AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confessions d'une accro au yaoi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 24 Déc - 13:15

Journal d’Elizaveta :
Que celui qui ouvre ce cahier et lise son contenu réfléchisse d’abord aux conséquences. Ce n’est pas une menace, c’est un avertissement.

*********************
Très cher journal, je n’ai aucune idée de pourquoi je commence à écrire sur tes pages ni à quoi ça va me servir. Je trouverai les réponses au fur et à mesure je suppose. J’ai pas tellement envie de me présenter, ça paraît tellement idiot de se présenter à un cahier !, et surtout j’ai d’autres choses à te dire.

D’abord désolé, tu vas beaucoup entendre parler d’un certain Roderich. Quand je dis beaucoup, c’est environ toutes les cinq lignes. Non. Plutôt toutes les trois lignes.

Pour commencer, je dirais que depuis mon arrivée à l’académie, qui date de...plusieurs semaines je crois, il s’est passé énormément de trucs de diverses sortes (comprendre problèmes de couple, crise d’hystérie et pétage de câble) et j’en ai sûrement raté. Que voulez-vous, mon réseau d’informations est encore à construire. D’abord, j’ai revu Roderich. Dès mon premier jour j’ai eu droit à la séquence des retrouvailles avec lui (et accessoirement à une grosse baston qui a laissé des séquelles). J’étais vraiment heureuse de le revoir ! Cette chose bizarre qui s’agite au fond de mon estomac quand je le vois ne m’a pas laissé une seule minute de repos. Je sais, ça paraît dément, mais lorsque je l’ai revu je n’ai même pas pu lui dire tout ce que j’avais préparé. Ma belle déclaration qui décrivait par le menu tous mes symptômes dès qu’il entrait dans la pièce où je me trouvais. (J’avais d’ailleurs failli me briser la nuque en tombant d’une pu**** d’échelle lorsque j’aidais maman à faire le ménage chez ses parents...)
Le truc qui fait mal, c’est qu’apparemment il n’était pas libre. Quand je dis « libre », ça veut dire sans « petite amie » (ou plutôt « travelo complètement hystérique » mais je développerai plus tard). Ca m’a fait mal. Vraiment très mal. Alors c’est peut être pour ça que je me suis comportée comme je l’ai fait avec son pseudo copain. Parce que, ouais c’était un mec en fait. En temps que membre du club très privé des fan de yaoi j’aurais du m’en réjouir. Mais, décidément cet Ecosse porte trop de gloss et a des talons carrément trop hauts pour que je le considère comme un vrai gay. Et surtout, il m’a traité comme si :
1) je n’étais pas dans la pièce
2) j’étais une simple groupie de Roderich
3) j’étais une tâche sur sa jupe (trop courte la jupe, d’ailleurs)
Bref. Je me suis emportée. Ma poêle aurait dû s’écraser contre sa jolie petite tête creuse mais il avait un copain assez proche de Hulk, niveau corpulence. Le reste est un peu flou, mais je me souviens qu’il s’en était pris à Marija, que j’avais déjà croisé à la maison. Et je ne supporte pas qu’on s’en prenne aux enfants (ok, elle a mon âge et concurrence sans problème Ukraine au niveau mammaire, mais elle reste une enfant pour moi !) . Je me rappelle aussi avoir entendu Roderich crier... Le reste est un peu flou. J’ai encore mal à la tête, alors je suppose qu’on a du me la cogner.
Et puis surtout...A force de lui demander de me raconter ce qui s’était passé, Roderich m’a avoué qu’il m’aimait... Rien que d’y penser, j’ai chaud. Ouaah, on dirait une vieille héroïne de shojo ! Mais, du coup j’ai réalisé que je l’aime. Il m’a embrassé, je l’ai embrassé... Mais maintenant je me demande...On n’est pas vraiment un couple, ça j’ai compris...Alors, qu’est-ce qu’on est ? J’ai envie d’être près de lui, sentir sa main dans mes cheveux, l’entendre me parler...J’ai l’impression que ce n’est pas un fil rouge qui me relie à lui, mais un câble en acier. C’est un peu...niais. Mais les mots sont trop limités pour décrire ce que je ressens !

Pour passer complètement à autre chose, le mec qui m’a tapé dessus a essayé de se poignarder... C’est Ecosse, complètement paniqué qui est venu nous le dire... Et j’ai réagit comme la dernière des salopes...Oui, j’ai vraiment honte quand j’y repense...Après tout, les querelles, mêmes musclées, entre nous qu’est-ce que ça vaut quand quelqu’un souffre au point de vouloir mourir ? Et moi, au lieu de...réagir comme un être humain, j’ai fait comme si Lysander/Ecosse parlait dans le vide. Comme si ce n’était pas important. Je suis pourtant bien placée pour comprendre ce type, Russie, je crois... Père m’a suffisamment regardé comme si je n’étais rien pour savoir que désirer la mort, ce n’est pas quelque chose d’anodin. Je vais essayer d’être plus...civilisée avec l’autre travelo. Pardon, avec Ecosse. Parce que lui aussi souffre, Russie était son ami. J’ai de la peine pour lui. Je le déteste quand même un peu parce qu’il connaît le goût des lèvres de Roderich.

J’ai rencontré des personnes sympas... Il y a d’abord Nicaragua, Logan. On a passé un petit moment ensemble dans le salon communautaire à regarder tomber la neige...(note : penser à vérifier la position du Nicaragua sur une carte.). Pas très bavarde, j’ai eu des doutes sur son sexe, mais je pense que c’est une fille. Grande, extra plate, quasiment muette, mais une fille quand même. Parce qu’un mec m’aurait regardé d’une autre façon quand je lui ai parlé de Noël.

Récemment, j’ai aussi parlé avec un gars super marrant ! Saint Marin je crois. Il m’a gentiment aidé à me relever quand je me suis étalée par terre avec tous mes yaoi dans les bras. Vive les tapis. Bref, c’était carrément drôle de le voir s’étouffer quand je lui ai appris en quoi consiste un yaoi. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de le tortu...l’informer plus. Je pense réessayer prochainement.

J’ai aussi recroisé, Marija, comme je l’ai dit plus tôt. Je ne l’aurais pas reconnue...comment une si plate petite fille peut-elle devenir aussi...grande ? Je n’ai pas encore trop pu lui parler, la dernière fois remontant à la bagarre. Ah, non ! Je l’ai vu aujourd’hui mais j’étais un peu...occupée. Elle lisait un yaoi je crois. Brave petite.

Il y a aussi la légion des gens pénibles.
Genre le trav...Ecosse. Il essaie d’être moins...insupportable en ce moment. La preuve ? Sa jupe est moins courte et il se maquille moins. En même temps, vu les litres de larmes qu’il verse régulièrement, il a intérêt à ne pas forcer sur la mascara et l’eyeliner. Il faut vraiment que j’essaie d’être plus gentille avec lui. De son point de vue, c’est quand même moi qui lui ai piqué Roderich.

Dans le style furie il y a aussi sa petite sœur, Irlande. Cette sale gosse a incendié Roderich sous prétexte qu’il était avec moi dans le dos de son grand frère. Je ne lui ai pas explosé le crâne par miracle, mais elle a intérêt à éviter de trop me provoquer. Heureusement pour elle qu’elle a le sens de la famille. Elle sort avec Saint Marin je crois. Pauvre gars.





Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 24 Déc - 13:16

***********************

Mon Dieu ! Il y a tellement de trucs qui se sont déroulés sans que je mette à jour ce journal, que je devrais tout reprendre depuis le début ! Et encore... Pour simplifier, je ne vais mettre que les événements vraiment marquants.

Bon. Pour commencer, je me suis prise une bonne cuite. Avec Irlande et Saint Marin. Oui, je sais que j’avais traité la gamine de furie et tout...Mais je crois que sur le moment elle essayait juste de défendre son frère... Bref, elle adore le yaoi, est très drôle, mignonne, a une cave personnelle trèèès (peut être trop...) bien fournie et ....voilà. Le problème c’est que...disons que ça faisait longtemps et que j’ai toujours eu un peu de mal à rester digne quand je bois. Pour faire court, j’ai commencé à me désaper sous prétexte qu’il faisait trop chaud. A voir la tête des autres, il n’y a pas que moi qui a eu un coup de chaud. C’est un peu confus, mais je crois que Pologne a failli prendre des photos. J’espère vraiment qu’il ne l’a pas fait. C’est moi qui prend des photos compromettantes ! Pas les autres ! J’espère aussi que Roderich ne le saura jamais. Une crise cardiaque peut vite arriver... J’ai eu la très désagréable surprise de voir surgir le directeur de l’académie à un moment crucial. (par crucial comprenez : il restait un bouton avant le désapage total du haut) Je ne crois pas trop qu’il ai apprécié ma tentative d’humour pour décoincer la situation : « Euuuh... Vous êtes qui déjààà ? Hahahaha... ». On me pardonnera, j’étais alcoolisée au dernier degré. Du coup, j’ai une épée de Damoclès qui flotte au dessus de ma tête et je pressens qu’elle ne va pas tarder à tomber sur ma pauvre petite caboche (qui a beaucoup souffert de la gueule de bois) . Sous la forme d’une gentille punition. Aïe. Quand je pense qu’il m’a regardé d’un air si méchant alors que je ne faisais (presque) rien de mal ! Les règlements sont vraiment la plaie de l’humanité ! Je ne veux même pas songer à la tête qu’il aurait fait si jamais il était arrivé cinq minutes plus tôt lorsqu’Irlande et Saint Marin n’étaient pas loin de s’envoyer en l’air dans le salon communautaire... Mon dieu...Un massacre...

Un autre truc ? Ecosse ne fait plus parti de la liste des personnes à abattre ! En même temps, il est si mignon... Mon instinct maternel ne peut décidemment pas résister à des grands yeux pleins de larmes. Surtout quand ces larmes sont là à cause de...Turquie. Oui ! Tu as bien lu cher Invité qui lis actuellement mon journal (fais gaffe d’ailleurs...)... Sadiq le sadique en personne. Je ne pensais vraiment pas qu’il viendrait ici. Ni qu’il me reconnaîtrait ! Voilà pourquoi c’est très mal de sous-estimer les gens. Il a eu l’air choqué. Je l’étais aussi, d’ailleurs. Il fait parti des gens contre qui je n’arrêtais pas de me battre, étant enfant. Il m’énervait parce qu’il était un peu plus fort que moi ! Et qu’est-ce qu’il pouvait se vanter... Entre lui et Prusse, j’étais servie ! Le pire, c’est qu’il a osé ressortir des photos. Woh. Je...ressemblais vraiment à un garçon... Je ne veux pas que Roderich les voit. Ni personne en fait. Je ne peux pas les déchirer mais, je peux toujours les cacher en espérant que personne ne les trouvera ! J’ai honte de ça...D’ailleurs, Roderich n’a pas l’air de l’apprécier beaucoup ! Tant mieux. Peut être parce qu’il voit Turquie qui n’arrête jamais de faire tout ce qu’il peut pour m’embêter...Oh, la la ! Liebling... Que dire d’autre ? Ah ! J’allais oublier ! J’ai aussi re-croisé Prusse... C’est la fin. Je dois avoir la poisse ! Toujours aussi bête, en tout cas...Marija a réussi à l’entraîner dans une histoire de photoshoot en cosplay de vocaloid. Avec moi dedans, bien sûr ! En Hatsune Miku ! J’ai proposé Prusse dans le rôle du poireau <3 Ca lui irait pas mal ! Marija serait en Meiko et Irlande en Megurine Luka... Je sens qu’on va bien rigoler ! Cette école est vraiment LE lieu où il faut aller pour être sûr de...disons « s’amuser ».

***************
Cher journal (je sens que je vais te donner un nom parce que « journal » ça craint), aujourd’hui il ne s’est rien passé de spécial. La question c’est « pourquoi j’écris alors ? ». Ma foi, on va dire que c’est devenu une sorte de rituel. Les poulets égorgés et les sacrifices humains en moins. J’ai l’impression que quelque chose ne va pas. Tout le monde se comporte de façon tendue...J’ai carrément du rater quelque chose... J’ai noté un truc bizarre mais je ne m’en rappelle plus... Bravo Elizaveta ! Bref, il faudrait vraiment que je mette à bosser...surtout en géographie, parce qu’être une nation et ne pas savoir où se trouve ses voisins, c’est pas terrible. Aujourd’hui il neigeait et... Bordel ! Ecosse n’avait pas de jupe et les cheveux coupés courts ! Voilà, cher bidule, (laisse tomber le bidule, en fait) c’était ça le truc bizarre.
Bon, Roderich me manque... J’ai échangé 2-3 phrases avec un mec, quoiqu’on aurait plutôt dit un lutin, Jersey. Dans le genre uke à mort, il est pas trop mal ! En parlant de uke... San Marino est trop top ! J’essaie de lui expliquer pourquoi le yaoi c’est le bien, mais il refuse même de regarder... A mourir de rire ! A part Vatican, je connais pas grand monde qui refuse la gay attitude à ce point ! (quoique Vatican n’est pas très net lui non plus, d’après les bruits de couloirs...) voilà, c’est tout, j’essaierai de raconter des trucs plus marrants la prochaine fois !

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 24 Déc - 13:17

*******************

Bon, pour les trucs marrants on repassera... L’épée est tombée ! Pour ceux qui ne suivent pas, j’ai reçu ma punition. C’est encore assez gentil je trouve : 500 mots sur le comportement approprié à adopter en public. Je vais m’y mettre, tu me diras ce que t’en pense cher...(faut que je trouve un nom !) Pitié, faites que le directeur ne soit pas trop exigeant... Je pourrais toujours me faire relire par Roderich, mais je ne pense pas que ça lui plaise beaucoup de savoir pourquoi je dois écrire ça. Donc.

« Le comportement à adopter en société est quelque chose de très complexe. Par exemple, embrasser un ami sur la bouche est très mal vu dans les pays occidentaux et...de partout en fait, sauf en Russie. C’est pour cela que mon comportement n’est pas quelque chose que vous pouvez jug... »

Euh. Non. Très mauvaise idée...


****************************
Pff...Moi qui me faisais une joie de pouvoir partager ma chambre avec Irlande ! Et non, il a fallu que cet emplumé de Directeur décide de nous répartir... Bon, je me retrouve avec Liechtenstein du coup, ce qui pourrait être pas mal mais...elle n’est pas là en ce moment. La vie est cruelle et les dirlos aussi !
Deuxième mauvaise nouvelle, je suis malade. J’ai réussi à chopper la crève d’Irlande ou bien celle qui se balade dans l’académie en ce moment ? Bon, point positif : je ne suis pas au stade « je crache mes poumons en faisant fondre la neige avec mes 50° de fièvre ». Juste une toux qui s’éternise. J’ai croisé monsieur Germania. Oui, je dis monsieur parce que pour le moment, c’est le seul représentant de l’équipe pédagogique qui s’est montré...prévenant. Qui a joué son rôle de façon responsable sans m’arracher la tête, quoi ! Pas comme cet empaffé de directeur ni cette sale harpie de Britannia.

Cette toux m’énerve... Faudrait que je demande à Roderich un bisou magique. Mais tu dérailles Eli ! (je me parle à moi-même par écrit...ET ALORS ?) Je deviens un peu niaise dès qu’il est question de lui mais bon... Je ne peux décidément pas m’en empêcher ! Ca fait longtemps que je ne l’ai pas vu...J’en ai marre...Bon, c’est décidé, si je le vois avant la fin de la semaine je lui demanderai mon bisou magique ! Aaah j’ai hâte !

Mon dieu. Je viens de cracher du sang ! Ah, non en fait c’était ma lèvre. Les gerçures c’est marrant seulement dans ces cas-là, hein ? Heureusement que j’écris sur word (et ouais, cher « journal » je ne te l’avais pas dit...mais...TU ES UN FICHIER WORD) et pas sur une feuille ! Les tâches de sang font quand même très glauques une fois Halloween passé.



********************



J’ai reçu une lettre de maman.

« Mon Eliz’ chérie,

J’espère que tout va bien pour toi dans cette académie ! D’après les informations, il y aurait une grosse épidémie de grippe sur toute la planète en ce moment, couvre-toi bien ! Je t’avoue que moi non plus je n’y ai pas échappé : nez rouge et température qui monte... Ne t’inquiète pas, c’est terminé !
A la maison, tout va bien, il y a de la neige de partout et nous allons bientôt accrocher les couronnes des feuillages ! Je me rappelle que tu adorais faire ça, quand tu étais petite... Les Edelstein m’ont appris que leur fils était à l’académie Hétalia... Tu le savais ? Les Beilshmidt aussi, ont envoyé leurs enfants là-bas ! Tu te souviens de Ludwig et Gilbert, non ? Peut être pas tellement de Ludwig, mais tu jouais beaucoup avec Gilbert, il me semble... Vous vous mettiez toujours dans des états pas possibles... Tu vas finir par te croire rentrée à la maison ! Bref, tu me manques beaucoup mon Elizaveta adorée ! Depuis la rentré des classes, il n’est pas passé un seul jour sans que je pense à toi, ma fille chérie. J’essaie de ne pas t’envoyer trop de lettre, je sais que tu es occupée avec l’école ! Bien sûr, la maison me paraît un peu vide sans ta présence...C’est pour cela que t’annoncer ce qui va suivre est très dure pour moi... S’il te plaît, ne te fâche pas.
Ton père n’a pas changé d’avis... Il ne parle jamais de toi et dès que j’essaie de mentionner ton nom, il fait comme s’il n’avait rien entendu. En ce moment, c’est encore plus tendu, je ne sais pas ce qui lui prend, mais il se met en colère pour un rien. Tu sais combien ses colères sont effrayantes, j’essaie de le raisonner à ton sujet mais rien n’y fait. Je sais à quel point tu voudrais qu’il arrive enfin à te voir comme une fille, comme sa fille... Ca me fend le coeur de te demander ça, mais, je ne pense pas que tu devrais rentrer à la maison pour les vacances de noël. Ca te ferait trop de mal et je ne veux pas que tu souffres à cause de ça. Laisse-lui encore un peu de temps, ma chérie... Je sais combien c’est dur pour toi, mais je sais aussi qu’il t’aime ! Il ne peut pas l’admettre car il a l’impression d’avoir perdu la face en même temps que son fils, mais je sais qu’il t’aime Eliz’ ! Et qu’il arrivera à t’accepter comme tu es... Je te supplie de ne pas déchirer cette lettre... J’ai mis du temps à écrire ces mots, je ne savais pas comment te le dire... Connaissant ton caractère, j’ai préféré te dire la vérité, j’espère que tu la prendras comme elle est, sans la noircir davantage.

Je t’aime ma fille. »

Je vais la déchirer et tout oublier.

Merde. A cause de cette putain de lettre j’ai l’impression que mon rhume a empiré.

********************

Cher machin (non, machin c’est nul aussi en fait..), j’ai chopé une grosse crève... J’écris maintenant que ça va un peu mieux mais il y a quelques heures j’étais en train de comater dans le salon communautaire. Quelle idiote je fais ! Je n’ai rien trouvé de mieux que m’évanouir à moitié devant Roderich... Alors que ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas vu ! Une semaine presque ! Je m’en veux... J’ai embêté tout le monde, à commencer par Chine qui a du me soigner malgré le fait que je lui répétais que tout allait bien... Je ne veux pas être une charge pour les autres ni qu’ils s’inquiètent pour moi ! Je dois être assez forte pour y arriver toute seule, même si Chine n’arrête pas de dire que savoir accepter l’humiliation est une qualité précieuse. N’importe quoi... Il est très gentil, mais je pense qu’il a du fumer de l’opium un bon bout de temps pour penser un truc pareil !
J’ai l’impression d’avoir dit un truc aussi stupide qu’embarrassant à Roderich... Quelque chose comme « Ne m’abandonnez pas même si vous ne m’aimez pas, je vous en prie... ». Je ne me rappelle pas de la phrase exacte, mais jamais je n’aurais du lui demander ça... Que va-t-il penser maintenant ? Je ne veux pas l’enchaîner... Il faut que j’arrête de réfléchir. Tout est beaucoup plus simple quand on ne pense à rien, quand on agit simplement sans songer aux conséquences, quand on dit ce qu’on ressent sans mettre d’intentions cachées derrière. C’est comme ça que je fonctionne. Peut être est-ce un peu simpliste, mais du moment que je ne blesse personne en ne pensant qu’à moi, je continuerais de marcher comme ça ! Dieu, que j’ai envie de frapper Prusse ! Ca me détendrait sûrement.

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 24 Déc - 13:17

*********************
J’ai vu Irlande hier, et elle m’a dit d’aller voir Roderich pour clarifier notre...situation. Je lui avais confié que je ne savais plus où j’en étais avec lui... Etais-je une simple amie, quelqu’un de précieux ou même la personne qu’il aimait ? C’était si confus.
OH OUI, C’ETAIT.
Cher ami (ami ça passe comme nom <3) tiens-toi bien : nous sortons ensemble. Disons que...que j’ai passé toute la nuit à réfléchir à ce que j’allais lui dire. Et aujourd’hui, j’ai quand même réussi à m’effondrer en larme en ne disant pas la moitié de ce que je voulait dire et en pleurant presque tout le long. Bizarrement, je ne ressens pas la moindre honte ! Montrer mes défauts et mes faiblesses à Roderich ne me pose pas de problème. Quand il m’a vu pleurer, je n’ai pas eu envie de m’enfuir ou de le frapper comme avec Prusse ou Turquie. Juste qu’il me prenne dans ses bras et qu’il me dise encore et encore qu’il m’aime. Après mon euh...pitoyable petit discours, il a commencé à m’avouer que malgré le fait qu’il était avec Lysander lorsque je suis arrivée, il pensait toujours à moi, sans savoir pourquoi... Et puis, il a bafouillé deux trois trucs (OUI, tu as bien lu « bafouillé »... ça m’a un peu choqué d’ailleurs) avant de m’embrasser. Mais pas comme il l’avait déjà fait auparavant, doucement, gentiment... Non. Là, c’était carrément passionné et enflammé... Rien que d’y penser je....Ouh, Liebling ! Dieu que je l’aime... Je voudrais rester pour toujours avec lui. J’espère que personne ne viendra se mettre en travers... J’ai bien vu ce que ça a donné avec Tino et Lysander. Je préfère éviter que...Je sais pas, Turquie par exemple, se mette en tête qu’il m’aime. Quoique ça n’arrivera probablement jamais ! Je vais prier pour que ça n’arrive pas. Sérieusement, je serais mal barrée. Ou pire ! Qu’un certain ex-travelo se rende compte à quel point Roderich est parfait. Là, je lui défoncerais le crâne sans aucun problème. Faut pas pousser non plus.


Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 24 Déc - 13:17

*******************************************************************
Je n’ai pas trop écrit ces derniers temps, mais... il s’est passé pas mal de trucs ! Donc, excuse-moi si tu t’es cru abandonné cher fichier word. Mon dieu. Je suis en train de demander pardon à un traitement de texte.

Passons.

Pour commencer, hier a été une sale journée. D’abord, un /censuré/ de fils de /censuré/ a trouvé amusant de me piquer des soutifs et de les accrocher dans la salle de bal. Bon, j’ai beaucoup d’humour mais j’ai déjà suffisamment de mal à trouver des soutiens-gorge à ma taille comme ça ! Et surtout, dans la salle de bal ! N’importe quoi ! J’étais donc, carrément énervée et après avoir récupérée avec pas mal de difficultés mes sous-vêtements, je suis retournée dans ma chambre. Bordel. Quand j’y repense ça me donne des envies de meurtres ! Ma chambre était inondée de poissons pas franchement frais. Il y en avait de partout ! Entre mes draps, dans mon armoire... J’ai du tout porter à laver. Du coup, pas une seule fringue pour m’habiller. J’aurai du emprunter des vêtements à Saint Marin si Groenland n’avait pas été là ! Irlande est gentille, mais je pense qu’elle l’aurait mal pris. Bref, j’ai ainsi pu constater l’absence de robes et de jupes dans l’armoire groenlandaise. Pas très féminine mais sympa la demoiselle. J’ai pu enfin quitter mon putain de peignoir que je portais depuis hier soir. Plus jamais je ne le remets ! En plus, j’ai croisé cette sale gosse de Tchéquie en revenant dans le salon. Sous prétexte que j’ai un peu beaucoup tabassé son grand frère, Serbie, elle me traite de sorcière toutes les cinq secondes. Mais, BORDEL j’avais dix ans à l’époque !! Etre rancunière à ce point... Elle doit faire un sacré brother complex... En plus, alors que pour une fois j’avais bien envie de me battre avec elle, elle m’a complètement ignorée. Bon, ça m’a évité un comportement immature. Mais où est Prusse quand j’ai besoin de lui ?! Je devrais lui mettre un collier électrique. Dès que je suis un peu stressée ZZZZ ! Mmh, idée à exploiter.
M’enfin, j’ai finalement laissé tomber et je suis allée me coucher. Sur le canapé de l’aile germanique, évidemment. J’ai laissé les fenêtres ouvertes toute la soirée dans ma chambre... Il fallait au moins ça pour faire partir l’odeur de poisson ! Heureusement pour moi, personne n’a eu la bonne idée de venir squatter le salon germanique. C’est une qualité que j’apprécie chez eux : ils se couchent avec les poules. Bon, ça ne m’aurait pas vraiment dérangé que Roderich passe, mais malheureusement, il n’a pas bougé de sa chambre.

Aujourd’hui a été une journée faste. Y a des jours avec et des jours sans, paraît-il. Et bien, là c’était carrément un jour avec ! D’abord, je bénis les méditerranéens ! Bon, ok ça serait plus le rôle de Vatican, mais je ne pourrais jamais les remercier assez de me faire autant rire ! Je ne sais pas ce que complote Saint Marin, mais en tout cas ça inclue le fait de se déguiser en fille. Et comme la famille est toujours impliquée chez les ritals, j’ai eu droit à la vision d’Italie du Sud version fille. Trop mignon(ne) ! Je suis sûre de vendre mes photos à un bon prix à un certain espagnol. Et comme si ce n’était pas assez drôle, Groenland a voulu sauver la face. Sauf que, désolé Thalia, mais prétendre que tu veux une robe pour le nouvel an alors que tu es la personne qui déteste le plus les robes au monde, que Mattéo porte une perruque de nana et Lovino la panoplie complète, c’est pas super crédible ! Mais j’ai eu comme l’impression que les nordiques sont faciles à rouler. Aah...mais c’était vraiment amusant. Bon, elle était au bord de l’implosion, mais juste au bord. Je vais bientôt pouvoir l’ouvrir mon club de photo ! J’attends juste encore deux ou trois trucs comme ça et c’est bon ! Et puis, comme si ce n’était pas assez, j’ai eu le bonheur de voir San Marino réapparaître un peu plus tard, habillé(e) et maquillé(e). J’étais en train d’expliquer la signification de Noël à Chine (meilleure fête de l’année !) quand je l’ai vu. OH MON DIEU. J’ai failli avoir une énorme crise de fou rire. Mais, il était vraiment trop chou. Bon, j’ai pris quelques photos. Le pauvre.

Hé ! Je peux les utiliser et m’en servir pour le forcer à m’aider à dessiner des yaoi !

Seul point négatif aujourd’hui : pas vu Roderich une seule fois... J’ai vraiment envie de passer noël avec lui ! Je lui demanderais la prochaine fois.

Cadeaux à faire !
-Autriche : le dernier enregistrement de l’orchestre de Vienne et une écharpe fait main
-Croatie : figurines de vocaloid (meiko et miku)
-Prusse : un t-shirt « I’m awesome » sur le devant et « But I run like a girl » dans le dos
-Turquie : une photo de grèce, égypte, lui et moi encadrée.
-Irlande : un recueil de fanfic hp et un litre de vin hongrois
-Saint Marin : le dernier BExBOY (et une robe sexy ?)


********************

Salut, toi ! Mff, complètement oubliée d’écrire hier soir, mais j’avais une bonne excuse : j’étais en train de chercher la meilleure façon de me venger du coup de la chambre aux poissons. Bon, j’avoue avoir un léger problème : je ne sais pas exactement qui a fait le coup. Mais, j’ai une petite idée ! Je m’explique, le coup des soutifs et celui des poissons dégueu je ne pense pas que ce soit la même personne qui les ai fait. Trop différent dans la manière d’agir. Donc, j’ai décidé de me concentrer sur le mec qui m’a empuanti la chambre. Pourquoi un mec ? Réponse simple : une fille n’aime pas se salir les mains avec du poisson. C’est vraiment du travail de bourrin.
Elizaveta Holmes en a donc brillamment déduit qu’elle devait s’attaquer à un mec bourrin. Oui, ça fait un peu maigre. Oui, je parle de moi à la 3ème personne.
Bref. On ne dirait pas comme ça, mais il y a assez peu de gros bourrin ici. Genre, Danemark, Turquie, Suède, Russie. J’en vois pas d’autres ! J’espère juste que ce n’est pas le russe... M’a l’air méchamment taré ce type. Je vais « me les faire » dans l’ordre alphabétique, je pense. Donc, Danny le crétin passe en premier.
Comme je ne suis pas une sale garce, je compte d’abord le faire avouer. Non, pas de torture ! Vu que c’est un mâle dans sa plus pur expres​sion(ici « pur » veut dire « simple », hein) je crois que je vais utiliser la célèbre technique de la séduction. Beurk. Pour ça, j’ai commandé sur e-bay un...une robe. ‘scusez j’allais dire un bout de tissu. C’est super court, super échancré, ça brille. Porté avec une paire de talons aiguilles (je vais commencer à m’entraîner dès ce soir) et... j’hésite entre les bas résilles et rien. Mon dieu. J’espère juste que c’est lui qui a fait le coup parce que je ne me vois pas retenter le truc avec tout les mecs de la liste. Surtout Suède et Russie, en fait. Je pense que je vais changer de technique avec eux. Autant les types dominés par leurs hormones genre Sadiq et Soren ça passe, autant les mecs froids me...refroidissent ?
Normalement, une fois que le « suspect » a avoué, je lui file... pas mal de vin hongrois (vous avez jamais goûté ? c’est bon. Dommage que ça soit aussi alcoolisé, j’ai jamais réussi à finir mon 2ème verre.) et après j’improvise. => penser à mettre à porté de main cordes, feutres indélébiles, appareil photo.
Sérieusement, personne ne colle des poissons avariés dans mes fringues.

Seul problème, Roderich. Je vais prier pour qu’il ne sache jamais rien de tout ça. Déjà que je lui ai dis que je renonçais à faire des bêtises... Non, je me sens pas coupable ! Ou alors juste un tout petit peu... Enfin, souhaite-moi bonne chance ! Si je ne reviens pas, préviens la brigade des moeurs et le centre anti-poison.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Dim 2 Jan - 13:25

*************************
Joyeux noël !
Je t’écris ça mais noël est passé depuis maintenant plusieurs jours... M’enfin, le principale, c’est quand même que Roderich m’ai invité pour les fêtes !
J’ai fait un passage éclair à l’académie pour récupérer mon...matériel alias robe sexy. Et sérieusement, je pense au suicide. On dirait un tout petit bout de tissu ! Et le pire c’est que je pousse le masochisme jusqu’à porter des talons aiguilles ! Faut être sérieusement tarée quand même. Je suis passée dans le salon communautaire pour voir si l’effet était réussi. Bon, Groenland et Vatican m’ont regardé très bizarrement mais Danemark a apprécié. Pas sûre qu’il ai eu une vue d’ensemble par contre.
(« Houhou, Danny,ma tête est plus haut ! Là, tu parles à mes seins chéri ! »)
Et cet...abruti m’a offert des bons de réductions chez etam. J’ai eu un doute sur le moment. C’est quand même pas lui qui a suspendu mes soutifs ? Non, personne ne serait aussi bête... N’est-ce pas ?
J’espère quand même qu’un certain brun à lunette n’aura pas idée de parler à Vatican ou Groenland. Parce que là je suis morte. Déjà que je fais pas spécialement ça par plaisir, mais alors si une paire de... d’informateurs colportent que je drague Danemark, je vais tuer quelqu’un ! J’ai constamment envie de le frapper ce type. Je me suis mordue la lèvre pour ne pas lui coller une baffe avec cette histoire de coupons et résultat des courses : j’ai la lèvre fendue ! Mais, jamais dans l’histoire de la Hongrie il n’est marqué qu’elle a renoncé ! Et c’est pas aujourd’hui que ça va commencer ! Je vais essayer de garder mon sourire de cruche et de me comporter comme ces filles dans les séries américaines. Beurk. Bandes de niaises.

***************************
Bonne année fichier word ! J’espère que t’auras pas de bug et la pêche jusqu’à l’an prochain, au moins !

Bon, j’arrête les bêtises. Plus sérieusement, mes vacances ont été... frappé du sceau de la frustration, on dirait... Evidemment, j’aurais dû, je devrais !, être euphorique à l’idée de passer ces maudites vacances d’hiver avec Roderich, chez lui... Franchement, être avec son petit ami en dehors de l’école, d’après les shojo, surtout pour les fêtes, c’est normalement le pied ! Et dans tout les sens du terme. Genre « prendre son pied ». Comment ça, je me suis fait des films ?! On sort ensemble depuis bientôt 2 mois et on en est encore au stade « bisous » ! Alors, évidemment que je pensais à....deux-trois petits trucs... Malheureusement pour moi, ça n’a été qu’un enchaînement d’epic fail tous plus fail les uns que les autres.
Prenons par exemple, le premier jour.
Je n’étais pas optimiste au point de penser que nous aurions la même chambre, mais non seulement il n’a pas voulu me dire où se trouvait sa chambre, mais il n’a pas non plus réagit aux nombreux gestes et phrases qui aurait dû l’inciter à venir me rejoindre dans la mienne. Désespérant.
« -Roderich....
-Oui, Eliz’ ? sourire innocent
-J’ai...*petit rougissement* envie de toi...
-Ne t’inquiète pas, je serais toujours là pour toi ! *bisou sur la joue*
-... »
Comment peut-il arriver à confondre « besoin » et « envie » ?! Mon allemand est si horrible que ça ou bien c’est l’accent hongrois ?!
Et encore, c’est pas le pire. Je me rappelle d’un moment d’espoir...
« -Dis Eliz’ pour ce soir, j’avais pensé qu’on pourrait...
-Oui... ? *espoir espoir*
-...Qu’on pourrait chanter des chants de noël ! Hum, qu’est-ce que tu en dis ? , dit-il en sortant les partitions.
-... »
Tant d'espérance réduit à néant en une seule phrase... C’en est presque effrayant, je trouve. Enfin, je passe sur les « bisous sur le front quand il est l’heure d’aller se coucher » et autres « Oh Eliz, ne te promène pas dans cette robe décolletée tu vas avoir froid, prends ma veste » ... Frustration, je te dis. Bien sûr, il m’a emmené voir des paysages magnifiques (mon appareil photo est plein, d’ailleurs) a été plus que gentil avec moi, m’a cuisiné des pâtisseries viennoises vraiment super bonnes et... il m’a appris à danser la valse. Alors, je ne prononcerais JAMAIS le mot « torture » quand il y a Roderich impliqué dedans, mais on en était pas loin. (Sérieusement, « un-deux-trois-quatre, un-deux-trois-quatre » ça paraît facile comme tout quand on voit les gens le faire à la télé, mais c’est... impossible à décrire en fait. J’ai dû lui écraser les pieds une bonne, oh allez, centaine de fois... )
Sauf que... Apparemment il n’a pas DU TOUT compris que c’était pas des bisous sur le front que j’attendais ! Pas plus qu’une veste sur les épaules quand j’essayais de l’allumer. Que ce n’était pas vraiment les montagnes mon sujet de prédilection pour la photo. Que ces pâtisseries j’aurais aimé les manger au lit, avec lui dedans si possible. Et qu’à vouloir absolument faire une activité où l’on est l’un contre l’autre, j’aurais pas choisi la valse. Mais comment j’aurais pu lui dire ça en voyant l’air heureux qu’il avait... Je me sens un peu mal de ne pas juste me contenter d’être avec lui... Mais, après tout c’est dans la nature de l’être humain de vouloir toujours plus...Et puis, il m’a offert un cadeau de noël trop mignon, c’est une edelweiss en tissus pour mes cheveux... Quand on sait que cette fleur est le symbole de l’Autriche, on comprend tout <3. Je la mets tout le temps, elle est vraiment jolie, je trouve. Il m’a aussi offert une boîte d’aquarelle... Je ne sais pas quand il a su que j’aimais dessiner mais...j’espère juste qu’il ne sait pas ce que je dessine... Quoique si ça pouvait lui donner des idées... La ferme Eli, tu te fais du mal. Enfin, je lui ai aussi offert mes cadeaux : une écharpe que j’avais faite pour lui (pourvu qu’il ne remarque pas les tâches de sang sur l’ourlet, j’ai eu un peu de mal...) aux couleurs de l’Autriche (originale, hein) et le dernier cd de l’orchestre de Vienne. Je crois qu’il a aimé ! C’était assez mignon ce moment, d’ailleurs... M’enfin, je vais essayer de... « passionner » un peu plus notre relation. Tout en continuant mon plan avec Danemark et ses copains.
La nouvelle année va être rude.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Lun 3 Jan - 18:37

************
Elle est rude.

J’ai...je sais pas si je vais être clair...J’ai un peu de mal, je sais pas moi-même comment ça a pu arriver si vite... Tous ça, je veux dire, la colère et les révélations... Oh, ça y est je ne suis pas claire du tout.
Faut vraiment que je l’écrive. Ça... me fait mal quand j’y repense et j’y repense à chaque seconde... Donc je l’écris avant de devenir définitivement folle de rage et de jalousie. Parce que oui, je suis jalouse. Jalouse à en crever...
C’est à cause de Danemark que je l’ai su. Grâce à lui, aussi d’une certaine manière. Je me suis pointée au salon communautaire tout à l’heure. Il y avait Roderich et l’autre nordique en train de se prendre la tête. Je sais pas pourquoi mais j’ai eu un mauvais pressentiment en entrant. Ça devait être à cause de Danny l’abruti. Bref, ils avaient vraiment l’air prêt à s’écharper (enfin surtout monsieur t-shirt rouge) et j’ai voulu éviter que Roderich se fasse, je sais pas, arracher la tête. Je suis conditionnée pour ça, il me semble... Dommage que je ne sache pas me protéger aussi bien que je le protège... Sauf que j’avais oublié l’épisode de la robe. Pas Danemark. Et je ne sais pas s’il a bien compris que je suis avec quelqu’un. Le mec en fasse de lui pour être plus exact. Il a commencé à me draguer de façon assez évidente. Comme quoi on était binômes en bio maintenant et qu’il y avait un exposé à rendre... Tout ça pour rendre Roderich furieux je suppose. Il ne pouvait PAS ne pas avoir remarqué qu’on était ensemble. Alors je pense qu’il a... voulu s’amuser. Le virus HIV ça te parle ? C’est le thème de notre futur exposé. Et évidemment, quand on parle de sida, il y a toujours un sale travelo rouquin qui revient dans la conversation ! C’est comme parler de Disneyland sans parler de Mickey. Tu parles pas de MST sans mentionner Écosse. Comme je le déteste ! J’ai l’impression que je pourrais le tuer... J’ai tellement mal... Évidemment, Danemark a viré sur une remarque un peu glauque concernant l’autre travelo et Roderich lui a dit d’éviter les vulgarités. Sur quoi, le danois lui a répliqué qu’il ferait bien de faire gaffe étant donné qu’il s’était bien intéressé au MST-isé en question. Pour faire plus clair, qu’ils avaient couchés ensemble. J’ai eu du mal à écrire cette phrase. Parce qu’elle m’a donné l’impression d’un coup de cutter dans le cœur. Je ne sais pas quel moment a été le pire. Quand Danemark s’est tiré après m’avoir ouvert le cœur en deux d’une seule putain de réflexion ?! Quand Roderich m’a dit que ça ne me concernait pas et qu’il ne pensait pas m’en parler ?! Quand j’ai commencé à frapper dans le mur avec l’impression que je n’arriverais pas à m’arrêter ?! Quand j’ai failli le frapper, peut être ? Quand je lui ai dis de ne pas me toucher ? Quand je suis partie en courant parce que mes larmes allaient couler ... ? C’était pas une super soirée. Le pire c’est que je ne sais pas pourquoi j’ai régit comme ça... Je veux dire, ils sont sortis ensemble et c’est Lysander, quoi. Alors pourquoi ça m’a autant étonné ? Et fait mal, surtout. J’ai VRAIMENT l’impression que mon putain de cœur s’est ouvert en deux. Et que ça saigne ! J’ai vraiment mal... Et peur. Peur de moi. J’ai failli lui faire du mal... Même pour une seule baffe, je ne sais pas ce qui m’a pris. C’est la seule personne au monde que je ne frapperai jamais. Parce que je l’aime... Alors j’ai mal, c’est vrai, mais encore plus je me sens nulle.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Dim 9 Jan - 15:16

***********************
Bon, on va résumer un peu les derniers événements, très cher fichier word, parce que là ça commence à s’accumuler et j’ai pas envie de laisser traîner ça aussi longtemps que mes devoirs d’anglais.

Alors, pour commencer, j’ai laissé tombé cette histoire entre Roderich et l’écossais. Ça n’a pas été facile. Je ne suis pas une machine, même quand je le souhaite vraiment je ne peux pas m’empêcher de penser aux choses qui me font du mal. Comme là, par exemple. J’ai cru devenir folle. J’ai failli exploser la tronche d'Écosse. A la place je me suis rabattu sur une chaise et un mur. Heureusement pour moi, il y a eu Groenland et Irlande. Groenland qui m’a beaucoup calmé en me parlant... c’est grâce à elle que j’ai compris certaines choses. Ma jalousie maladive par exemple ! Et puis, Irlande qui réussit toujours à me changer les idées quand ça va mal... Je l’adore cette gamine. Elle est comme la petite sœur super mignonne et énergique que je n’ai jamais eu. Saint Marin a de la chance de l’avoir ! Et d’ailleurs il ferait mieux de se mettre au yaoi vite fait, ce type. Ma patience a des limites ! Et je trouve qu’il prend des airs bien prudes pour quelqu’un qui s’habille en fille et va draguer Rome. HAHAHAHAHAHA.

Pour être moins drôle, je pense que si je me suis réconciliée avec Roderich, ce n’est pas parce que j’ai réussi à accepter le fait qu’il ai fait ça avec le travelo. Plus par amour. Je ne supporte pas d’être en colère contre lui, ni d’en être séparé. Je l’aime au point de tout accepter de lui. Ça me fait peur quand je m’en rends compte. Pour moi, ce n’est jamais la faute de Roderich, toujours celle des autres (bon, là c’était vraiment la faute du rouquin)...

Et comme si ce n’était pas assez, Slovénie a débarqué. Je l’avais oublié celui-là ! Pourtant, il a réussi à provoquer pas mal de catastrophes chez Roderich... Et il est toujours aussi insupportable. Il s’est mis en tête que l’académie était son nouveau terrain de jeu. Il avait déjà tendance à tester ses expériences avant, mais c’était généralement les murs et les vitres qui payaient. Maintenant ce sont les élèves ! Je ne sais pas comment me comporter avec lui. D’un côté je me rends bien compte que ce n’est pas en lui tapant dessus que je vais résoudre le problème, mais de l’autre il devient dangereux pour les autres et il ne comprend pas qu’ils ne sont pas ses cobayes. Groenland en a déjà fait les frais, elle est allée deux fois à l’hôpital, une fois pour une allergie à un produit qu’il lui avait balancé, et une deuxième fois c’est à cause d’un gaz qu’il avait fabriqué pour se « protéger ». Parce que Thalia et moi on comptait lui expliquer la vie. Et puis elle allait me montrer comment on dépèce un phoque. Bref, il casse tout ce qu’il touche et fait du mal à tous ceux qu’il approche. Et, évidemment il ne s’excuse jamais. Il faut d’urgence que je trouve un truc pour ce slovène de malheur...

**************
Bon, j’ai essayé la méthode dite «je-t’explique-que-c’est-pas-bien-en-utilisant-ton-mode-de-fonctionnement » et résultat des courses ? Il m’a fait boire de force un truc. J’étais totalement paralysée il y a deux heures et je commence seulement à pouvoir bouger mes bras. Je vais le buter. C’est pas possible d’être aussi taré !! Et en plus il a filé un truc à Nicaragua, et elle a eu un énorme mal de tête. Faut faire un truc. Dès que Thalia sort de l’hôpital, je lui proposerai un plan d’attaque. OOOH. Je viens d’avoir une idée. « l’arroseur arrosé » si ça te parle, fichier word.

Note : penser à donner son cadeau à Prusse, Turquie et Croatie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Lun 17 Jan - 16:42

******************************
Désolée de ne pas avoir écrit plus tôt mais j’ai eu un peu de mal en cette semaine avec l’écriture, la presse et tout ça... C’était une semaine très bizarre en fait. Parce que je n’étais plus vraiment moi. Tout en l’étant quand même... Et j’ai fait du mal à beaucoup de gens. Je crois que je vais devoir aller m’excuser. Vraiment... C’est dur d’être une nation.

Mon premier ministre a décidé de supprimer la liberté de la presse... Je sais que je ne devrais pas dire ça, mais je ne l’aime pas beaucoup. Il me fait presque peur. Du coup, j’en ai subi les conséquences : je suis devenue froide, agressive. Je ne supportais plus les ragots ni les remarques sur le directeur. C’était horrible comme sensation. Parce que, il n’y a pas eu de perte de mémoire cher fichier word : je me rappelle de tout et surtout du fait que je pensais agir comme il le fallait. Alors que je déteste le dirlo, que j’adore raconter des rumeurs et que jamais au grand jamais je n’aurais dit toutes ces choses horribles à Groenland ni frappée Irlande et Chine ! Je me déteste... J’aurais dû m’enfermer dans ma chambre pendant toute la semaine. Bon, j’ai frappé Ecosse aussi, mais là je m’en fous c’est un connard. Même s’il a perdu la mémoire.
Je me rappelle aussi avoir eu des grands moments de blanc où je discutais avec une petite voix dans ma tête. Qui me disait des choses pas très agréables. Elle me dictais ma façon d’agir. Comme si j’étais télécommandée...

Ils doivent tous me détester. Et je suis totalement d’accord avec eux. Au moins, ils se sont rendus compte que je n’avais plus trop de contrôle... Ils ont même essayer de m’aider. Ça a rendu Roderich triste... Dieu comme je me hais ! Je ne sais plus quoi faire, je ne sais pas comment réparer les morceaux brisés. La colle hypra forte ne suffira probablement pas, n’est-ce pas ? Je n’ai pas envie de les voir... Quand je me suis « réveillée », ça a été un vrai soulagement au début. Comme si ma vraie personnalité était sous anesthésiques pendant tout ce temps. Et puis environ 5 secondes plus tard je me suis rendue compte de tout ce que j’avais fait. Et c’était pas la joie.

Bon, allez Eli. Va réparer tes conneries et avec le sourire s’il te plaît.
Et pour commencer, pour toi cher fichier word : des photos de moi gosse (presque toutes piquées à Turquie)
Spoiler:
 
Hum. Y en a des bizarres. Mais de toute façon fallait que je les mette quelque part...

ps: Roderich m'a l'air un peu bizarre en ce moment... Mais je dois me tromper ! Après tout, c'est moi la folle schizophrène...
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Mar 18 Jan - 20:08

Ce n'est pas une habitude, c'est cool, je me sens vivante
Si tu ne l'a pas, tu es de l'autre coté

Plus tu l'injectes dans tes veines
Plus les pensées sont profondes, il n'y a plus de douleur
Je suis au paradis, je suis une déesse
Je suis partout, je suis tellement excitée

Ce n'est pas une habitude, c'est cool, je me sens vivante
Si tu ne l'as pas, tu es de l'autre coté
Je ne suis pas une toxico ( peut être est-ce un mensonge)

C'est fini maintenant, j'ai froid, je suis seule
Je suis toute seule
Plus rien n'a de sens pour moi
(Plus rien n'a de sens pour moi)


Ce n'est pas une habitude, c'est cool, je me sens vivante
Si tu ne l'as pas, tu es de l'autre coté
Je ne suis pas une toxico ( peut être est-ce un mensonge)

Libère moi, quitte moi
Regarde moi sombrer
Libère moi, vois moi
Regarde moi, je suis en train de tomber et je suis en train de tomber

Ce n'est pas une habitude, c'est cool, je me sens vivante, je me sens?
Ce n'est pas une habitude, c'est cool, je me sens vivante

Ce n'est pas une habitude, c'est cool, je me sens vivante
Si tu ne l'as pas, tu es de l'autre coté
Je ne suis pas une toxico ( peut être est-ce un mensonge)
Je ne suis pas une toxico...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Jeu 20 Jan - 18:26

***************************
Ca y est cher fichier word, mon monde s’écroule ! Oui, je traite ça sur le ton de la plaisanterie, il vaut mieux rire que pleurer, non ?

Au secours.

Je m’étrangle à moitié quand je respire. Ça pourrait être marrant si il n’y avait pas ces petites lumières devant mes yeux. Elles m’empêchent de voir l’écran ! Hyperventilation je crois. Faut que je m’efforce de respirer normalement... Bon, soyons léger : Roderich m’a quitté, trompé, humilié, meurtri. Amusant, non ? dis-moi que tu trouves ça drôle ! Dis-moi que c’est à mourir de rire, que cette blague est la meilleure que je t’ai jamais faite ! Allez, wordy mets-y du tien ! Que je ne sois pas la seule à faire l’hystérique. Oh, putain, ça y est je pleure. Pourquoi m’a-t-il fait ça ? Avec un homme en plus... Je veux dire, il sait parfaitement à quel point ça a été dur pour moi de ne pas être un mec... Alors, est-ce que c’est ça le problème ? Si j’avais été un gars, tout aurait été parfait. Mon père m’aurait aimé. Roderich m’aurait aimé. Mon monde à moi. Ça aurait pu être un paradis. Mon paradis. Et à la place ? Une vaste bouffonnerie ! Avec dans le rôle de la reine de cœur, Elizaveta ! La fille qui se prenait pour un bonhomme dixit ce putain de travelo ! Et c’est le seul qui voit à travers les apparences. Je suis une imposture. Je tiens mon rôle parce qu’on ne m’en laisse pas le choix, mais je suis piégée dans ce corps bourrée d'œstrogènes et de courbes graisseuses (gracieuses, lol). France dit que je suis forte. J’espère qu’il a raison parce qu’il va m’en falloir de la force. Pour parler avec Roderich. Reconstruire ce qu’il reste de mon amour-propre et de mon coeur. Quand je relis mon journal je peux pas m’empêcher de pleurer un peu plus. Toute cette histoire de lien indestructible c’était une blague aussi ? Un fantasme d’ado en mal d’amour ? Il a suffit d’un baiser avec cet espagnol pour que tout vole en éclat ! Adieu ! On se reverra à votre mariage, peut être ? Je pourrais être la marraine si vous décidez d’adopter un népalais ?! Bordel, j’ai mal, j’ai mal, j’ai mal, j’ai mal, j’ai mal, j’ai mal... j’ai mal et je ne pourrais jamais, JAMAIS cesser de l’aimer. Il ne faut jamais dire « jamais » à dit un vieux con. Ouais bah en attendant il arrive quand même à le placer dans sa phrase. J’ai mal aussi pour Italie. On est un peu comme les deux moitiés brisés d’un coeur. Le cliché en moins, merci. Je veux parler à Roderich. J’en ai besoin. Je ne peux plus entendre la lettre à Elise sans hurler. Intérieurement je veux dire. Une fille bien élevée ne hurle pas, n’est-ce pas ? Alors je vais être une gentille fille à défaut d’être ce que je voudrais vraiment. Allez, souris Eli. La vie est belle. Respire un coup. Et arrête de pleurer parce que personne ne viendra te consoler. D’ailleurs tu n’en as pas besoin, non ? Tu es « forte ». Alors maintenant ferme-la avant que Prusse vienne voir d’où vient le bruit.

*********************
Je lui ai parlé cher fichier word. Et il m’a fait plus mal en une seule phrase que tous les actes qu’il a pu commettre. Je ne pourrais jamais lui pardonner d’avoir dit ça. Il m’a rendu heureuse ! Bien plus que ça même... Pourquoi m’a-t-il jeté à la figure qu’il ne m’avait jamais rendu heureuse ? Que je méritais quelqu’un de mieux ? Moi, c’est de lui dont j’ai besoin... Dont « j’avais » besoin ?

Je suis contente que Groenland ai été là. Je ne pourrais jamais la remercier assez pour tout ce qu’elle a fait... C’est une amie, vraiment, vraiment quelqu’un de bien. Je suis heureuse de l’avoir rencontrée. Le « personne » qui ne devait pas venir me consoler s’est matérialisé finalement ! Et c’est Thalia. Sans elle, je n’irais peut être pas aussi bien. Enfin, « bien » c’est relatif. Disons que je ne comptes pas me pendre comme Lovino. Je comprends à quel point il peut souffrir pourtant... Je ne comprends pas Roderich... Il disait qu’il m’aimait... Est-ce que c’était un mensonge ? Je ne peux plus lui demander à présent. J’espère au moins avoir fait illusion pendant quelques minutes, le temps de lui dire que j’étais au courant et que je voulais juste son bonheur. Je dois avouer que, avant de le voir, je pensais que c’était une plaisanterie. Un gage. Mais, Roderich ne plaisante jamais, j’aurais dû le savoir. Quand est-ce que cette douleur va partir ? Quand est-ce que je vais arrêter de l’appeler au fond de moi ? Arrêter de l’attendre... Arrêter de maudire et de haïr l’espagnol... De haïr le monde entier pour me l’avoir pris. Peut être que je n’ai pas droit au bonheur. Qu’est-ce que tu en penses, hein wordy ? Je verses des torrents de larmes depuis hier. Jamais vu autant de flotte de toute ma vie, je crois ! C’est bizarre, j’ai juste envie de me mettre dans un coin et de dormir... J’ai décidé de ne plus toucher aux antidépresseurs, ça me fiche la frousse ces trucs-là. J’ai un goût amer dans la bouche. Le même que le jour où Gil’ m’a laissé tombé quand il a su que j’étais une fille. La trahison a cette saveur... Je vais dormir maintenant. Et essayer d’être joyeuse. Pour ne pas faire de peine à Roderich. Je ne suis pas aveugle, je vois bien qu’il souffre de m’avoir fait du mal... Je veux rester avec lui, même si ce n’est que dans l’ombre. Je ne veux pas qu’il souffre.

Dieu si vous existez, faites en sortes que je puisse rester près de lui. Je vous en prie...


Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Dim 23 Jan - 11:51

**********************
Il se passe des choses étranges en ce moment, je veux dire ENCORE plus étranges que d’habitudes.

Bon, il faut admettre que Slovénie devrait être enfermé. Et longtemps. Quoique en y repensant il s’améliore en ce moment, la preuve il se met à faire les antidotes des trucs horribles qu’il fabrique. Il n’empêche que... Roderich et Chine... Ont perdu la mémoire. Pour Chine c’est réglé il me semble, mais pas pour Roderich !
Je ne sais pas si je devrais être heureuse qu’il ne reconnaisse plus l’espagnol. Sûrement que non. Mais, il se rappelle de moi. Pas de mon visage, mais de mon nom à travers la lettre à Elise. Il ne sait plus jouer que ça au piano... J’ai l’impression qu’il m’appelle à chaque fois. Ça me rend terriblement triste et heureuse à la fois. Je sens que je suis la seule à pouvoir l’aider.

Deuxième point bizarre ? Irlande m’a embrassé et avoué qu’elle était euh... tombée amoureuse de moi ? je dois être vraiment aveugle dès qu’il n’est plus question de Roderich, parce que je ne m’en étais absolument pas aperçue ! J’ai l’impression d’être stupide et de ne rien pouvoir faire pour aider Abi... Parce que, évidemment il y a un léger soucis, elle est toujours amoureuse de Saint Marin. Elle ne sait plus où elle en est, ça la rend tellement malheureuse... Je voudrais faire quelque chose pour elle ! Peut être que Slovénie pourra me faire, je sais pas moi, un truc qui ne la rendrai plus amoureuse de moi ou au moins quelque chose pour qu’elle n’en souffre plus... Bon, connaissant le slovène, j’ai 100% de chance de le regretter plus tard, mais ça ne me pose pas de problème de faire passer les autres avant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Lun 24 Jan - 18:44

*********************
Très cher fichier word, je suis actuellement couché sur le ventre avec le dos couvert de brûlure dues à l’acide. Non, ne pose pas de questions, de toute façon la réponse tient dans un nom de 8 lettres commençant par « slo » et finissant par « lovénie ». J’en peux plus. Dire qu’à la base c’était destiné à Italie... Le pauvre. J’ai eu comme la très brève impression que ce cher slovène était amoureux de mo... de Roderich. J’allais écrire « mon ». Hahaha. Chassez le naturel... Enfin, bref. Il a du boire un de ses trucs.
Roderich était en train de gifler Italie si je me rappelle bien. Parce que... Italie... il avait en quelque sort « violé » l’espagnol devant lui... franchement, si ça ne me touchait pas d’aussi près, je me serais dépêcher de dessiner tout ça pour mon fanzine. Personnellement je me fiche de ce qu’Italie a pu faire à cet abruti, mais c’est quand même le petit ami de Roderich. Qu’est-ce que je déteste ce mot. « Petit ami ». berk, c’est ridicule. Enfin, je me suis précipitée pour, je sais pas, faire quelque chose d’inutile comme d’habitude, quand Slovénie est arrivée à la charge et a balancé ses produits chimiques sur Italie. Ce type est un danger public. Et en plus il ne sait pas viser. Ou alors c’est moi qui ai tendance à me jeter héroïquement là où il ne faut pas.

Je suis restée longtemps inconsciente. J’étais à l’infirmerie quand je me suis réveillée, il y avait Roderich, Espagne et Italie. En pleine discussion gênante évidemment. En parlant de gêne : j’ai jamais eu aussi mal de toute ma vie. L’acide c’est horriblement douloureux. Roderich m’a soigné... C’était aussi douloureux. Parce que... Sentir ses mains, même sur mes brûlures me faisaient à la fois du mal et du bien. Je dois être maso. Et puis, il était étrange. Ma fleur était tombée, il me l’a ramassé... Ce n’était pas n’importe quelle fleur, mais celle qu’il m’avait offerte : l’edelweiss que je porte tout le temps, en priant pour qu’il ne le remarque pas. Elle était un peu abîmée, il me l’a réparé en silence. Je ne sais pas ce qu’il doit penser de moi. Peut être que je m’accroche trop au passé ? Il faudrait que je me trouve « quelqu’un ».

Une minute. Pourquoi est-ce que je pense à Danemark d’un coup ? je dois être folle.

Ps : il a retrouvé la mémoire... dommage pour moi, tant mieux pour tomate-man.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Sam 29 Jan - 12:38

*******************
Cher fichier word, j’ai...Je fais des choses bizarres en ce moment. Bon, je sais ce que tu vas me dire, que j’en fais tout le temps. Et tu aurais tort ! Enfin, ce que je veux dire, c’est que... je ne sais plus trop ce que je fais ni pourquoi je les fais.

Tout a commencé à cause de mon fichu caractère. Et d’un tube de crème. Disons qu’Italie s’inquiétait un peu pour moi à cause des brûlures que cet abruti de slovène m’avait fait. Et, comme tu le sais, je n’aime pas trop que l’on s’inquiète pour moi. Mais, au lieu de lui dire que tout allait bien, je lui ai proposé de me mettre de la crème. Avec dans l’idée de...retourner la situation disons. De m’amuser à embarrasser Lovino. En même temps, c’est un peu sa faute ! Pourquoi est-ce qu’il est aussi mignon quand il rougit ? Ca devrait être interdit par la loi.
Je suis sûrement folle.
Bref, on a commencé à se rapprocher à cause de ce stupide tube. Et je dois dire que...Enfin, le contact de ses mains n’était pas désagréable ! Loin de là, même. Mais, il rougit quand même un peu beaucoup. Et pour rien en plus ! Je veux dire, c’est vrai que la plupart des gens hésitent avant d’enlever leurs habits, pas moi. Ce n’est pas que je suis particulièrement exhibitionniste comme un certain blond (te sens surtout pas visé Francis), mais ça ne me gêne pas. Et j’ai tendance à prendre les choses au pied de la lettre.
Peut être que je n’aurais pas dû faire ça dans le salon communautaire alors que Roderich y était.
Peut être que je n’aurais carrément pas dû l’ôter à l’infirmerie alors que j’y étais avec Lovino. Peut être que ce soir je n’aurais pas dû me retrouver en soutif (spécial dédicace au grand crétin nordique. Danemark merci pour les coupons de réduction chez ETAM) au milieu du salon...
Enfin, c’est du passé, je ne devrais pas passer mon temps à me torturer là-dessus !
Quoique. Réfléchir plus, agir moins.
Non, je rigole ! De toute façon j’en deviendrais folle à force (ok je le suis déjà, la ferme wordy) ! Mais, ce jeu que j’avais débuté avec l’idée de m’amuser à embarrasser l’italien, je ne sais plus trop quelles sont les règles...Ni même si c’est encore un jeu ! Je sais juste que je me sens en paix avec Lovino. Que grâce à lui j’arrive maintenant à dormir la nuit sans faire d’horribles cauchemars. Que le voir sourire me fait sourire. Que je le trouve super mignon quand il rougit à une bêtise que j’ai dite...
Alors, advienne que pourra...

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Sam 29 Jan - 12:39

************************Mais avant j’ai encore une lettre à écrire. Je ne la posterai pas...

Roderich.
Je ne suis pas douée avec les mots que l’on doit aligner sur le papier... Alors cette lettre sera la seule que je t’écrirai, j’aurais peur d’en dire trop ou pas assez sinon.
Je ne sais pas vraiment quoi te dire.
Je sais juste que mon cœur déborde si j’en crois les larmes qui tombent dès que je pense à toi. Je ne sais pas pourquoi je t’aime, tu sais. C’est pourtant ancré en moi, c’est une des seules choses dont je suis sûre. Ma certitude. A jamais, tu sais... Je ne pourrais pas arrêter de t’aimer, pas plus que je ne pourrai arrêter de vivre, de sourire, de mettre des fleurs dans mes cheveux, de respirer l’air après la pluie. Pas plus que je pourrais cesser d’être moi. Qu’est-ce qui a cloché Roderich ? Où il est le grain de sable ? J’ai toujours détesté le sable... Quand je te vois au détour d’un couloir, avec ce type qui t’a pris à moi, je ne peux pas m’empêcher de me fendre un peu plus...

Pourquoi est-ce qu’avec toi je suis si faible, dis-moi Roderich ? Pourquoi est-ce que tes silences je les comprends aussi bien que les miens ? Pourquoi est-ce que tu peux me faire si mal et me rendre si heureuse ? Pourquoi quand on me demande ce qu’est le bonheur je vois la couleur de tes yeux, ta voix et ton odeur ? Je ne sais pas...

Où est l’erreur... ? Je veux dire, à toi je pardonne tout. Bien sûr, il me faut un peu de temps, mais je te pardonne tout. Sauf peut être cette phrase qui résonne encore parfois dans ma tête : « Je n’ai jamais pu te rendre heureuse... ». Ca je ne crois pas que quiconque puisse le pardonner, tu sais... J’ai un peu mal au cœur, comme si Slovénie y avait jeté de l’acide. Est-ce que la douleur rend les gens meilleurs ? Un peu comme les saints, tu vois ? Sainte Elizaveta... Non, décidemment ça ne marche pas ! Je suis une nation, Roderich, mais je suis aussi humaine. Je me mets en colère pour rien, je peux être méchante et blessante, parfois je suis triste et parfois un peu trop gaie. Je suis violente et emportée quand on touche aux gens que j’aime. Je ne peux pas être parfaite, tu sais... Je voudrais, mais je ne réfléchis pas suffisamment loin. Quand quelque chose m’ennuie j’essaie de ne pas y penser. Ai-je fais une erreur ? Est-ce que je t’ai fais du mal pour que tu m’en fasses autant ? Si oui, alors je méritais cette punition, je méritais cent fois pire... Mais, j’aurais voulu que tu me le dises. Je te connais depuis si longtemps... Moi, excessive en tout, toi calme et mesuré... Le feu et la glace. J’ai toujours pensé qu’ils allaient bien ensemble. Peut être que je me suis trompée, tu sais.

Peut être que la glace ne peut embrasser le feu sans l’éteindre, et le feu enlacer la glace sans la faire fondre. Une sorte d’amour impossible, tu vois... Qui finirait dans les deux cas par la fin de l’autre.


Danke, Roderich...
Je t’aime, ne l’oublie pas...


Eliz’

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Dim 30 Jan - 10:22

***********************************
Wordy, grande nouvelle pour toi !
Je sors avec Lovino Vargas, alias Italie du Sud ! Enfin je crois...
Si quelqu’un te dit qu’il t’aime et que tu l’embrasse, on peut logiquement déduire que tu sors avec, non ?
Bah alors, je sors avec lui ! Et, je trouve ça peut être moins bizarre que je l’aurais supposé. Je veux dire, n’importe qui pourrait penser qu’on s’est mis ensemble pour faire du mal à Roderich et son espagnol chéri. Mais... Non. Bien sûr que j’y ai pensé ! Pas dans le sens de « plan » évidemment. Je ne ferai jamais quelque chose pour faire du mal à Roderich. Juste comme ça....
Je lui ai dit que je n’étais pas sûre de l’aimer. Il m’a répondu que ce n’était pas mal, qu’il comprenait. C’est une des raisons qui font que je... l’aime ?, en tout cas qui font que je l’apprécie : il sait exactement ce que je peux ressentir. Je n’ai pas besoin de lui mentir ou de faire semblant d’être forte. Pas trop. Mais, j’espère vraiment qu’on restera ensemble longtemps... C’est tellement simple avec lui. J’aime ça aussi.

Aller. Une petite liste pour le fun.

TOUT CE QUE J’AIME CHEZ LUI :
-il est juste trop mignon quand il rougit
-il me réconforte toujours
-ses mains dans mes cheveux
-son côté tsunidere
-il prend soin des autres (même s’il dit le contraire)
-il prend soin de moi
-ses lèvres sur les miennes
-son expression quand je dis des bêtises pour l’embarrasser
-avec lui, pas besoin de mentir quand je dit « tout va bien »
-parce que avec lui ça va véritablement bien
-ses bras autour de moi
-lui tout court en fait...

PS : Istenem, j’allais oublier ! Je suis tellement égocentrique parfois... Ca va super mal entre Abi et Mattéo ! Je sais pas trop quoi faire... J’ai dit à SM (j’aime l’appeler comme ça...oh, ta gueule la pensée perverse !) de lui dire qu’il l’aimait. La communication ça règle pas mal de problème finalement. Enfin, ça devrait fonctionner. Non, ça DOIT fonctionner. J’accepterai pas qu’ils se séparent parce qu’Irlande se sent coupable de m’avoir embrassé. Faut que je fasse quelque chose. De toute façon, la situation peut pas empirer.

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Lun 31 Jan - 17:37

***************************
Salut wordy ! Bon, tu m’excuses 5 secondes, tu te bouche les oreilles et tout ce que tu peux, hein.

LYSANDER HUBBLE N’EST QU’UN SALE ENFOIRE, UNE PUTAIN DE MERDE QUI SE FAIT PRENDRE PAR TOUS CE QUI BOUGE JUSTE POUR PROUVER QU’IL A UNE LIBIDO !

Voilà. Et encore je suis gentille et compréhensive je trouve.
Sérieusement, c’est quoi son problème à ce type ? Un coup il est plutôt sympa et la fois suivante il ouvre la bouche que pour dire les trucs que je ne veux surtout pas entendre. Langue de vipère.

JE VAIS PRIER CHAQUE SOIR POUR QU’UN DE TES CONNARDS D’AMANTS TE COUPE LA LANGUE SALOPE !

Ca fait du biiien... Je devrais lancer une thérapie je pense. Mais pourquoi faut-il qu’il l’ouvre ?! Gueuler en plein salon communautaire que... qu’on fait de l’échangisme (comprendre par là que Roderich, Espagne, Lovino et moi on s’est en quelque sorte euh... interchangés ?) et qu’il y a des clubs pour ça... Ce mec est taré. Et comme si ça ne suffisait pas, il m’a sorti que ma vie c’était un feuilleton.

MAIS JE T’EMMERDE ESPECE DE SALE TRAVELO !

Non, mais de qui il se moque ? Si ma vie c’est Hélène et les Homos lui c ‘est quoi ? Un soap opera ?Les films merdiques de l’après-midi peut être ?

« le jeune Lysander est un adolescent très perturbé par son identité sexuelle. Il mène une vie débridée, accumulant les conquêtes sans lendemain. Après un accident de voiture qui le rend amnésique, il décide de pourrir la vie des gens qui l’entourent... Quelqu’un arrivera-t-il un jour à domestiquer le pauvre petit ? Se rendra-t-il compte qu’il se fait du mal à lui-même en jouant les prostitués ? Ou alors fera-t-il une tentative de suicide ?»

En plus on dirait vraiment un scénario bidon de téléfilm.

Bon, au moins un point dont je suis sûre : je le hais. Mais je vais essayer de me la fermer étant donné qu’il est plus doué que moi au niveau des prouesses labiales (dans tous les sens du terme je suppose). Peut importe. Il me prend sûrement pour une pauvre conne mais je sais au moins un truc : Plus tu te crois haut et plus tu te fais mal en tombant. Je vais donc attendre gentiment qu’il se casse la gueule d’une manière ou d’une autre. ‘Tain j’en ai marre. Alors que je commençais enfin à me sentir bien, grâce à Lovino... Et évidemment, il y avait Roderich et Espagne juste à côté. Bien sûr, pas un n’a bougé. Parfois j’ai l’impression d’être le seul mec dans ce...quatuor. Quel ironie, hein ? J’ai découvert un truc utile ET agréable : quand j’embrasse Lovi, je suis en apesanteur. Ça fait tellement de bien de ne plus penser à rien, pour une fois.

PS : pourquoi est-ce que j’ai eu l’impression que Roderich n’allait pas bien ? je veux dire, il était avec son espagnol chéri, alors pourquoi avait-il l’air si énervé ? Sûrement pas à cause de moi, plutôt le slovène je dirais.
PS2 : pourquoi est-ce que j’ai eu l’impression qu’Irlande m’évite ? Pas...A cause de « ce » baiser ? Et de Saint Marin ? Non ? Elle m’en veut, peut être.....
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Dim 6 Fév - 11:00

***************
Cher fichier word, c’est le bordel ici. Et dans ma tête aussi soit dit en passant.
Alors, je vais gentiment mettre tout ça en ordre, histoire de pas péter complètement les plombs, hein. Pour une fois que je suis raisonnable.

Irlande : je voudrais qu’elle soit heureuse, parce qu’elle le mérite amplement. Elle est ma meilleure amie, ma petite soeur. Je veux qu’elle soit heureuse ! Et si elle ne ressentait plus rien pour Saint Marin, je suis soulagée qu’elle ai tourné la page. Je vais essayer de l’aider, d’être plus présente pour elle. (et en plus son sourire c’est le plus joli du monde même si elle dit beaucoup de bêtise))

Groenland : je ne sais pas toujours à quoi elle pense et vu qu’elle ne communique pas trop c’est un peu compliqué. Mais cette fille est l’incarnation même de la gentillesse et je la considère comme une très très bonne amie... Elle est toujours là pour moi et je sais que je ne la laisserai jamais tomber. (d’ailleurs je me suis retenue d’aller casser la gueule de Jersey quand il lui a sauté dessus. Mais je pense pas qu’elle aurait trop apprécié)

Prusse : bah...Juste mon meilleur ami. Ou quelque chose qui s’en rapproche beaucoup. Parfois je peux pas le blairer et j’ai juste envie de lui coller des baffes et puis la fois d’après je ris avec lui comme quand on était gosses. C’est Gil’ quoi ! Avec lui c’est toujours simple... Il compte beaucoup pour moi ! (et quoiqu’en dise l’écossais, prochaine fois que quelqu’un l’envoie à l’hôpital je lui défonce la tronche)

Ecosse : ...quand on parle du loup. Je sais pas quoi penser de lui. Ce mec est une girouette permanente, au moindre coup de vent il change d’humeur. J’aime pas franchement ça. Mais il m’a l’air un peu plus heureux et responsable depuis qu’il est amnésique, alors... Tant mieux pour lui. (il a quand même réussit à se faire tous les mecs qui comptent pour moi...) J’aime bien son look.

Italie du Sud : juste le mec le plus mignon du monde ? Je me rends pas compte à quel point j’ai besoin de lui. Mais alors, savoir si je l’aime... J’adore être avec lui en tout cas. Un peu trop peut être. (note : jouer un peu avec sa mèche le rend très...passionné)

Autriche : ...j’ai hésité à écrire ça, mais après tout c’est mon journal. Je peux bien écrire ce que je veux ! Je n’arrive pas à l’oublier alors je le garde au fond de mon coeur... Il est important pour moi. Mais j’ai décidé de ne plus me laisser manipuler par mes sentiments. Je ne veux pas être un objet qu’on peut casser sans problème ! (il m’a l’air un peu trop accro au café en ce moment... il a des problèmes ?)


Je mettrais la suite un autre jour, là j'ai juste envie de dormir...
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 11 Fév - 17:22

****************************
Hey ! La forme ? Ouais, moi je vais bien. Un peu trop d’énergie d’ailleurs. Je crois que je vais aller courir. Mon humeur ? Assez bonne alors qu’elle ne devrait pas tellement l’être... Bizarre hein ?
Bah, c’est tout simple ça s’appelle anti-dépresseur. Et vitamine C pour éviter d’être toute molle.
Cocktail explosif ! Tout va mal ici ! Hahahaha !
Abi déprime parce que son ex lui a envoyé une lettre dans lequel il lui disait des trucs hyper touchants + romantiques d’après ce que j’ai compris. Sacré Saint Marin ! Il aurait peut être dû lui envoyer AVANT de se faire jeter !
Et puis il y a aussi Jersey qui verse des litres de larmes parce que Thalia l’a plaqué il me semble. Bah, en même temps lui sauter dessus dans un accès de passion alors que ça allait déjà pas fort c’était peut être pas la meilleure idée du monde, hein. LOL. Pauvre Jersey.
Ah, évidemment il y a Lovino qui va super mal, sinon ce ne serait pas aussi amusant, hein cher fichier word ? Je crois qu’il va me plaquer ! Bah, au moins j’aurais pris l’habitude avec Roderich hein !
Et comme si ça suffisait pas, y a Slovaquie qui débarque. Ma blondasse, quoi. Tant mieux ! Comme ça j’aurais quelqu’un sur qui me défouler quand je m’ennuierais ! Ça va être marrant...
Ah lala, c’est fout comme Roderich me manque. Je vais peut être en mourir de désespoir ? Hahahaha ! C’est marrant, quand je ferme les yeux je sens ses mains sur mon visage et sa voix qui me répète qu’il m’aime et qu’il m’abandonnera jamais, jamais... Ouuuh, je crois que je vais reprendre des cachets hein ! Pour éviter d’être chiante.
Tiens, j’ai vu Prusse tout à l’heure qui parlait avec Espagne. Je me demande de quoi mais l’espagnol avait pas l’air hyper heureux. Bien fait ! Gil’ va remonter dans mon estime s’il le fait pleurer ... Si je me fais jeter avant la Saint Valentin je lui proposerai qu’on aille se bourrer la gueule quelque part ! A Gil’ hein. Pas à l’espagnol, t’es fou toi !

*********************
Alors là. Je croyais avoir à peu près tout vu. Et bah non. Je te mets un échantillon de trucs que j’ai griffonné sur papier ces temps derniers (désolé wordy, je te suis infidèle !) :

« OMONDIEU.

Mes fantasmes de fangirl ont été pleinement assouvis par la vue de Suède en train de rouler une pelle à Finlande, sûrement bourré d’ailleurs le suédois, souriant et chantant ET dansant le carameldansen. J’ai jamais autant ri de toute ma vie ! J’ai pris une tonne de photo et je crois que le petit nordique (Féroé, non ?) qui est dans mon club a filmé. Ca va être grandiose ! note : Jag älskar dig= je t’aime en suédois. Trop mignon ! je m’y attendais vraiment pas de la part de Suède ! Je trouvais le SuxFin assez chou comme couple, mais là ça dépasse mes espérances de trucs loufoques. Les nordiques sont top. »

« Istenem, je reviens d’une soirée passée avec Écosse.
Je sais pas ce qui m’étonne le plus : que j’ai apprécié ça, que l’écossais soit plutôt sympa et marrant ou qu’on ai parlé sans qu’il y ai d’insultes ou de coups ?
A refaire ?
Mouais, peut être pas tout de suite mais pourquoi pas...»

« Cher bout de papier-qui-traînait-et-oh-mon-dieu-c’était-mon-devoir-de-physique-en-fait,
J’ai fait n’importe quoi... je veux dire, prendre ET des antidépresseurs ET des vitamines c’était déjà pas hyper intelligent vu comment je me suis comportée avec tout le monde, avec deux de tensions et tout et tout... Mais alors, sauter dans les bras de Roderich alors que... j’ai pas le droit, c’était stupide. Embrasser fiévreusement Lovino pour essayer d’oublier que Roderich me manquait c’était pire que stupide. Mais, me bourrer la gueule à la vodka et à la bière pour arrêter de déprimer, c’était quoi ? Surtout que je me suis réveillée le lendemain étalée sur le tapis de l’aile germanique, avec le chemisier ouvert et l’impression d’avoir fait des conneries... »

Ah ! J’ai reçu des cadeaux de la part d’un « valentin anonyme » ... Ça m’a laissé un peu perplexe. Pourquoi est-ce que ce mec m’envoie des fleurs alors qu’il m’écrit qu’il m’aime plus ... ? M’enfin, c’est gentil quand même. J’aime bien les fleurs. Je vais les mettre dans un vase sur ma table de nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 18 Fév - 17:11

*****************
Bon. Ça suffit, j’en ai marre. Ras le bol, le cul et tout ce que tu voudras cher fichier word. J’en ai assez de jouer les pauvres filles éplorées. De me transformer en fontaine au moindre truc qui me rappelle Roderich. Sérieusement, si ça continue comme ça (et pour rien au monde j’en ai envie) je vais me transformer en cette cruchasse de Bella Swan (tu m’excuses des références mais j’ai vu ce film génial qu’est Twilight avec Thalia. Du pur bonheur. J’ai jamais autant ri de toute ma vie) .
Bref. Maintenant, je vais me reprendre en main. Plus JAMAIS question de m’effondrer comme je l’ai fait devant Lovino, crise de larme et tout le bordel, sous prétexte qu'Égypte jouait Für Elise au piano. OK, ça m’a fait du mal parce que ça m’a rappelé toutes les promesses de Roderich, toutes les fois où il me serrait contre lui en me disant qu’il m’aimait. Mais je suis une grande fille. Alors, finit les litres de larmes et la déprime. Il ne reviendra pas. Il ne m’aime plus.

Je vais me consacrer à autre chose. J’ai pas envie de tourner en rond. Tiens ! Tu veux une preuve ? J’ai demandé à Abi de m’apprendre à danser. Bon, déjà une séance et j’ai au mieux une dizaine de bleus mais j’ai à peu près compris comment on faisait. Irlande m’a dit que je me débrouillais pas trop mal et... En fait j’aime assez ça ! Ouais, je sais que je comparais ça à de la torture ! Chacun à le droit de changer d’avis.
Lovino m’a fait goûter à une liqueur italienne, le limoncello je crois, pas mal du tout ! Bon, il était un peu bourré mais c’était pas grave.
Maman m’a appelé ! Apparemment mon gouvernement accepte d’annuler la loi sur la restriction de la liberté de la presse ! C’est génial, je suis vraiment heureuse que ces abrutis politiques se rendent enfin compte de l’importance de la liberté. La dernière chose que je veux c’est être une dictature. Je le supporterai pas.

************************
Ma vie doit amuser pas mal de gens, quand même.
Franchement, cher fichier word j’ai pas de chance avec les mecs... Les deux que j’ai aimé (que j’aime) m’ont trompé et avec la pire personne. Chacun à leur façon. Roderi...Autriche avec Espagne, son ami d’enfance, un mec donc. Lovino avec Gil’. MON ami d’enfance. Sous prétexte qu’il lui aurait sauté dessus, qu’il croyait qu’on était plus ensemble et nianiania... Je déteste le prussien. Pas encore pu lui taper dessus (pas devant un Lovino en pleurs qui me suppliait de le pardonner...) mais ça va bientôt tomber. Je le déteste, je le déteste, je le déteeeeeeste !

Autre point amusant ? Suis en train de copiner avec Lysander Hubble, alias l’écosse. Ouais, je sais. Mais il n’empêche qu’il est super sympa et qu’il veut monter une chorégraphie avec moi (choix inexplicable par contre) pour un truc avec l’école, j’ai pas trop compris, mais ça a l’air cool. Par contre, je suis loin d’atteindre son niveau en danse alors je bosse. En ce moment, je passe toutes mes soirées à répéter des enchaînements que Lys m’avait montré. Franchement, c’est bien. Ça me vide la tête...
Alors...
Peut être qu’un jour je pourrai enfin me joindre aux danses traditionnelles au lieu de rester dans mon coin à maudire toutes celles qui y participent ? Un truc de fille je disais. Plus un gros manque de confiance en moi ouais. En plus, j’ai déjà le costume. Maman aime coudre, chaque année elle m’en faisait un. Elle m’a appelé tout à l’heure pour me dire que j’allais recevoir le nouveau dans pas longtemps... J’ai hâte !

PS : marrant comme je parle moins de Roderich, hein ? l’oublier en se plongeant à fond dans le sport ça marche à peu près...
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Sam 19 Fév - 11:07

Spoiler:
 

Merci maman pour la robe...
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 25 Fév - 15:41

Lovi est parti toute la semaine. Il me manque. Il revient aujourd'hui normalement....



Thalia est malade. J'essaie de la soigner. J'aime bien m'occuper d'elle.




Lysander est amoureux de Gil'. J'aime pas ça. Mais Lys c'est mon ami.




Roderich a eu de la fièvre. Je l'ai emmené à l'infirmerie. Ce qu'il s'y est passé personne ne le saura jamais.





Je ne mange plus. La nourriture me dégoûte en ce moment. Mais je brûle de l'énergie en faisant du sport. Je suis fatiguée et je brûle.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Jeu 3 Mar - 10:32

***************************
Quoi de nouveau ? Je mange un peu plus... Juste de quoi ne pas tomber dans les vappes ou avoir la tête qui tourne toutes les trente secondes. Ca me révulse toujours autant. La bouffe, je veux dire.

Il y en a qui me dise que mon allure de mannequin me va bien. D’autres pour s’inquiéter sur la minceur de mon poignet. Je m’en fous un peu à vrai dire.

C’est la fin, cette fois cher fichier word. Ton petit programme connaît sans doute le mot « fin », mais pas de la façon dont je le ressens. Le vide. Aimer les gens ne vous donne pas le droit d’exiger leur amour en retour. Et il préfère que j’arrête de l’aimer. Que je l’oublie. Lui que j’ai temps de mal à rayer de ma vie. Que dois-je faire ? J’ai toujours essayer d’agir en pensant au mieux pour lui. De ne pas l’ennuyer, ne pas être un poids pour lui. S’il veut que je l’oublie, cette fois je le ferais. Définitivement.

Mon petit coeur ne devrait même plus pouvoir aimer après toutes les choses qui lui sont tombées dessus. Et bah si. J’aime Lovino Vargas. Mais pas au point de devenir folle de douleur comme je l’ai été. Je ne pardonne plus, ça suffit. Il me trompe encore une seule fois : je casse.

J’suis quand même la fille la plus poissarde de l’univers. A chaque fois que je sors avec un mec, il me trompe. Avec un mec. J’ai du écraser trop de fourmis quand j’étais gosse, mon karma me retombe dessus !

Plus fun les nouvelles ? J’ai une double personnalité ! Non, je déconne, il s’agit juste de Thalia qui voulait que je lui rende un service. Résultat des courses ? Me suis retrouvée déguisée en petite copine de son frère (remember Tino alias Finlande, un blond super mignon qui se tape Suède) vu que dans son équipe de mâles hockeyeurs ça le fait moyen de sortir avec un mec ! Tss, bande de machos. Bref, perruque blonde, tenue sexy (merci de la photo Thalia) et tout et tout, voilà Elisa, la fiancée estonienne ! Génial non ?
C’était bien marrant, je suis contente d’avoir rendu service à Thali... Bon, son frère a quand même un peu tendance à mater mon décolleté mais après tout il a 90% de gènes communs avec Danemark (oui, c’est effrayant je trouve). Mais gentil et tout... Alala dommage qu’il soit en couple avec le suédois !

Ps : Lysander voulait me parler aujourd’hui, je sais pas de quoi...La danse ? Il avait l’air assez préoccupé.
*******************
Aujourd’hui c’était plutôt calme, wordy.

Franchement, j’aime beaucoup les nordiques. Entre Thalia qui est devenue ma petite sœur de cœur et son frangin qui m’offre un rouleau à pâtisserie ( ?) pour me remercier, je les trouve cool. Enfin, bref.

Je manque un peu d’énergie... Je refais ces rêves chiants qui m’ont pourri le sommeil pendant des semaines. Pourquoi je mets ça au pluriel d’ailleurs ? C’est toujours le même rêve que je refais en boucle. Branché direct sur mes angoisses...


Spoiler:
 



J’ai l’impression que Lovi ne m’aime plus. Je sais pas pourquoi ! Ca m’énerve de voir l’espagnol nous fixer comme s’il n’avait rien d’autre à faire !
Allez Eli. Du calme. Chante un coup ton hymne national, ça ira mieux après ! Quoique... J’ai un hymne de dépressif. Ca colle assez bien à ma situation je trouve ! Tout le baratin « Laisse nous être heureux, on a déjà assez souffert comme ça Dieu ! » . Marrant non ? Moi j’trouve ça assez drôle.


"zánd meg Isten a magyart Prends pitié du Hongrois, Seigneur !
Kit vészek hányának, Si souvent il fut dans les transes !
Nyújts feléje védo kart Tends vers lui un bras protecteur
Tengerén kínjának. Dans l'océan de ses souffrances !
Bal sors akit régen tép, Donne à qui fut longtemps broyé
Hozz rá víg esztendot, Des jours paisibles et sans peines.
Megbunhodte már e nép Ce peuple a largement payé
A múltat s jövendot! Pour les temps passés ou qui viennent. "





Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Lun 7 Mar - 11:01

************************************************
Je ne m'approche plus des caisses en métal qui pèsent plus de 50kg. FINI. Je sais pas si tu te rends compte wordy, mais j'avais perdu la mémoire.

Oh, pas tout. "Amnésie partielle et temporaire due à un choc". Sont marrants les docteurs à me sortir des phrases toute faite que j'ai du mal à saisir.

Juste quelques personnes, quelques souvenirs... Si peu, après tout. Et n'oublions pas mon mot de passe pour ce "journal" qui était lui aussi passé à la trappe. J'avais des médocs pourtant, les mecs en blouses blanches que j'avais vu m'on dit de les prendre pour accélerer la "guérison". J'ai pas mal hésité ! Un présentimment qui me disait qu'il y avait des trucs douloureux qu'il fallait peut être oublier.

La curiosité est un sale défaut et, comme par hasard, je suis la pire curieuse de l'univers.
Je viens des prendre les pillules et pour l'instant ça va, j'ai des espèces de flash, c'est bizarre à décrire mais c'est... ah ça comm

EDIT
ON NE PREND PAS TOUT SES MEDICAMENTS EN MEME TEMPS. C'EST UNE TRES, TRES, TRES MAUVAISE IDEE.

Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Mer 9 Mar - 10:58

**************************************************************

Bon. Me rapelle quand même pas de grand chose. Je crois que je vais aller noyer mon désespoir dans le yaoi.
ET J'AI PLUS DE YAOI.
Booon. Il me reste l'option soulage de gueule.
MAIS ILS SERVENT PAS AUX MINEURS ET MA RESERVE EST VIDE.
Boooooooon. Je peux toujours aller frapper Gilbert.
MAIS CET ENFOIRE C'EST TIRE SANS MEME ME LE DIRE.


J'en ai marre ! Que quelqu'un me file un yaoi ou un pack de bièèère. Soyez sympa les meeeecs. Wordy, dès que je vois le prussien je lui fais sa fête. Et pas celle avec les serpentins et les confettis hein. Je vais peut être ressortir ma poêle pour l'occasion ? Ou alors avec le rouleau à pâtisserie que Finlande m'a offert ? Hum ?
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Sam 12 Mar - 15:59

****************
Yeah. La grande forme mec ? ...Non, je déconne wordy, le jour où je me mets à parler comme Danemark tu appelles le SAMU, t'es gentil. Bon, pleins de trucs qui se passent, bien ou moins bien !

Trucs cools ?
...Gil est revenu ! Japon va me filer des yaoi bien hard (on parle de Japon là, c'est FORCEMENT hard) et je prends trop de photos marrantes en ce moment. On va faire une expo avec Féroé (l'est trop chou, lui) sur le thème "la joie" ! Pour remonter le moral des gens, c'est pas trop happyland ici en ce moment... Pleins de gens qui se comportent de façon un peu bizarre. M'enfin bon. Ah ! Ouais, autre truc bien : je sors avec Lys. Enfin je crois.

Trucs pas cools (du tout) ?
Alors. Me suis engueulée avec Roderich. Méchamment, hein. On s'est hurlé dessus. MOI ET LUI. Le truc qui ne devrait jamais arriver, quoi ! Il croit que...Que je suis amoureuse de Gilbert. Il est complètement à côté de la plaque. Mais alors, COMPLETEMENT. Et puis je me sens un peu seule. Thalia est partie chez elle. La chasse au phoque je crois... Amen les phoques.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Mer 30 Mar - 11:37

***************************************************************************

Je l’ai cru presque mort.
J’ai eu peur.
J’ai eu mal.
J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps en prétendant qu’il s’agissait de pluie.
Je me suis détestée pour toutes les choses détestables que je lui avais dites.
J’ai prié.

« Pourquoi est ce que j’étais tellement en colère ? Comment ai-je pu lui montrer à quel point je suis égoïste et immature ? Je ne veux pas qu’il se souvienne de moi. De cette fille à cet instant là. Je veux être parfaite. Parfaitement calme, digne et sereine. Pour lui. Parce qu’il ne voudrait pas de la fille coléreuse et brusque. Parce qu’il ne m’aimerait pas. Pas comme ça. Je ne joue pas un rôle ! Je suis comme ça avec lui. Ce n’est pas un masque ! Je suis douce et paisible parce que sinon il ne m’approcherait pas. »

Il va mieux.
Il m’a manqué.
Il avait l’air si pâle.
Il est toujours le même mais je sais que maintenant il me déteste.
Il ne voudra plus me parler et c’est tellement normal et tellement triste.
C’est triste.

« J’ai aimé ce moment pourtant. C’est bizarre. Je lui hurlais des choses désagréables et méchantes et vraies sans avoir à me contenir. Je ne faisais plus attention à ne pas le blesser. Parce que j’avais envie de le blesser. Une envie de pulvériser la distance entre nous. L’armure de vénération. Le truc scintillant qui me mettait hors-jeu d’office dès qu’il s’agissait de lui. Ça a disparu. Pendant quelques minutes peut être. J’étais la même et pourtant si différente. Le feu des volcans et la glace qui se brise. Deux éléments opposés. Unis. Réunis. »


Je m’égare là.

**************************
Hey !
Ça va assez bien en ce moment je trouve. Thalia est revenue ! Elle m’a offert un collier, c’était trop chou. Et en plus il est joli. Elle m’avait manqué mine de rien ! La chasse aux phoques ça lui a redonné le moral, c’est cool. Elle était toute souriante.

M’éloigne de Roderich. Un peu, faut pas trop qu’il s’en rende compte quand même... Je crois que c’est mieux pour tout le monde. Il a suffisamment de problème comme ça. Pas besoin de moi en plus !

Et puis... Lys. Ecosse. J’avoue ça m’arrive souvent de me demander ce qu’on fout ensemble. Pas à cause de toutes les choses que j’ai pu dire ou penser de lui avant, mais... Parce que... Je sais pas. Lui et moi. Mal assorti comme couple ? J’en sais rien. Mais il est beau. Drôle. Imprévisible. Et j’aime ça. Ça me faisait un peu bizarre d’avoir comme BFF (lol hein) un gay qui portait mini jupe et talons aiguilles mais... C’est encore plus étrange maintenant qu’il a tout jeté et qu’il m’embrasse comme un mec (et on fait pas que s’embrasser hein). Mais il a pas changé, ça j’en suis sûre. Donc, tout va bien. Moi, je l’aime comme il est.
Je flippe un peu parce qu’on a un peu oublié de se protéger. Mais il y a pas tant de risques que ça, non ?
Ouais, allez, on se calme Eli.
********************
Bon bon bon. Faut que je mette les choses au clair. Vite si possible avant de plus pouvoir m’y retrouver avec tous les trucs euh... nuls qui m’arrivent.

Déjà, à cause de rumeurs à la c** j’ai failli me faire renvoyer. Je suis pas enceinte les mecs, hein. J’imagine même pas la gueule de mes parents si j’étais revenus à la maison avec un bébé sous le t-shirt.
Ouais, je préfère VRAIMENT éviter d’imaginer.
Ensuite, Gilbert et Lys s’agressent tout le temps. Et hier soir c’était le pire je crois. Enfin, le pire que j’ai vu parce que j’imagine pas ce qu’ils ont pu se dire ou faire quand j’étais pas là. Le plus bête c’est que ça a commencé à cause de moi cette fois. Moi qui ai voulu bien expliquer en face au prussien qu’il avait PAS à me protéger. Parce que j’étais une GRANDE fille. PAS de la porcelaine. Et surtout que s’il recommençait à taper sur Lys, je lui explosais la tronche. Non, mais c’est vrai quoi ! C’est MON mec à la fin !`
Bref.
J’aurais pas du me mêler de ce qui me regardait pas. S’ils veulent se taper dessus c’est leur problème je suppose... J’ai demandé à Gilbert comment ça se faisait qu’ils aient les mêmes coups sur la figure et au moment où j’allais ENFIN savoir, Lys arrive et tout est parti... n’importe comment.
Je peux pas supporter ça. Les voir se battre et s’insulter. Mon (ex ?) meilleur pote et mon copain. Et Gil devrait le savoir pourtant, c’est toujours mon copain que je choisis... Le dirlo nous a choppé et a... « piqué » Gilbert. Il est malade ce type. Lys s’est pris des grosses baffes et des trucs bien pénibles, je sais plus trop quoi... Moi, je vais devoir écrire une lettre d’excuse à cet enfoiré de prussien. Parce que je l’ai frappé au visage, oh mon dieu, pauvre chou !
Plus une semaine de retenue avec un prof, Aztèque. Je sais même pas qui c’est. Il peut pas être pire que le dirlo de toute façon. Qui m’a frappé d’ailleurs. C’est bizarre, il m’a rappelé Père l’espace d’une seconde (précisément la seconde avant que ma lèvre explose). Gilbert le connard n’a rien eu. Pour l’instant en tout cas. Je le déteste. Je lui parlerai plus jamais de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Sam 9 Avr - 12:05

*****************************************
Ici ça devient très compliqué. En fait, pour être franche, je ne comprends plus grand chose à la situation.
Je vais essayer de mettre ça à l’écrit pour simplifier un peu.

Aloooors. On commence au début ?

J’étais avec Roderich. Antonio était avec Lovi. Antonio et Roderich se sont mis ensembles après s’être...embrassés. Lovi et moi on s’est mis ensembles. On a cassé après différents événements pénibles (entre autre il avait couché avec mon ex meilleur ami). Je me suis mis avec Lys et j’ai du faire une croix sur Gilbert puisqu’il ne pouvait pas s’empêcher de s’engueuler avec Lys. Antonio a flirté avec Francis, mais c’était pour de faux, ils voulaient faire une blague à Roderich (enfin c’est ce qu’il a dit, c’est un espagnol donc c’est pas sûr) et ça a fait du mal à Roderich. Vont peut être casser d’ailleurs. Roderich et Antonio, hein. Pas Francis et Antonio puisqu’il ne serait pas vraiment en couple....
Faut-il rappeler que Gilbert a embrassé Bella et était amoureux d’Arthur, qui, comme chacun le sait, est l’unique amour de Francis (enfin l’unique amour qui dure) ?
Que Lovi est tombé plus ou moins amoureux de Roderich ?
Que cette école est pire que Dallas, Sous le soleil et Plus Belle La Vie réunis ?
Que j’ai du oublier la moitié des trucs en route ?
Que tout ça m’embrouille profondément ?

Je vais avoir la migraine cher fichier word... Et en plus j’ai presque pas vu Lys cette semaine.

**********************
J’espère que t’as bien suivi le truc parce que ça s’embrouille encore plus.

Lys et moi c’est fini. Quand on est gay on le reste apparemment. En plus il passe ses nerfs sur moi maintenant. Super.
J’ai un horrible pressentiment. Le genre qui vous fait faire des cauchemars et vous réveille la nuit en sursaut. (enfin, si je dormais la nuit, ce qui n’est pas le cas) Gil m’a avoué plus ou moins sous la torture qu’il sortait avec un mec. J’ai cru qu’il plaisantait quand il m’a dit que c’était avec Roderich. Et j’en suis plus si sûre.
Je suis pas du tout d’accord ! Pour les photos, ok, je veux bien qu’il lui saute dessus mais pas dans la vie réelle !!!
Il a pas le droit de faire ça... Je veux pas qu’ils sortent ensemble. JE VEUX PAS JE VEUX PAS JE VEUX PAS JE VEUX PAS.
....
Je comprends pas que Gil sorte avec lui alors qu’il sait à quel point je...j’aime Roderich. Voilà. Soyons clair pour une fois. Il en a vraiment rien à faire de moi. Qu’il arrête de dire qu’il est « mon meilleur ami » si c’est pour foutre autant le bordel dans ma vie.
Je vais devoir avaler beaucoup de glace pour faire passer la nouvelle. Je vais faire tripler le chiffre d’affaire de Haägendaz.



Éteins la lumière,je n'ai pas peur
Laisse-moi seul, je serai bien
Ne souris même pas, pars juste
Car dans ma tête c'est l'anarchie
Laisse-moi seul,sors d'ici
Je suis sûr que je peux me contrôler
Au revoir mon ami je n'ai pas besoin de toi
Au revoir mon ami toi qui es en cavale
Oh laisse-moi seul
Oh laisse-moi seul

Éteins la lumière,je n'ai pas peur
Laisse-moi seul,je serai bien
Ouvres la porte et pars en courant
Je serai énervé si tu veux rester
Laisse-moi seul,sors d'ici

Maintenant laisse-moi tomber t'es pas mon père
Au revoir mon ami je n'ai pas besoin de toi
Au revoir mon ami tu es en cavale
Oh laisse-moi seul
Oh laisse-moi seul


Éteins la lumière,je n'ai pas peur
Mais à coup sûr je ne suis pas bien
Reviens mon ami, reviens-moi
J'ai besoin de ton aide car tu es si beau
Si je dis toutes les choses stupides
C'est parce que j'ai besoin de toi près de moi
Ne pars pas s'il te plaît reste là
J'étais énervé,je veux pas être en bas


Reviens mon amour pour toujours
Reviens mon ami
je veux pas être seul
Ne me laisse pas


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Lun 25 Avr - 8:01

**************************
Én soha nem a diktatúra


***************************************

Szia ! De bonne humeur aujourd'hui ? Mouais on peut dire ça ! Je dors mieux, je fais moins de cauchemars... Malgré le fait que je... Que je sois complètement déshonorée en temps que hongroise et représentante de la Hongrie. OUI c'est différent !

Je. Vais. Au. Bal. Avec. Un. Slovaque. "Slovaque". Autrement dit, pas un être humain.

Franchement y a pas de quoi être de bonne humeur ! En plus il m'a embrassé. NON MAIS N'IMPORTE QUOI LA ! Devant Gil' et Roderich en plus. Pour une fois j'aurais bien aimé que le prussien lui tape dessus. Mais bon, il a pas réagit. Dommaaaaage.

Quoi d'autre ? Ah, j'ai joué du piano. Enfin, "joué" c'est un grand mot pour ce que j'ai fais mais Roderich avait l'air tellement content... Mais j'aime vraiment pas ça. C'est bizarre... J'ai l'impression que ce n'est pas ma place... Dur à expliquer.

Encore un autre truc ? Histoire de ne pas t'avoir rouvert pour rien, cher fichier word. Je cherche et....Oui ! Je vais enfin avoir de quoi prendre des photos incestueuses asiatiques ! Chine et HK sont ensembles heart Trop mignons ! Par contre je me demande vraiment qui va être le seme dans cette relation... Sûrement pas Chine...
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie/Elizaveta H.
manly flower
manly flower
avatar

Féminin
Messages : 109

Carte Étudiante
Chambre: Aile Germanique
Partenaire:
Punitions:
4/50  (4/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   Ven 29 Avr - 11:38

*********************************



me sens pas bien.
mal de partout.
à la tête
au cœur
j'ai chaud
pourquoi j'écris alors que j'ai mal
il fait chaud
pourquoi y a des muffins qui volent
j'ai trop mal à la gorge
je tousse et je m'étouffe
j'fais comment pour respirer déjà
oh il fait trop chaud
j'aime pas être malade


Apa a mentési..........................................
Père au secours
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confessions d'une accro au yaoi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confessions d'une accro au yaoi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.
» Le facteur accro à la lingerie féminine...
» Anima pure accro???!!!
» Zacro l'Accro.
» On sait qu'on est accro à OPR quand:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: École :: Ailes de Repos :: Journaux Intimes-
Sauter vers: