaient. Mais le français ? Quoique, il y avait bien certaines parties d'Afrique... Avec un soupir, il se remit à ses devoirs.

1.The cat is blue.

Kass on sinine, en estonien. Et sans avoir de stupides articles, définis ou indéfinis. Franchement, pourquoi vont-ils chercher des difficultés là où elles n'ont pas lieu d'être ? Et puis, d'abord, a-t-on déjà vu un chat bleu ? Et pourquoi pas un chat sans oreilles avec une poche ventrale ?* Non, franchement, cette phrase état stupide. Suffisament en tout cas pour arracher un nouveau soupir au garçon, tandis qu'il cherchait dans le dictionnaire. Cat : chat." Le chat" ou "La chat" ? Maintenant qu'il y réfléchissait, cela pouvait très bien être "L'achat"... Ah, tiens, non, c'est bien "Le chat". allez, on note le début de la phrase.

Si ça se trouve, le chat est un "russe bleu", d'où la couleur.

Eduard secoua la tête. Il ne devait pas se laisser distraire. Et puis, "le russe bleu" -a ne pas confondre avec le "russe noir" ou le "russe blanc", qui sont de très bonnes boissons à base de vodka et de café- a un pelage plus gris que bleu. On revient à la phrase. Le chat... est ou et ? Une petite vérification dans le Bescherelle le sortit du doute, c'est bien la première solution.

Remarque, il y a bien les lions bleus sur le blason d' l'Estonie, et le lion est aussi un félin.

Les doigts de l'estonien se crispèrent sur son stylo. Ne pas se laisser distraire... Et, le blason estonien est danois à l'origine, et l'est toujours. Ce qui n'empêche pas les lions d'être bleus. Mais ce n'est qu'on blason... et as-ton déjà vu des chats sur un blason ? Remarque, pourquoi pas... Toujours est-il que "le chat est bleu". Tant de mal pour une si petite phrase... Enfin, au moins, il allait arrêter de s'interroger dessus...

Ou alors, la personne qui parle est daltonienne.

Calme, Eduard, calme... Ne laisse pas retomber ta tête aussi fort contre la table, tu va abîmer et l'un et l'autre. Plutôt que de continuer à s'épuiser sur le français, Estonie décida de faire une pause. Après tout, il avait déjà fini les autres devoirs, il pouvait bien se permettre. Il se leva donc de sa chaise, à la recherche d'une lecture pour ce soir, histoire de le détourner de l'ordinateur pour lequel il devait se limiter, selon son opticien. Tiens, il y avait une pentalogie -ou une " trilogie en cinq volumes", comme aimait le dire l'auteur de cette oeuvre**- qu'il aimerait bien relire, et, tant qu'à faire, en version originale, d'autant plus qu'il doutait de la trouver dans une autre version... Il fallait juste qu'il se souvienne où se trouve le rayon des romans de SF... Les yeux en l'air, regardant les noms affichés sur les étagères, le balte ne vit pas arriver Croatie dans la direction opposé, et, fatalement, se cogna contre elle... ce qui lui fit évidemment perdre l'équilibre.

"Aoutch..."
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Croatie/Marija Jelušić
Éphémère sériosité
Éphémère sériosité
avatar

Féminin
Messages : 41

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)   Mer 2 Fév - 2:00

-Excuse- moi, mais il n'était pas possible de regarder devant toi ?

Certes, elle aurait pu demander en premier lieu si le garçon allait bien, mais non, elle avait préféré le critiquer ainsi. Ah, chère Croate, ce n'est pas ainsi que tu te feras des amis... Cet air hautain et cette tendance à sermonner qui osait ne pas se montrer sous les coutures qu'elle aurait désirées, elle ne savait pas du tout de qui elle l'avait hérité, sûrement d'Autriche qu'elle s'était tant forcée à imiter par admiration...Ah, l'époque durant laquelle elle était à la limite folle amoureuse de ce garçon à lunettes, au point qu'elle aurait pu en laver les caleçons tous les soirs et risquer les coups de poêle de cette fille qu'elle considérait comme sa grande soeur...Peut-être que cet air lui avait été transmit par les gènes ? Sa mère ? Son père ? Elle ne savait pas grand-chose sur ceux-ci, mais bon, un jour elle s'informerait un peu plus sur cette femme qui l'avait mise au monde, mais peut-être pas sur l'homme qui lui avait donné l'autre moitié de ses chromosomes, après tout, la croate croyait que c'était à cause de lui que sa mère avait été rongée par son cancer... Marija regardait Estonie d'un air critique.

-Tu vas bien ? Tu n'as rien de cassé ?

Bon, malgré son air dur, elle n'avait pas pu s'empêcher de lui demander s'il allait bien, qui sait si un jour elle pourrait négliger cette demande et laisser quelqu'un mourir dans une affreuse souffrance... Il ne fallait pas penser au pire, Estonie était toujours en vie... La jeune fille tripota doucement un livre se trouvant sur l'étagère. Par un faux mouvement, la brunette fit tomber la tablette qui n'était pas stable... Et comme on pouvait si attendre, cela avait fait un bruit d'enfer et tout le monde se retourna ...Un grand moment de solitude encadra la demoiselle qui regardait l'estonien d'un air désolé tout en esquissant un sourire légèrement niais suivi d'un cri de douleur... Un cri de douleur ? Oui, la miss avait reçu un livre sur le pied... Un gros bouquin d'environ...400....500...nah...1200 pages...D'habitude, les grandes douleurs n'ont pas de mots disait-on, mais là elles en avaient....

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Estonie/Eduard Von Bock
G33k
G33k
avatar

Masculin
Messages : 27

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)   Lun 11 Avr - 13:00

"Excuse-moi, mais il n'était pas possible de regarder devant toi ?"

Une de ces phrases désobligeantes, dont le ton hautain aurait démangé Estonie de faire un commentaire acerbe s'il ne semblait pas en même temps si sûr, si convaincu d'avoir raison ; c'était tout à fait naturel, d'ailleurs, puisque la jeune fille avait raison : oui, il aurait pu regarder devant lui. Et si son commentaire était tout à fait superflu mis à part pour l'embarrasser, et ce en quoi son rôle était parfaitement rempli, ce n'était pas lui qui allait le faire remarquer. Il s'était toujours sentit mal à l'aise en face des personnes pleines d'aplomb, et autant dans un cas normal il aurait répliqué à un peu d'arrogance, autant, avec lui fautif, il ne pouvait que baisser la tête et se confondre en excuses. La méthode Balte, quoi. Le bredouillement de mots difficilement intelligible, dans lequel il mélangeait par inadvertances quelques mots étrangers, fut toutefois coupé court par un regard sévère, qui lui arracha des légères convulsions. Pourquoi un air si critique dans ces yeux acajou ? Ce n'était pas comme s'il avait fait quelque chose de grave... si ? Et puis, ce n'était pas volontaire !... Cela n'empêcha aucunement l'inquiétude de le prendre. Oh, qu'il avait horreur de se retrouver confrontés aux autres, surtout dans une situation pareille ! Dire que s'il était passé à côté d'elle, ils auraient pu continuer leur journée tranquillement et rester deux parfaits inconnus... Ah, quelle mauvaise journée...


"Tu vas bien ? Tu n'as rien de cassé ? "

Ah... Question étrange de la part de quelqu'un qui vient tout juste de le réprimander. Comme quoi, il ne faut pas se faire une idée des gens sur les premières impressions. Malgré tout, les traits de ce joli visage ovale gardaient un air inflexible. Un léger coup d'œil de la part de l'estonien le laissa toutefois remarquer qu'elle tripotait un ouvrage -par tic ou par embarras ?


"Je... Je vais bien, merci..."

Les yeux d'Eduard ne pouvaient s'empêcher de revenir à cette main, qui, à force de manipuler le volume, faisait bouger la tablette branlante... Pour avoir faillit ce recevoir toute une série d'Asimov, l'estonien savait ce qui allait se produire. Mais, alors qu'il ouvrait la bouche... Il ne put que se mordre la lèvre par empathie pour la jeune fille en voyant tout ces livres dégringoler sur elle, tandis que les regards se tournaient vers la source de bruit. Lentement, il décrocha un sourire gêné devant l'air de la demoiselle, avant qu'un recueil averti en retard de lois de la physique ne se décide à tomber, choisissant pour atterrir un pied qui passait par là, faisant lâcher au passage un petit cri à la jeune fille, ce qui le sortit de l'état de spectateur dans lequel il était plongé pour prendre l'ouvrage, trop tard puisque le mal était fait...

"Hum, eh, désolé, dit-il bien que ce ne fut aucunement sa faute. Ce... Ce n'est pas trop douloureux ?"

Non, bien sûr, elle avait juste envie de travailler ses cordes vocales dans la bibliothèque...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh, étude, quand tu nous tiens compagnie....(libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» "Bonheur quand tu nous tiens."
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: École :: Facilitées :: Bibliothèque-
Sauter vers: