AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Ein Lied ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ~ Ein Lied ~   Jeu 28 Oct - 22:37








Ein Lied


Ma vie n'est ni plus ni moins que la votre, hormis quelques détails insignifiants. Ce journal n'est pas une oeuvre mais une esquisse, un "Lied", une histoire. Mon histoire. A partir du jour où j'ai commencé à la réécrire. Ces pages qui décrivent ce que j'étais "avant", ces pages déchirées que j'ai volontairement ôtées, ont été brûlées.

Car il n'y a jamais de nouveau départ.

Seulement des mises au point.









DIOS, PATRIA Y HONOR

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Jeu 28 Oct - 23:27

Aujourd'hui, 28 Octobre 2010


Je ne sais quoi dire. Tout se bouscule un peu depuis que je suis arrivée dans cette Académie, tout est... chaotique? Oui, c'est le mot. Je dois avouer que je suis un peu surprise. Je ne m'attendais pas réellement à une ambiance aussi "décontractée". Les élèves sont assez peu studieux et se disputent assez régulièrement, j'ai déjà eu affaire à deux histoires de couples et une bagarre... C'est génial. La maison me manque terriblement, mais je tâche de ne pas trop y penser, comme Vatican me l'a demandé.

Je pense qu'il faut tout reprendre depuis le début.

Je suis donc arrivée il y a quelques jours. Le premier soir, j'ai eu affaire à trois filles (dont l'une était un garçon, mais je le représenterai par un "elle" tant que nous ne serons pas arrivés à cette révélation) qui se battaient. Difficile de faire abstraction du bruit, j'ai dû intervenir. Deux coups de guitare dans les oreilles, et elles ont fini par se calmer et la soirée a repris un cours normal. Le lendemain, l'une d'elle est venue me remercier, je n'ai toujours pas compris pourquoi. Même si elles étaient à deux contre une, je ne l'avais pas fait pour elle, mais bien pour occulter la nuisance sonore qui me parvenait aux oreilles. Cela m'empêchait d'accorder ma guitare convenablement. J'ai d'ailleurs eu peur pour son intégrité en la branchant à l'enceinte fortement endommagée de l'Académie... (D'ailleurs il faut que je pense à me racheter des amplis, je n'en ai plus. L'acoustique, c'est joli, mais je préfère jouer de la guitare électrique avec un ampli.) Où en étais-je?... Ah, oui. Une des jeunes filles m'a remerciée. Plus tard dans la soirée, lorsque je suis allée chercher ma guitare, j'ai fait la connaissance de Finlande. Un garçon un peu spécial mais sympathique. Il écoute la même musique que moi (et veut nous faire monter sur scène pour Halloween avec deux autres personnes, un pianiste et Belgique, une jolie blonde dont il a l'air amoureux, ça craint, elle va lui PNLiser le cerveau) et est un véritable moulin à paroles. (Ceci dit son goût pour la bonne musique ne m'étonne pas outre mesure, la Finlande est la contrée du métal, chacun le sait...) D'ailleurs, je dois aller en ville avec lui vendredi pour m'acheter des vêtements chauds (et donc par la même occasion un nouvel ampli), il fait un de ces froids ici... Finlande m'a prêté des "pulls" (chose étrange, mais qui tient chaud), mais je ne voudrais pas les lui réquisitionner trop longtemps. J'ai un minimum d'amour-propre, tout de même...

Je vais aborder légèrement le sujet des cours, car c'est là que j'y ai rencontré une personne, ma foi, fort intéressante. En effet, il se trouve que mon voisin de Mathématiques n'est autre que le Vatican en personne. Cela m'a un peu surprise mais je suis vraiment heureuse de l'avoir rencontré. Il est le représentant de Dieu sur Terre, tout de même ! Et il est sympa, aussi. Il a pris la peine de m'écouter quand j'ai eu des questions à lui poser, et d'y répondre surtout. Il m'a demandé de ne plus penser à mon frère, ni à ce que j'ai laissé derrière moi... C'est difficile, mais j'espère pouvoir y arriver. Après tout, il est la voix de la sagesse, non ?

Je pense avoir oublié un sujet important : Ecosse. Ecosse est mon extrême opposé, il est un garçon qui ressemble à s'y méprendre à une fille, autant dans son attitude que dans son physique. Au départ, j'ai vraiment pensé que je ne le supporterai jamais. Il était trop... féminin, oui. Mais finalement on a un peu parlé et le contact passe bien. Je pense que le fait de savoir que l'un et l'autre ne sommes pas ce que nous semblons être à modifier quelque chose. Je ne sais pas. En tout cas, je n'arrive pas à le comprendre. Un coup il va bien, un coup il va mal. Il me demande de l'embrasser puis il me repousse. Je n'y comprends rien du tout. Il voulait se suicider aussi, ha... ha. Maintenant il est à l'hôpital. Je ne sais pas si je dois aller le voir ou bien rester là. J'aimerais bien le voir mais je n'en ai pas envie, c'est compliqué. Je crois qu'il veut se suicider à cause de Finlande. Je ne suis pas sûre et je ne m'avancerai pas là-dessus, mais ça ne m'étonnerait pas. Une histoire de couple.

J'ai aussi fait la connaissance d'une autre personne : Croatie. Elle est assez étrange, au départ elle me prenait pour un extra-terrestre. Elle aussi, je pensais que jamais je ne pourrais la voir en peinture. Et pourtant, ça passe plutôt bien, en ce moment. Cependant, pour elle comme pour les autres (sauf pour Vatican parce qu'il est le représentant de Dieu et que par conséquent il est FORCEMENT quelqu'un de bien), je reste sur mes réserves. Une jeune fille, Irlande je crois, m'a demandé d'être son ami. C'est le genre de choses que je ne peux supporter. Depuis quand doit-on demander la permission à quelqu'un pour le considérer comme un ami? Si la personne refuse par la suite de te voir, alors tu ne le considèrerai plus comme tel? J'ai du mal à comprendre ce principe. De toute façon, ça viendra comme ça viendra. Il y a certaines personnes que j'apprécie, d'autres moins. Je me laisse porter par le destin et on verra bien comment tout cela se finira.

J'allais oublier. Chine et Pologne (je crois que c'est ainsi qu'ils se nomment), sont deux garçons assez... spéciaux. Ils voulaient un de mes caleçons, pour faire un théâtre de caleçons. Sur le coup, j'ai dit que je savais ce que c'était, mais ça m'avait...hm.... surprise. Je ne suis pas sûre qu'ils comptent faire cela de la même manière que chez moi. (A la maison, un théâtre de caleçons, c'est comme un théâtre de marionnettes sauf que c'est avec... bah, des caleçons quoi, mais je ne connais pas les moeurs orientales alors...) Je leur ai prêté un caleçon de Sandi (je n'en porte pas, même si je m'habille comme un garçon au premier abord, j'ai un minimum de dignité fémini.... bon, d'accord, je n'ai AUCUNE féminité, mais quand bien même, je en porte pas de caleçon, donc je n'aurais pas pu leur en prêter un qui m'appartienne. Je suis surieuse de voir à quoi cela va ressembler.
Comment décrire Pologne et Chine ? Bien, Pologne me parait quelque peu timide, il se cachait derrière son compagnon durant tout le temps où ils sont venus me voir. Quant à Chine, c'est un garçon sympathique. On a parlé un peu, après qu'Ecosse nous ai lancé qu'il voulait se suicider. Mh, il est sympa. Et je pense n'avoir rien d'autre à raconter aujourd'hui.

C'est tout pour le moment.


Alea Jacta Est.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Mar 30 Nov - 17:44

Aujourd'hui, 30 Novembre 2010


Ca fait un moment que je n'ai pas écrit ici. Par flemme ou par manque d'envie ? Je ne sais pas trop. Surplus de travail, peut-être ? Ca m'étonnerait ; les professeurs ne sont pas tellement exigeants ici. J'ai du mal à suivre tout ce qui se passe. Le principal problème ? Des histoires de coeur, encore et toujours. Finlande est devenu distant. Au début, tout allait pour le mieux, il était avec Ecosse (je pensais qu'il s'était mis avec Belgique mais bon, apparemment non), et tous les deux étaient joyeux, souriants, des étoiles dans les yeux et tout le blabla qui va avec.

C'est tellement ennuyeux.

Seulement, voilà. D'un jour à l'autre, comme ça, ils se sont éloignés et maintenant c'est une guerre atomique dans le salon communautaire. On ne peut plus reconnaître Ecosse, il a complètement pété un plomb. Finlande, bah... il ne parle plus et ne sourit plus. Ah, comme je déteste les histoires d'amour, c'est toujours la même chose. D'un côté comme de l'autre ça part en clash. Pas toujours pour les mêmes raisons, d'accord, mais tout de même. C'est d'une banalité effrayante. Puis, ça me peine de les voir comme ça tous les deux. Heureusement que je ne suis pas particulièrement proche d'eux, sinon je n'ose même pas imaginer le merdi.......... bref. Tous les deux, ils s'entendent bien avec tout le monde, ils devraient s'en tirer sans trop de casse. Bah, ils vont avoir mal pendant un moment mais bon... Parlons d'autre chose, c'en devient déprimant.

Il y a plusieurs nouveaux aussi. L'un d'entre eux à l'air sympa. Je devrais peut-être aller lui parler. Nan, pas possible, c'est pas dans mon caractère d'aller vers les gens, et je ne pense pas que ce soit dans le sien non plus. Dommage. Mais bon, ce n'est pas important.

Il neige. C'est beau. Mais c'est froid, terriblement froid. Je ne connaissais pas la neige, ça m'a fait bizarre. Déjà, il y a quelques semaines, il faisait tellement froid que Finlande m'a prêté des pulls pour que je ne glaglate pas pendant tout l'hiver. Ensuite on est allé acheter des vêtements plus chauds, avec un ami à lui. Et j'ai un nouvel ampli. Un Marshall JVM 410C ; ça roxxe. Le son est génial. Ca m'avait manqué, d'avoir un ampli. J'essaie de jouer des chansons assez joyeuses pour ne pas faire déprimer plus encore ceux qui le sont, mais ce n'est pas simple quand j'ai des envies subites de Rammstein. Enfin....

Finlande pense que je prends des hormones pour ressembler à une fille. Je ne savais même pas que ça existait. Et je ne sais pas trop quoi lui dire. D'un autre côté, ce n'est pas vraiment dérangeant que je sois une fille et pas un mec, je pense ; c'est juste une bonne excuse pour repousser les filles qui me demandent de sortir avec elles après tout. Aussi, il m'a parlé de saunas et de batailles de boules de neige. Ca a l'air amusant. J'ai hâte.

J'ai l'impression que Vatican m'évite. Ce n'était peut-être pas une bonne idée d'enfermer l'infirmière dans le placard, mais tout le monde aurait fait pareil en voyant sa tête, non?.... Puis, le directeur m'a punie, alors c'est bon, c'est terminé, on n'en parle plus -à part les soirs où je serai à l'infirmerie pour la remplacer mais ce n'est qu'un détail-.
C'est tellement demander que tout le monde soit heureux ? J'aimerais bien pouvoir faire quelque chose, même si je ne suis qu'un jukebox...


It's my life.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Jeu 9 Déc - 9:48

Aujourd'hui, 9 Décembre 2010


Je crois qu'Ecosse est parti. Je crois. Ca fait un moment que je ne l'ai pas croisé. Bon, j'ai peut-être été un peu brute lors de notre dernière "rencontre", un peu. Mais ça m'a énervée. Comment peut-on décemment insulter avec tant de hargne quelqu'un qu'on a aimé ? Il me dit qu'il l'aime toujours, mais il a rompu et il ne cherche qu'à lui faire du mal. Je ne le comprends pas. Comme d'habitude. Je pense que je ne le comprendrai jamais. Et ça, ça fout un froid. Je l'aime bien Ecosse, il est spécial mais je l'aime bien. Enfin. On verra comment il sera à son retour hein...

Je me suis retrouvée dans la chambre de Vatican l'autre jour. Dans le lit de Vatican.... et je n'ai toujours pas compris comment j'ai fait pour passer de mon lit au sien, ça m'échappe. Déjà, j'ai mis dix minutes en me réveillant pour comprendre avec qui j'étais, et dix autres pour comprendre où j'étais. Je ne devrai plus regarder de film le soir. Non, je ne devrai plus. En fait, c'est mauvais pour la santé, même s'il était excellent le film, vraiment. Je crois que c'est de celui-là qu'Ecosse m'avait parlé. En tout cas, je l'ai beaucoup apprécié.

Grande et désastreuse nouvelle : les dortoirs ont été réaménagés et ne sont plus. Ils ont tout réorganisé en ailes, ce qui fait que je me retrouve dans la même aile qu'Etats-Unis! Ca craint ! Et nous y sommes seuls en plus, ça craint... bah, encore plus hein. Du coup, à chaque fois que je rentre ou sors de ma chambre -parce qu'heureusement le Directeur a eu la merveilleuse idée de séparer les garçons et les filles-, je zieute pour m'assurer qu'il n'est pas dans les parages. Et je vais squatter dans les autres ailes dés que possible. Bon, il y a un couvre-feu donc on respecte le couvre-feu, mais... mais voilà, ça me gonfle ! J'étais bien dans les dortoirs et là... bon, je vais arrêter de médire. C'en devient lourd. Et je n'aime pas cela.

Finlande avait le nez en compote, l'autre jour. A cause d'une porte à ce qu'il dit, mais je n'y crois pas trop. J'ai pas insisté mais bon. Ca ressemblait plus à un coup de poing. Bref. Lui qui vit dans un pays du Nord, il ne savait pas qu'il fallait mettre de la glace ? Ca m'étonne. Et les médecins tous une bande d'incompétents, eux non plus ils ne savaient pas. Aussi, ce sont des chochottes. Envoyer quelqu'un à l'hôpital parce qu'il saigne du nez.... bon, ça suffit les médisances, j'ai dit. Ah, il m'a fait rencontrer son ami, euh... Suède, je crois ? Mh, ouip. Il a l'air sympa. Et je crois qu'ils élèvent un xolot ensemble. C'est assez drôle, je ne savais pas que les animaux étaient autorisés dans l'enceinte de l'Académie. D'un autre côté, vu tous les chats qui trainent... ça doit être bien, d'avoir un animal de compagnie. Peut-être que je devrais m'en acheter un. Un lézard. Un iguane. C'est bien les iguanes, ça ne fait pas de bruit, c'est gentil et c'est calme.

J'ai ouvert un livre bizarre l'autre jour. Mais vraiment bizarre. Il y avait plein de mots que je ne comprenais pas, et les dessins euh... c'est physiquement possibles ces trucs-là?! Je l'ai vite refermé. Il vaut mieux ne pas savoir de quoi ça parle, en fait. Non, il ne vaut mieux pas...

En ce moment j'ai envie de jouer su Saez. Mais c'est trop triste.
Alors je n'en joue pas.

Une petite chanson de par chez nous que me chantait constamment Sandi....

Hermano, dame tu mano
y unidos marchemos ya
hacia el sol de la victoria,
trayectoria de la libertad.

Hermano de la montaña,
hermano de la ciudad,
juntos unidos lucharemos
y unidos lograremos
llegar al final.

Ya nadie detiene la avalancha
de un pueblo que tomó su decisión ;
esta es la guerra desatada,
popular y prolongada contra el opresor.

¿ Cuál es la Consigna ?
El pueblo no se detiene.
¿ Cuál es la Consigna ?
F S L N

¡ F de Fuerza insobornable,
S de Sol de libertad,
L de Lucha inclaudicable,
N de No retroceder

Spoiler:
 
Je n'ai jamais compris si c'était pour me défier ou pour m'avoir à ses côtés qu'il me la chantait. Et au fond, je n'ai jamais voulu savoir. La vérité, ça blesse.


I will wait for the sun
On the top of the world
To tell you all about
The beauty of the light
I'll stay up in the night
Looking moon shooting stars


Spoiler:
 


Dernière édition par Nicaragua / Logan N.M. le Mar 21 Déc - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Mar 21 Déc - 19:52

Aujourd'hui, 21 Décembre 2010


J'ai mon iguane. Il s'appelle Sonne, il est mignon, et il ne bouge pas, comme je le pensais. Il est adorable. C'est Vatican qui a trouvé son nom, c'est joli non, "Sonne". Ca veut dire "Soleil" en Allemand, et c'est aussi le titre de l'une des plus belles chansons de Rammstein (sans exagérer...). Au début, Vatican a tiqué je crois. Je ne suis pas sûre qu'il ai déjà vu un iguane de sa vie avant. D'ailleurs il n'arrête pas de dire que c'est un lézard. Mais Sonne, c'est in iguane, un iguane ! Ah, Finlande et Suède l'ont vu aussi. Je crois qu'il s'entend bien avec Suède. Quant à Groenland, n'en parlons pas...

En fait, il a dû voir pas mal de monde déjà, mon bestiau'.

Suède m'a emmené au sauna dont Finlande m'avait parlé. Il est sympa, Suède. Pendant un moment il parlait trop, beaucoup, beaucoup trop, mais maintenant c'est redevenu normal. Je crois que c'est à cause de Wilikleaks. Enfin bref.... Il m'a montré comment ça fonctionne et tout et tout. Ils ont fait du beau travail, Finlande et lui. La seule chose que je trouve dommage, et je le lui ai dit, c'est qu'on ne peut pas regarder les étoiles de l'intérieur. C'est triste, parce que le sauna est dehors. Mais bon. Après on s'est roulé dans la neige. Directement. Et Suède m'a passé une couverture pour que je n'attrape pas froid.
Ceci dit, j'ai attrapé un léger coup de froid, mais pas à cause de ça. J'ai eu la flemme de me rhabiller pour retourner à l'Académie. Suède m'a prévenue. Mais ce n'est pas grave, ce n'est pas grand-chose.

Ce qui m'a achevée, c'est d'avoir entendu la conversation entre Finlande et Chine... Ne pas avoir su garder ses petits frères, parce qu'ils avaient besoin de quelqu'un de fort.... C'était mon jumeau. Mais c'est pareil. J'ai été un poids pour lui, je n'ai jamais pu l'aider ni le protéger comme j'aurais du. Et encore maintenant je suis un vrai boulet... Haha, la seule chose qui tient la route chez moi c'est mon économie. C'est plutôt drôle, non ? Je ne sers à rien, mais mon économie tient debout, aimez-moi!

.... Sans blague.

Ca craint. Vatican aussi déprime, et lui non plus, je ne peux pas l'aider. Tout ce que je fais, ça ne sert à rien, strictement à rien... Nicaragua, le boulet du monde, sauf en économie. Jusqu'au jour où ça fera : ohh, mais crevons-le, cet abcès, et comme ça on fera d'une pierre deux coups. Non seulement on se débarrasse d'un boulet, mais en plus on comble une crise économique.

Tch.

Allez, pour changer. La chanson qui a valu son nom à Sonne.

Eins, zwei, drei, vier, fünf,
sechs, sieben, acht, neun, aus

Alle warten auf das Licht
Fürchtet euch fürchtet euch nicht
Die Sonne scheint mir aus den Augen
Sie wird heut Nacht nicht untergehen
Und die Welt zählt laut bis zehn

Eins, hier kommt die Sonne
Zwei, hier kommt die Sonne
Drei, sie ist der hellste Stern von allen
Vier, hier kommt die Sonne

Die Sonne scheint mir aus den Händen
Kann verbrennen kann euch blenden
Wenn sie aus den Fäusten bricht
Legt sich heiß auf das Gesicht
Sie wird heut Nacht nicht untergehen
Und die Welt zählt laut bis zehn

Eins, hier kommt die Sonne
Zwei, hier kommt die Sonne
Drei, sie ist der hellste Stern von allen
Vier, hier kommt die Sonne
Fünf, hier kommt die Sonne
Sechs, hier kommt die Sonne
Sieben, sie ist der hellste Stern von allen
Acht, neun, hier kommt die Sonne

Die Sonne scheint mir aus den Händen
Kann verbrennen kann dich blenden
Wenn sie aus den Fäusten bricht
Legt sich heiß auf dein Gesicht
Legt sich schmerzend auf die Brust
Das Gleichgewicht wird zum Verlust
Lässt dich hart zu Boden gehen
Und die Welt zählt laut bis zehn

Eins, hier kommt die Sonne
Zwei, hier kommt die Sonne
Drei, sie ist der hellste Stern von allen
Vier, und wird nie vom Himmel fallen
Fünf, hier kommt die Sonne
Sechs, hier kommt die Sonne
Sieben, sie ist der hellste Stern von allen
Acht, neun, hier kommt die Sonne


J'aurais aimé t'aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Que c'est beau d'aimer
J'aurais aimer t'écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire


Devenir le soleil
Pour sécher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c'est plus fort que moi
Tu vois je n'y peux rien
Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Sam 25 Déc - 23:46

Aujourd'hui, 25 Décembre 2010


Je suis partie. De l'Académie ? Oui. J'ai pris mes affaires, j'ai laissé Sonne à la charge de Vatican (je lui fait entièrement confiance) et je suis partie. Ca n'allait pas du tout. J'ai pleuré au beau milieu du Salon Communautaire, ça craint. Même si Finlande, Suède et Belgique se disputaient, même s'ils étaient trop occupés pour s'en apercevoir, ça craint. Je crois que Chine a essayé de me réconforter, j'ai pas trop fait gaffe. Mais ça m'énerve. Les émotions, ça doit toujours rester à l'intérieur. Ca ne doit jamais ressortir. Même quand on ne va pas bien. Même quand on en a marre. Même quand on déprime plus qu'on ne raisonne. Ca devrait toujours rester là-dedans, ou du moins, pas sortir devant les autres. Alors j'ai voulu me barrer. Le temps que ça aille mieux. Parce que je n'y arrivais plus, à tout garder à l'intérieur. Ca claquait complètement.

Je n'ai pas la prétention de dire que ça fout la vie de tout le monde en l'air, seulement ça ne fait rien pour arranger les choses. Oh, je suis sûre que tout le monde s'en fout, mais bon, moi ça me met mal à l'aise. Et puis, il y a Sonne. Lui, c'est un animal, il ressent ce genre d'émotions, même si ça se voit pas. J'aurais pu lui pourrir la vie avec mes ondes négatives... En plus, je suis sûre que ça ne fait pas de mal à Vatican de l'avoir avec lui. Je suis passée ce matin -enfin, vers 3heures quand tout le monde dort- déposer un chapelet en or pour Vatican -pour Noël, oui- et il n'avait pas l'air d'aller mal. Mon iguane non plus. ... Est-ce que je peux toujours le considérer comme mien vu que je ne m'en occupe pas pour le moment?.... Arg...

Oui, donc, la soirée du 21. J'ai mordu Suède. Mais ça m'énervait trop de les voir à deux contre un! (oui, Suède et Belgique contre Finlande) Et Belgique je l'aime pas c'est une pét..... une fille!! C'est une véritable fille : je ne sais absolument pas ce que tu penses mais je te forces à croire que je le sais et que toi tu ne le sais pas pour te faire penser ce que tu veux que je pense. CA ME SOULE. Et c'était tellement cul-cul leur truc, c'est dingue. Non mais les histoires comme ça, y en a marre au bout d'un moment, quoi. Ca va bien les querelles, les histoires de couple, mais c'est d'un lourd. Ah, ils sont mignons, quand ils sont ensemble, et encore, si tu as le malheur d'être proche de l'un de deux, tu le perds forcément. Ah, lui il ne s'en rend pas compte, non. Jamais. Sauf que toi, tu le vois, son comportement qui change du tout au tout. Il t'écoute plus quand tu lui parles. Il change radicalement de manière de penser, de manière de vivre, pour lui faire plaisir à elle (oui, je me mets toujours dans la situation où la personne concernée est un garçon, vu que j'aime pas avec les filles, j'en compte aucune dans mes "potes" paraît que je suis misogyne, c'est con pour une fille). Enfin, c'est galère. Et quand ils se séparent, tu en as pour des années de hurlements sans fin. C'est horrible DX

Enfin, je dis ça, je dis ça....

Depuis que je suis partie, je me suis faite embaucher assez facilement dans la ville. Oui, j'ai des sous, mais je n'avais pas envie de rentrer à la maison. Je n'ai pas envie de m'y retrouver, pas pour l'instant ; et je voulais un "retour aux sources", travailler pour se loger, tout ça tout ça... Donc je bosse dans un night-club en tant que... beaucoup de choses (entre autres, musicienne, serveuse, même danseuse de temps à autres, y a des types qui sont vraiment, vraiment bizarres et ils me demandent de jouer/chanter des chansons que j'aime pas trop mais bon...) et je dors dans un petit hôtel miteux que je paie de ma poche. Ca me donne l'impression d'être à la maison sans avoir les fusillades. C'est amusant. Enfin, pas tellement, je pleure tout le temps en rentrant, ça le fait pas. Et je n'ai pas envie de rentrer, pas pour l'instant. Il faut que j'apprenne à gérer tout ça, mais pour l'instant je n'y arrive pas.

Aujourd'hui, le night-club n'était pas ouvert, et de toute façon, même s'il l'avait été, j'aurais quand même fait ce que j'ai fait. J'ai passé ma journée à l'église. J'ai prié pour que ça aille mieux entre Finlande, Suède et Belgique, même si j'aime pas Belgique chacun a le droit à son petit bonheur personnel, et elle n'a pas non plus l'air de tenir la forme. J'ai prié pour qu'Ecosse aille mieux, parce pour lui non plus, ça va pas des masses. J'ai prié pour que Vatican n'ai plus à pleurer. Et j'espère que là-haut, il va m'entendre, et qu'il réussira à arranger tout ça. Je l'espère du fond du coeur.

J'ai préparé des Biscochoshier soir, je vais aller les déposer à l'église. Normalement, c'est mangeable, c'est même bon. J'y vais.


"No se puede vivir con tanto veneno... Mira con el corazon lo que los ojos no ven."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Lun 10 Jan - 21:25

Aujourd'hui, 10 janvier 2011


Ca me fait bizarre d'être revenue. Je n'avais pas vraiment l'impression d'être à ma place. J'avais beau chercher Vatican, il n'était pas là ? Malade ? Sans doute ; c'est ce que je pensais. Je me trompais, en fait. Finlande m'a dit que le Directeur avait tué les animaux de certains élèves, y compris le mouton de son frère... et renvoyé Vatican. Sur le coup, je ne sais pas si j'ai eu plus peur pour mon iguane que pour Vatican ou l'inverse. En vérité, je m'en voulais énormément, et je m'en veux toujours. Malgré ce qu'il raconte, je reste persuadée que c'est parce qu'il avait Sonne avec lui que le Directeur l'a viré... et sans oublier le passage avec l'infirmière... C'est dur. Trop, sans doute. Qu'est-ce qu'on fait ici, en fin de compte ? Je me pose vraiment la question. Je devrais sans doute la poser au Directeur, quand je le verrai. Apprendre à être une Nation, c'est apprendre à vivre en harmonie avec les autres, non ? C'est apprendre à être responsable, non ? Pour ne pas voir son peuple mourir, pas vrai ?

Alors pourquoi une autorité supérieure s'amuserait-elle à briser ainsi ce qui tient encore dans ce monde ses propres élèves ? Oh, on a beau dire, ce ne sont que des animaux, mais non. Il faut être réaliste. Ce sont aussi une part entière de la personne qui les a élevé, qui les possède, qui les a chéris.

... Sonne est mort aussi. Je l'ai appris quand je suis allée voir Vatican (à cause du nouveau, là... enfin, j'en parlerai plus tard). Il me l'a balancé, comme ça, en disant que c'était de sa faute. Non. C'était de la mienne. Je n'aurais pas dû partir, Sonne ne serait pas mort et lui il n'aurait pas été renvoyé. J'aurais tout fait pour que ça n'arrive pas.

Finlande m'a emmenée au sauna. C'était sympa. N'empêche qu'il a beau dire, mais quand même, il faisait pas le fier quand la température a monté. ... Bon, d'accord, moi non plus, mais voilà. Heureusement qu'il n'y avait pas de bières, j'aurais dormi. Non, pas dormi après, mais dans le sauna. Ouais, j'crois que ça me fait pioncer ses trucs. Ca va, c'est pas trop pire. La vodka... c'est autre chose. Moui bon. Je crois qu'il ne va pas super bien en ce moment, des trucs qui lui prennent la tête, mais je n'ai pas insisté. Et en plus hier, j'en ai encore rajouté ; je me suis plantée, me suis acheté un portable parce que je voulais lui parler, sauf que... y a un texto que j'ai envoyé alors que j'aurais pas dû. En vrai, je voulais l'effacer et il a été envoyé, génial, ça commence déjà... moi et le matériel électronique, ça fait deux, c'est définitif. Il n'empêche, que je me demande vraiment pourquoi je m'obstine. Le temps s'écoule, et malgré toute la bonne volonté du monde, je n'arrive pas à le rattraper. ...

Un nouveau est arrivé, Slovénie. Il est marrant, mais il m'a fait boire des choses étranges, qui donnent mal à la tête.. ou ont d'autres effets. Il m'a emmené voir Vatican, du coup, je lui dois ça. Seulement voilà, pendant que je le veillais (certains lui ont fait boire de ses médocs miraculeux, ça allait pas), il en a profité pour me faire avaler un produit de force. Ca m'a brûlé les yeux. C'était horrible. Surtout le droit en fait. Et puis après... bah, il m'a fait ouvrir les yeux. Et il s'est passé un truc bizarre, je sais pas trop, je crois que... je crois que j'ai eu un coup de foudre pour quelqu'un. D'après Slo', ça devait me "stimuler un nerf", tu parles oui, je suis en train de vivre une vraie torture, je pense à lui toute la journée c'est une horreur.
Il faut que je l'attrape pour qu'il me file un antidote, je pourrai pas tenir.


"Y Dios me hizo mujerY dios me hizo mujer,
de pelo largo,
ojos,
nariz y boca de mujer."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Mer 19 Jan - 20:51

Aujourd'hui, 19 janvier 2011


Je m'en veux un peu d'en avoir parlé à Suomi, il a déjà assez de mal comme ça à joindre les deux bouts, et j'en rajoute encore mais je sais pas, sur le coup, j'avais besoin d'en parler à quelqu'un... oh, pas une question de vie ou de mort, mais j'en peux plus, j'ai passé toute la nuit à stresser comme une dingue juste parce qu'il était dans la pièce d'à côté. Je ne savais pas trop comment il allait réagir, mais en fait il l'a plutôt bien pris. .... Trop bien, peut-être. Je sais pas. Je suis assez... confuse, sur le sujet ; en tout cas, lui, il a l'air de le prendre à cœur...
J'ai manqué de diplomatie. "Dis la première chose qui te passe par la tête." "C'est de la faute de Slovénie." ... Je m'excuserai auprès de lui, plus tard même si c'est pas tout à fait faux. On est dans la même classe, mais je ne l'approche pas beaucoup... bon, je ne l'approche jamais. Lui, il est bien trop occupé à bidouiller ses produits chimiques pour y faire attention, donc il n'y a pas vraiment de soucis, d'un autre côté. Tant mieux, en fait. Ca m'évite de me retrouver cobaye de ses expériences. ...Je me demande ce qui a bien pu lui passer par la tête, quand même... Arg, c'est un gamin, inutile de chercher plus loin.

...J'ai fait une connerie. J'ai "acheté" un cheval. Enfin, acheté... Son ancien propriétaire m'a collé la longe et les papiers entre les mains en disant que c'était une carne et que j'avais pas de chance, il avait promis de le refiler à la première personne qui passait et que "pas d'bol mon ptit gars, c'est tombé sur toi." Il m'a dit que je pouvais toujours l'envoyer à la boucherie, qu'il n'en avait plus rien à battre.
...Je l'ai gardé. Je l'ai appelé Gilgamesh, comme le grand roi qui dominait le monde auparavant, qui possédait tout, et qui s'est fait encorné. Oui, parce que Sonne, son nom signifiait le soleil, et c'est pas le fait de porter le nom d'un astre qui ne faiblit jamais qui l'a empêché de se faire tirer comme un lapin. Alors Gilgamesh, je sais pas, peut-être qu'un roi qui s'est fait encorné aura plus de chances ? Bah. C'est un étalon curly blanc. Suomi m'a donné l'adresse de personnes qui ont accepté de le garder en pension (non, même avant tout ça, le cheval dans l'Académie, faut pas abuser). Tout mon fric passe dedans. Nan, parce que j'ai beau faire genre, de l'argent, je n'en ai pas tant que ça... bizarrement, les gens vous prennent moins en pitié et vous posent moins de questions quand vous avez de l'argent. Alors voilà. Je dépensais sans doute à tort et à travers, mais là il va falloir que je fasse plus attention : faut bien le nourrir le Gilg', et j'ai perdu mon boulot (oui, parce que je me suis bourrée la gueule à la vodka, je suis pas arrivée très fraiche à la librairie et... ça n'a pas plu à la gérante).

J'ai parlé avec le Directeur. Enfin, parlé... Je lui ai demandé pourquoi Vat' avait été viré. Soit disant qu'il ne pouvait pas représenter convenablement son pays. Je ne suis pas d'accord avec lui. Je lui ai fait circuler une lettre, j'espère qu'il en prendra compte.
...
De toute façon je ferais tout ce qu'il est possible de faire pour que Vatican revienne.
Même si ça lui plaît pas.

Il me manque.


Fare thee well, little broken heart
Downcast eyes, lifetime loneliness

Whatever walks in my heart will walk alone


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Sam 22 Jan - 22:41

Aujourd'hui, 22 janvier 2011


J'ai fait le tri dans mes affaires, un soir d'insomnies. Il y avait apparemment des documents que j'ai oublié de brûler en partant... et je n'ai pas le cœur à le faire.
Je ne sais pas pourquoi. Il me manque, ça oui, c'est normal. Je n'y arrive pas, à aller de l'avant, en vérité. Encore maintenant, je ne sais pas... j'ai l'impression que je n'ai pas le droit d'être heureuse sans lui.

...Féroé m'a donné une peluche. Elle est adorable, c'est une peluche de dinosaure. Elle ressemble à Sonne. Je me suis sentie assez gênée, sur le coup, je ne m'y attendais pas et... bah... je sais pas, ça m'a mise mal à l'aise. Enfin. J'ai vraiment aimé l'attention, et j'aime vraiment beaucoup la peluche. Elle trône sur mon lit... Il faudra peut-être que je la planque d'ailleurs, si jamais Etats-Unis se décide à venir jeter un œil dans le dortoir féminin et trouve que c'est une menace potentielle... Normalement, il ne devrait pas y avoir de soucis. Je suis toute seule, alors la porte est toujours fermée à clef (et je n'ai pas besoin d'en délivrer les doubles, c'est un gros avantage...) mais bon, sait-on jamais.

Slovénie a bu le produit qu'il m'a fait avaler de force. Il l'a bu de force aussi, mais bon. Petite "vengeance" personnelle. ...Je l'ai un peu regretté après, tout de même. Il est tombé amoureux (même s'il hurle à pleins poumons que c'est faux, que l'amour n'existe pas, entre deux bégaiements) d'Autriche. Je m'en veux un peu de lui avoir imposé ça, ça le rend.... triste ? Ca, j'en sais rien, en tout cas il est pas jouasse ; et il m'a bien fait comprendre qu'il m'en veux, lui aussi. Chic, je ne suis pas toute seule à le faire. Je l'aime bien, Slo'. Il est assez enfantin et insouciant. Pas méchant non, il ne semble juste pas vraiment y connaître grand-chose sur les relations humaines. C'est un scientifique, un vrai, un scientifique qui s'occupe de ses expériences sans prêter attention au monde alentour. Il est toujours dans sa bulle. C'est amusant.

J'ai toujours le cœur qui bat à cent à l'heure quand j'entends parler de 'lui', ça ne va pas en s'arrangeant. Suomi dit qu'il n'y a pas de remède, que ça reste longtemps. Il dit aussi que si je fais semblant de ne rien ressentir ça va me blesser. ... Slo' n'arrête pas de dire que ce n'est pas rationnel, comme sentiment, que ça n'existe pas, qu'il y a une explication scientifique de toute façon. En attendant, il n'a toujours pas trouvé de remède. Il se plaint qu'il subit un Enfer depuis quelques heures... le même que le mien depuis deux semaines. Il dit que c'est de ma faute. Oui, je le lui accorde. J'ai fait de même en parlant avec Suomi, j'ai tout mis sur son dos. Alors bon, d'accord. Ca reste en majeure partie de sa responsabilité s'il a avalé ce produit, mais il y a tout de même une part de la mienne.

Je n'ai pas de nouvelles du Directeur. Gilg' reprend du poil de la bête, il a des allures magnifiques.


No fear, no pain
Nobody left to blame
I'll try alone
Make destiny my own
I learn to free my mind
Myself I now must find
Once more,
Once more.


If I could fly
Like the king of the sky
Could not tumble nor fall
I would picture it all
If I could fly
See the world through my eyes
Would not stumble nor fail
To the heavens I sail
If I could fly...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Dim 6 Fév - 21:31

Aujourd'hui, 06 février 2011


Hope hope, little dreamer ;
One day your dreams will be released,
But anyway Should I come
To help you in disguise ?

There's no way I can just
Stay there and let you walk alone,
Anyway I can hope,
Your reality will not be mine.

I can try to do
Your world better around,
I can do as well,
Your dreams be life, not your nightmares.

J'y ai vraiment cru, qu'est-ce que j'ai été conne. J'aurais dû m'en douter, en fait. Ca a été exactement la même chose, comme dans mon cauchemar. Il y avait Sandi, au début. Ah, mon frère. j'étais heureuse, vraiment, c'était génial. J'avais retrouvé mon frère, on jouait, on s'amusait ensemble. Il ne me détestait pas. Il riait. Je l'entendais rire, mon Dieu ! ...Et puis il est parti. Il m'a tourné le dos et il s'est enfoncé dans le noir. J'avais beau l'appeler, il ne revenait pas. J'avais beau l'appeler, il partait et en plus il se foutait de moi. Je lui courais après mais je n'arrêtais pas de tomber. Et je suis arrivé devant Vatican. Je ne sais pas ce qu'il foutait là mais il est parti aussi. Il m'a affiché un sourire désolé quand je lui ai demandé pourquoi Sandi ne revenait pas. Et c'était tout.
...Et puis après il y a eu Suomi. Il partait aussi, comme les deux autres. Je l'appelais, je hurlais mais il partait quand même. J'ai eu peur. Très très très peur. Il y a eu des gens, des gens que je ne connaissais pas, qui m'ont frappée. Je l'ai appelé. Il ne venait pas. Pas du tout. Il n'en avait rien à battre..
Et, plus rien. Le noir, total. Je n'avais plus d'air. J'avais mal. Très mal. Et je me suis réveillée, sans air, sans rien. Je ne savais pas où j'étais. Mais Suomi était là. Chine aussi. Ils m'ont dit que j'étais à l'infirmerie, à cause de D.
...Je suis juste tombée dans les pommes à cause de son produit, ça ne m'a pas tuée. J'ai connu pire. Lui aussi. On est allé au cimetière avec Slo', devant la tombe de sa grand-mère. C'est triste, il l'aimait sa grand-mère, j'en suis sûre. Il m'a dit qu'il avait eu peur pour moi, que quelque chose n'aille pas, quand je me suis serrée contre lui. J'étais contente. Je l'aime bien, D, malgré ses délires un peu farfelus. Il n'est pas méchant, juste un peu trop scientifique.

...Suomi a dit que j'étais son meilleur pote, hier soir. Ca m'a donné envie de me défoncer encore plus pour essayer d'arranger les choses entre Féroé et ses frères. Féroé, il me déteste maintenant. Parce que je l'ai séquestré et que je lui ai dit des choses immondes. Je le comprends, moi aussi je me détesterais. C'est un peu le cas d'ailleurs, mais bon ça c'est une autre histoire. Pour Suomi aussi, d'ailleurs. Je ne sais pas pourquoi mais je crois qu'il ne veut plus me voir maintenant. Ca m'énerve. Il ne reste plus que la chambre noire et mon cauchemar se sera réalisé pour de vrai. Il m'a menti en plus. Il a dit qu'il me laisserait pas.
...C'était pas vrai.


Going down I walk, my way till now
Deep to the obscurity
Obliterating you in every way
With my life's insanity


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Mar 8 Fév - 21:22

Aujourd'hui, 08 février 2011


Ai reçu les places pour le concert d'Iron Maiden ce matin. Je ne sais pas ce que je dois en faire. Ai hésité à les déchirer et les jeter à la poubelle, mais ce serait une totale aberration de faire ça. Je vais sans doute les refiler, à quelqu'un. Sais pas encore à qui. On verra.

J'avais envie de me faire du mal. De me faire très mal. Un peu comme si par là j'arrivais à me transformer en garçon, un vrai, un mec qui a tout pour l'être, y compris dans le sens biologique du terme. Ai compris que ça ne servait à rien, de toute façon, même si j'avais toujours cette idée dans la tête. Même si je l'ai toujours. Se blesser c'est un peu comme expier ses pêchés. J'en ai commis un de pêché, un gros. J'ai menti. J'ai menti avec mon corps, parce que je ressemble à ce que je ne devrais pas être. J'ai menti avec mon cœur parce que je suis ce que je ne devrais pas être.
...Mais merde, je suis, non ? Pourquoi est-ce que ça change quelque chose, hein ? Pourquoi est-ce que, sous principe que je suis une fille, je ne peux pas être quelqu'un que je supporterais ? Pourquoi est-ce que, sous principe que je suis une fille, je ne suis pas sensée "acheter des vêtements de mec", "jouer de la musique de mec" et "boire une bière" (de temps à autres parce que la bière, je tiens pas, je m'en passerai volontiers) ? ¿Por qué? ¡¿Por qué, maldito sea! Je pensais que ça s'arrangerait. Que je pourrais faire quelque chose pour que ça s'arrange. Mais pas du tout, en fait. Il a dit que j'étais une fille, que j'étais "vraiment une fille". Ça me blesse, venant de lui. Je le sais bien, que je suis du sexe faible, que je ne devrais pas trainer avec des garçons, pas dormir dans le dortoir des garçons de temps à autres, pas être simplement ce que je suis. Je sais que je devrais être quelque chose de normal, bien enraciné dans ma culture.
...J'en deviens à me demander pourquoi tout ça m'est tombé dessus. C'est vrai, quand on y regarde bien, toutes les filles au Nicaragua, ce sont de belles latinos à la peau mate et aux longs cheveux noirs de jais en cascade. Il y avait UNE rousse aux yeux verts, une. Devait y en avoir qu'une seule dans tout le pays, mis à part le frangin. Et c'est tombé sur moi. La sélection naturelle ? J'y crois peu. ...Ça m'énerve. Tout ça. Tout et rien, en fait. Je déambule comme une âme en peine sans oser entrer dans le salon communautaire parce que j'ai peur de l'y croiser.

Heureusement, Gilgamesh est là. Je l'ai emmené en balade ce matin (...vers trois heures, je n'avais pas envie de dormir), il a semblé apprécier. On est allés jusqu'à la mer et on s'est arrêtés au bord de l'eau. Je me suis demandée si j'étais loin de chez moi, si j'étais loin de tout. Si j'étais quelque part, déjà. Gilg' avait l'air heureux, tant mieux. Il a galopé dans l'eau, ça lui a fait du bien je pense. Même, de sortir, parce que je ne le sors pas souvent, entre les cours et la peur qu'il passe sous une voiture. On joue pas mal quand je vais le voir, j'ai commencé à le monter, mais jamais je ne l'avais emmené au-delà des clôtures. Au-delà des barbelés.
...Et Dieu sait que les barbelés sont tellement tristes.

Ai quasiment envie de rentrer chez moi. Mauvaises pensées.
Veux voir Vatican, il me manque.
Veux voir D, même si je le vois tous les jours, il faut le protéger ce crétin.
Veux voir Danemark
Veux pouvoir traîner Gilg' partout et l'emmener loin, très loin, parcourir le monde sur son dos et s'évader.
Veux voir Ivan, depuis que Grèce m'en a reparlé.
Je veux être un mec...

...mais ça, j'y arriverais jamais, peu importe tous les efforts que je ferai pour.


Gefriert das Blut dir in den Adern
Schnürt dir Angst die Kehle zu
Hörst du dein Herz und die Glocken schlagen
ist es Nacht ...

... Mitternacht !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Mer 9 Fév - 11:43

Aujourd'hui, 09 février 2011


Il semblerait que je ne sois pas faite pour que mes voeux se réalisent.
Je voulais devenir un mec, Slo' m'a transformé en fille.
VDM.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Ven 11 Fév - 22:45

J'ai éventré mon matelas.
Et pas que, d'ailleurs.

...Suis redevenue moi-même. Plus de robes. Plus de boucles.
Rien que moi.

...Je veux rentrer à la maison.

Hush little dreamer, the bearer of light
Has come to set you free
Now little dreamer at last you can sigh
'cause the nightmares will be released


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   Dim 13 Fév - 16:56

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Ein Lied ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Ein Lied ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I was the man who never lied. Never lied until today ~ Nolan [100%]
» aidan, eden & jaycee ▬ Surpriiiiiiiise, I lied to you !
» [Creepypasta] Psystigri Lied
» Event #2 : Halloween 2014
» Présentation de Lied Leucogaster [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: Anciens Threads RP-
Sauter vers: