AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherche tranquilité (PV Hong Kong)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Dim 6 Fév - 21:43

Elenwë en avait assez de cette rumeur qui salissait son honneur. Le jeune garçon avait beau dire le contraire, personne ne le croyait. Vu le temps splendide, Jersey, décida de se promener dans le parc, dont sa seule pensée était qu'il serait rempli de vert pâturage à perte de vue, ainsi que des fleurs par centaine. Jersey quitta l'enceinte de l'académie pour se diriger tranquillement vers le lieu tant convoité.
* J'espère que je ne ferais aucune mauvaise rencontre ici... *

L'adolescent sourit. Il arriva à terme, mais à la place d'avoir un air heureux, la petite île afficha un regard triste, car le parc était recouvert d'un épais manteau blanc, pas une seule fleur ne daignait montrer ses couleurs. Elenwë poussa un petit soupir et continua son chemin.
* Je hais l'hiver... Vivement que l'été arrive rapidement... *

Elenwë alla s'asseoir assez loin du sentier et laissa aller sa peine qui le rongeait depuis quelques jours. Au moins, ici personne ne le voyait ni l'entendait pleurer. Tout d'un coup, il cru entendre la neige crisser, comme si une personne allait à sa rencontre. Le jeune garçon s'essuya rapidement les larmes et se mit en boule en cachant sa tête dans le creu de ses bras.
* Faisons style que je dors... *

Mais étant de nature assez curieuse, Elenwë, mit sa tête sur ses bras et contempla le paysage en face de lui, qui n'était composer que de blanc à perte de vue. Il plongea ses mains dans la neige, en fit une boule de neige et la lança devant lui. Le garçon regarda sur le côté et vit que c'était Fai, son petit cœur bondit de joie, car il l'avait toujours apprécié lorsque le chinois était encore dans la maison d'Arthur.
- Oh! Bonjour Fai, comment vas tu aujourd'hui? Dit l'adolescent en essayant de cacher son désespoir, le jeune homme n'avait aucune envie de détruire la jovialité de Fai. C'est donc avec un sourire, dont on sentait de la tristesse derrière, qu'il attendit la réponse du chinois.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Hong Kong / Fai Tao
Hong Kong
avatar

Masculin
Messages : 49

Carte Étudiante
Chambre: Aile Asiatique
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Lun 7 Fév - 14:54

Fai se promenait tranquillement dans le parc. En effet, le temps était superbe, et le petit Asiatique avait décidé de se promener un peu. Il regardait autour de lui, voyant les arbres blancs, les oiseaux voletant de branches en branches, les bancs recouverts de neige. Oui, tout était recouvert de neige. Hong Kong baissa la tête et regarda le sol: blanc. Uniquement du blanc. La couche de neige était épaisse, on n'apercevait ni fleurs, ni herbe. Cela amusa un peu le jeune garçon. Il fit un pas dans la neige, puis un autre et se retourna. Il laissait ses empreintes sur le chemin qui était tout lisse, excepté ses traces de pas. Amusé, Fai se prit au jeu. Après tout, il n'avait rien d'autre à faire et il s'ennuyait à l'Académie. Non pas qu'il n'aimait pas l'école et les gens qui s'y trouvaient, non, ce n'était pas ça le problème. Le jeune Asiatique ne trouvait simplement rien à faire. Donc, il avait décidé de se promener dans le parc. L'adolescent aimait la neige. Il l'aimait beaucoup. Ca lui rappelait des souvenirs. Lorsqu'il jouait dans la neige avec ses frères et soeurs. Lorsqu'ils faisaient des batailles de boules de neige, des bonhommes de neige, des dessin dans la neige... Oui, la neige était pour lui source d'heureux souvenirs qu'il ne voulait pas perdre. D'ailleurs, lorsqu'il était tout petit, il se promenait souvent avec son Grand frère dans un parc. Il aimait beaucoup ces moments-là, et ça lui manquait. Vraiment. Mais, il avait grandi, et maintenant, il ne peut plus faire ça. Il doit étudier. Apprendre à devenir une vraie Nation. C'est pour ça que son Grand frère la envoyé ici, après tout.

*C'est vrai... Je fais confiance à Grand frère...*

Fai se remit à marcher sur le chemin, remontant son écharpe au dessus de son nez. C'était rare, mais avec le temps qu'il faisait, il avait mit une écharpe. Il ne voulait pas attraper froid et manquer des cours, surtout pas. C'est bien plus simple d'assister aux cours en direct plutôt que de devoir tout rattraper seul, sans explication orale de la part d'un professeur. Tomber malade était le soucis principal du jeune garçon. Eviter à tout prix la maladie, c'est ce qu'il voulait. De plus, il avait mit des gants et il cachait ses mains dans les longues manches de son Duangua bordeaux. Il continuait d'avancer, regardant toujours ses pieds. Où allait-il? Il ne le savait pas. Mais qu'importe? Il voulait juste se promener. Il retournerait à l'Académie plus tard. De toute manière, il avait fini ses devoirs pour au moins trois jours. Plongé dans ses pensées, Hong Kong marchait comme... Inconsciement. Heureusement, il fut tiré de sa rêverie par un appel soudain, dont il reconnut la voix.

"Oh! Bonjour Fai, comment vas tu aujourd'hui?"


Le jeune Asiatique releva la tête doucement et posa son regard sur la personne qui venait de l'interpeler. C'était Jersey. Fai le connaissait bien. Il trouvait ce garçon gentil, et calme. Et on sait que Hong Kong apprécie le calme. Il s'approcha donc d'Elenwë, toujours le bas du visage caché par son écharpe. Il ne dit rien. Il constata juste que le petit châtain se trouvant en face de lui semblait triste. Oh, il souriait. Mais, son sourire sonnait faux. Fai le fixa un moment, en silence. Puis, il se mit à regarder autour de lui, s'avança vers Elenwë, dégagea la neige qui se trouvait sur le banc et s'assit à côté de la petite île. Il fixa un moment son visage, d'un regard sérieux. Puis, il baissa son écharpe, marquant un temps de pause entre ce geste et sa réponse.

"Je vais bien... Je m'ennuie juste un peu, alors je suis venu me balader. Mais j'ai la triste impression que toi, tu ne vas pas bien. Est-ce que je me trompe?"

Il fixait toujours Jersey. Celui-ci n'avait vraiment pas l'air bien. Et Fai savait que son sourire n'était pas sincère. Il essayait de cacher ses sentiments. Ce qu'il ressentait. Comme le jeune Asiatique, en fait. Sauf que Hong Kong, lui, avait toujours un visage fermé, inexpressif. Et avant même d'avoir laisser le temps à Elenwë de répondre, il leva son visage vers le ciel, regardant les nuages gris avec comme une petite nostalgie dans les yeux.

"Tu sais... Tu n'es pas obligé de sourire si tu n'en a pas envie..."
Revenir en haut Aller en bas
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Lun 7 Fév - 19:49

[NYAH! J'ai craqué sur ton image de début de message, totalement trop mignon *o*]

Elenwë regarda Fai en se demandant par quel miracle, il pouvait cacher ses sentiments, à dire que Jersey avait pris l'habitude de les faire éclater au grand jour.
* Il faudrait que je lui demande un jour... Quand j'irais un peu mieux en tout cas. *

Dès que l'asiatique le questionna sur son état de santé, la petite île tourna la regard et contempla l'étendue blanche à perte de vue.
- Oui... Tu as raison, je ne suis pas bien en ce moment, c'est pour cette unique raison que j'ai voulu m'aérer. Je suis loin du vacarme et de cette rumeur qui salit mon honneur...

Elenwë posa ses pieds sur le banc et regarda Fai qui contemplait le ciel.
- Disons que j'ai prit l'habitude de sourire dans n'importe quel moment... Je ne veux embêter personne avec mes histoires, j'ai toujours peur de détruire leur jovialité.

Jersey se mit à soupirer et reporta son attention sur le paysage qui s'offrait devant ses yeux.
- Dis moi... Quoi de nouveau depuis le temps? Lui demanda Jersey en lui offrant son plus beau sourire, car il adorait avoir des nouvelles de ses amis, quoiqu'il ne savait pas trop comment caractérisé Hong Kong, peut-être qu'il pouvait dire que c'était un frère ou un cousin... De ce côté, Jersey l'ignorait, mais ce dont la petite île était sûre c'était qu'il l'admirait profondément, car Fai savait garder son sang froid dans n'importe quelle situation, ce qui n'était pas le cas d'Elenwë qui le montrait dès que quelque chose le déplaisait ou au contraire lui plaisait.
* Il faudrait que j'évite de trop montrer mes sentiments, je pense... *

Et sur cette pensée que le jeune garçon attendit impatiemment la réponse de l'asiatique.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Hong Kong / Fai Tao
Hong Kong
avatar

Masculin
Messages : 49

Carte Étudiante
Chambre: Aile Asiatique
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Lun 7 Fév - 21:09

Elenwë semblait pensif. En effet, Fai avait redescendu son regard sur lui. Il semblait réfléchir. Hong Kong voyait bien que la petite île qui se trouvait à côté de lui fixait le paysage hivernal.

"Oui... Tu as raison, je ne suis pas bien en ce moment, c'est pour cette unique raison que j'ai voulu m'aérer. Je suis loin du vacarme et de cette rumeur qui salit mon honneur..."

Le jeune châtain venait de poser ses pieds sur le banc. L'Asiatique l'imita et se remit à fixer le ciel. Bleu, avec quelques nuages gris par-ci par-là. Ce ciel était très différent du ciel d'Asie. Nous avons tous le même ciel, certes. Mais Fai lui trouvait quelque chose de différent. Quelque chose qui changeait tout. Cependant, il était bien incapable de dire quoi. Alors qu'il pensait à cette question ô combien intéressante, le jeune Asiatique se reconcentra sur sa réponse. La rumeur en question, il l'a connaissait. Dans cette Académie, les rumeurs courent très vite. Si jamais on vous surprend à embrasser x ou y, en quelques heures, ça avait fait le tour de toutes les classes. Fai le savait. Mais cette rumeur sur Elenwë était différente. Elle était fausse. Hong Kong en était certain. Il connaissait bien Jersey, et il savait que jamais, je dis bien JAMAIS le pauvre petit Elenwë ne ferait une chose pareille. Comment voulez-vous qu'un petit être -même plus âgé que Fai- aussi mignon et adorable fasse une chose aussi ignoble? Le jeune Asiatique ne comprenait pas comme tout le monde pouvait croire ça. Serait-il le seul censé dans cette Académie?

*Grand frère me croirait, lui... Je sais qu'il pense que cette rumeur est fausse.*

Pendant qu'il était en train de réfléchir, Elenwë s'adressa de nouveau à lui:

"Disons que j'ai prit l'habitude de sourire dans n'importe quel moment... Je ne veux embêter personne avec mes histoires, j'ai toujours peur de détruire leur jovialité."

Fai fut choqué. Entendre ça l'énervait grandement. Là, pour le coup, on lui avait détruit sa jovialité, et pas qu'un peu. Il fronça ses sourcils ô combien magnifiques et se tourna vers le petit Jersey.

"Tu dis n'importe quoi et tu n'arrêtes pas de te rabaisser. Les autres profitent de ta faiblesse pour te lancer des piques dans le dos, tu comprends? Il faut que tu te ressaisisse! C'est pas en ayant si peu confiance en toi que tu vas réussir à t'affirmer!"

D'abord énervé, Hong Kong reprit son expression calme et respira un bon coup.

*Flûte, je me suis emporté... Je fais quoi maintenant?*

Il ferma les yeux un instant et continua ses respirations lentes. Puis, il rouvrit les yeux et se remit à fixer le paysage.

"Je suis désolé, je n'aurais pas dû te crier dessus. Seulement.... J'aimerais que tu prennes conscience que tu n'ennuies personne. Tout le monde à des problèmes, et tes histoires ne gênent personne! Tu n'as pas à te forcer à sourire si tu n'en a pas envie. Je suis là pour t'aider, alors n'hésite pas à me parler de tes problèmes, d'accord? On est amis, non?"

Le jeune Asiatique sourit. C'était très rare de le voir sourire. Et c'était un sourire sincère. De toute manière, aussi rares soient-ils, tous les sourires de Fai étaient sincères. L'hypocrisie est une chose que Hong Kong ne peut pas supporter. De plus, il s'en voulait un peu d'avoir crié sur Elenwë. D'accord, le fait qu'il se sous-estimait autant l'agaçait. Mais ce n'était pas une raison suffisante pour le gronder de la sorte. Fai baissa la tête. Puis, il entendit Elenwë soupirer. En vérité, le jeune garçon s'attendait à ce que Jersey lui fasse la tête. Quoi de plus normal après sa violente réaction? Mais au lieu de ça, il lui posa une question, comme pour changer de sujet.

"Dis moi... Quoi de nouveau depuis le temps?"

Fai tourna son regard vers Elenwë. Et le plus surprenant, c'est que ce dernier lui affichait un grand sourire. Hong Kong ne savait pas trop quoi répondre, alors il se remit à fixer le ciel et réfléchit. Quoi de nouveau? Pas grand chose. Il a revu deux de ses frères. Ses frères les plus précieux. Bien entendu, jamais il ne montrerait l'affection qu'il a pour son plus jeune frère, Yong Soo. Ce serait trop gênant. Et surtout inutile. De plus, vu qu'il n'arrêtaient pas de se châmailler lorsqu'ils étaient jeunes, cela n'arrangeait rien. Mais il vouait une affection toute particulière au Coréen. Sans le montrer, bien évidemment. Mais que dire à Elenwë?

"Rien en particulier... J'ai finis mes devoirs... j'ai revu mes frères aussi, un peu... Et toi, mise à part cette rumeur, tu as du nouveau?"

Il se remit à fixer le petit Jersey.
Revenir en haut Aller en bas
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Lun 7 Fév - 22:05

Elenwë regardait Hong Kong qui semblait réfléchir, à propos de son affirmation sur la rumeur. La petite île s'en voulut de lui avoir dit, il a dû lui supprimé sa jovialité.
* Je ne suis qu'un idiot... La prochaine fois je tournerais ma langue sept fois dans ma bouche avant de sortir de telles idioties. *

Elenwë commença à se frapper la tête avec ses mains. Dès que la petite île eut fini de se frapper, le jeune garçon leva la tête et admira le ciel qui laissait passer quelques nuages qui semblait porter un peu de neige.
* Souvent... Je me demande ce que ça ferait si on pouvait voler... *

Tout d'un coup Fai répondit à Elenwë, qui ne s'y attendait pas du tout, presque en le grondant. Le jeune garçon afficha un air attristé, presque comme un enfant qui s'était fait grondé.
- Désolé... Des larmes commençait à poindre au bord de ses yeux, je sais que je suis faible et que les autres profitent de cette faille pour me faire de sale tours... Mais je dois t'avouer que je ne le voyais pas venir celui-là.

Elenwë mit ses mains sur ses yeux et se mit à pleurer. Dès qu'il entendit la deuxième réponse de Fai, qui était sur un ton beaucoup plus calme que la précédente, la petite île leva la tête avec des yeux rempli d'eau et le regarda.
- Tu es vraiment gentil de pouvoir m'aider... Mais tout ce qui me faudrait c'est un miracle pour faire taire cette rumeur, ou alors quelqu'un qui m'aimera... mais je pense que c'est peine perdu de ce côté.

Elenwë essuya ses larmes, encore une fois il avait montré une partie de sa faiblesse.
- Il faut que je te dise quelque chose... Pour ma part, je t'ai toujours considérer comme un de mes propre frères... Lui dit le jeune homme avec son plus beau sourire.

Dès que fai lui demanda si Elenwë avait du nouveau à raconter, ce dernier leva la tête au ciel en posant son index sur son menton, signe qu'il réfléchissait profondément à la question. Au bout d'un petit moment, le jeune homme regarda l'asiatique.
- Je me pose beaucoup de question à propos de mes frères et sœurs, je me demande s'ils vont bien, si j'aurais la chance de les voir dans cette Académie... Je pourrais leur écrire, mais l'ennuie... C'est que j'ignore si une boîte au lettre se trouve dans le coin.

À cette affirmation, Elenwë baissa tristement la tête. Il fallait l'avouer, les disputes quotidiennes contre Guernesey lui manquait terriblement, d'ailleurs la petite île l'imaginait en train de faire la fête, vu que son grand frère était partit dans une Académie.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Hong Kong / Fai Tao
Hong Kong
avatar

Masculin
Messages : 49

Carte Étudiante
Chambre: Aile Asiatique
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Lun 7 Fév - 22:55

Voyant Elenwë pleurer, Fai ne savait pas trop quoi faire. C'était de sa faute, complètement de sa faute si ce dernier pleurait. Il se rapprocha de lui et fouilla dans ses poches-multi-fonction-qui-contiennent-de-tout-et-de-n'importe-quoi et tendit un mouchoir au petit Jersey.

"Tu es vraiment gentil de pouvoir m'aider... Mais tout ce qui me faudrait c'est un miracle pour faire taire cette rumeur, ou alors quelqu'un qui m'aimera... mais je pense que c'est peine perdu de ce côté."

Le jeune Asiatique hésita à répondre. Comment expliquer ça à Jersey sans le blesser? Il faut qu'il comprenne. Fai se remit à penser. Il prit ses jambes entre ses bras et posa son menton dans ses genoux, l'enfonçant de nouveau dans son écharpe.

*Que faire? Que dire?*

Les idées, pensées, paroles, sensations et sentiments se bousculèrent dans le cerveau du petit Hongkongais. Il fronça les sourcils. Et arrangea sa frange, par la même occasion. Puis il ferma les yeux. Il pensa. Comment faire taire cette sale rumeur? Mais que veut Elenwë au juste? Recherche-t-il le grand amour? Si c'est le cas, Fai ne pourrait pas grand chose pour lui. Lui-même n'y connaissait rien en amour non-fraternel. Je veux dire, tout ce qui ne touche pas la famille, quoi. Ces genres d'amours là, il ne les connaissait pas. A vrai dire, il ne s'y était jamais intéressé. Mais à son âge et après ce qu'il a vécu, c'est tout à fait compréhensible. En effet, le petit brun préfère se concentrer d'avantage sur ses études, comme le lui avait conseillé son Grand frère. Grand frère qu'il écoutait sans poser aucunes question et sans même avoir de doutes. Il avait une confiance aveugle envers Chine. Il savait que ce dernier ne voudrait que le meilleur pour lui. C'est sûrement pour cela qu'il ne lui en voulait pas de ne pas être venu le chercher plus tôt chez Angleterre. Ce n'était pas de sa faute. Il n'avait pas le droit de blâmer Chine. Lui, qui s'était si bien occupé de Fai.

"Elenwë... Je ne sais pas quoi te dire.... Je te demandes pardon..."

Il se sentait coupable. Coupable de ne rien pouvoir faire pour aider le petit Celte. Coupable de ne servir à rien. il se sentait inutile. Mais le cachait, bien naturellement.

*Et je fais la moral aux autres après...*

Fai secoua la tête. Broyer du noir ne servait strictement à rien. Il prit un air sérieux et se redressa, lâchant ses jambes qui retombèrent doucement au sol. Puis, il fixa le sol, ne sachant plus trop quoi dire.

"Il faut que je te dise quelque chose... Pour ma part, je t'ai toujours considérer comme un de mes propre frères..."

Fai redressa lentement la tête lorsque le son de la voix d'Elenwë atteignit ses oreilles. Il y eu comme un grand silence et un vent froid vint caresser le visage blanc du jeune Asiatique. Il avait les yeux grand ouverts, comme s'il venait d'apprendre quelque chose d'anormal, quelque chose d'impossible, d'irréalisable. Pourtant... Cette phrase... Cette simple phrase raisonnait dans la tête du jeune Asiatique. Elle se répêtait dans sa tête. Comme si les parois de sa boîte crânienne renvoyaient ces paroles inlassablement. Elenwë venait de toucher un des rares points sensibles de Fai. Pour le jeune Hong Kong, la famille était ce qu'il y a de plus précieux. La phrase du petit Jersey le rendait heureux. Vraiment heureux. Car, lorsqu'il était chez Angleterre, Fai se sentait à l'écart. C'est vrai, tous ces Celtes qui vivaient avec le pauvre petit Asiatique. Il se sentait légèrement de trop. Mais Elenwë avait toujours été un compagnon de jeu agréable que Fai appréciait beaucoup. Malgré leur différence d'âge, Jersey acceptait toujours de jouer avec lui. Bien que ce dernier restait le plupart du temps avec les autres Celtiques, ce qui était évidemment une chose normale que Fai pouvait déja très bien comprendre. C'est dans ces moments là que sa vraie famille lui manquait. Les douces histoires de Chine, les châmailleries avec Corée, les couronnes de fleurs avec Taïwan, les dessins avec Viêtnam... Tout ceci lui manquait terriblement. Mais Elenwë arrivait à apaiser cette douleur. Oui, Hong Kong aussi le considèrait comme un frère.

"Je me pose beaucoup de question à propos de mes frères et sœurs, je me demande s'ils vont bien, si j'aurais la chance de les voir dans cette Académie... Je pourrais leur écrire, mais l'ennuie... C'est que j'ignore si une boîte au lettre se trouve dans le coin."

La reprise de parole du petit châtain tira Fai de ses pensées. Un peu confus, il balbutia quelques mots sans vraiment trop faire attention à ce qu'il disait.

"Euh hm.... Je suis sûr qu'ils vont bien et que... Que tu les reverras bientôt. Pour la boîte aux lettres, tu devrais demander au.. Au Directeur, ou à un professeur, ou à un surveillant, ou... Ou...."

Hong kong baissa également la tête. Un second vent frais parcouru le parc et passa dans la chevelure de Fai. Il ne disait plus mot.
Revenir en haut Aller en bas
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Lun 7 Fév - 23:33

Elenwë vit le mouchoir que lui tendait Fai. La petite île le remercia et commença à essuyer ses larmes qui commençaient à devenir de plus en plus nombreuses. Dès que l'asiatique se désola, le jeune garçon le regarda avec un air étonné.
- Ne t'excuse pas... Ne crois pas que tu m'as blessé, bien au contraire tu m'as ouvert les yeux. Si je pleurais c'était juste parce que, je suis triste de ne pas avoir remarqué plus tôt que les personnes allaient profiter de l'une de mes nombreuses faiblesses.

Le jeune homme baissa tristement la tête, puis il regarda l'asiatique lorsqu'il lui a affirmer qu'il le considérait comme un frère. La petite île cru apercevoir une pointe de nostalgie dans le regard de Fai, mais peut-être que c'était le fruit de son imagination. Elenwë se mit à sourire intérieurement et contempla de nouveau le paysage, qu'il connaissait par cœur et il pourrait même le dessiner les yeux fermés. Tout d'un coup, il vit un oiseau qui se posa juste sur la surface encore enneigé. Apparemment il devait chercher de la nourriture, Elenwë fouilla dans sa poche et par miracle en sortit un gâteau, encore enveloppé dans son sachet. Le garçon avait prit l'habitude d'emporter toujours un gâteau avec lui, car il se trouvait qu'il ne manquait jamais l'heure du goûter.
- Tu dois avoir faim...

Elenwë déchira le papier d'emballage et émietta son gâteau pour les lancés au volatile. Dès que l'animal commença a picoré, la petite île se mit à sourire. Un vent froid se fit sentir, du coup le garçon remonta son écharpe bleu au-dessus de son nez.
* Saleté de vent du Nord... *

L'oiseau prit son envol après avoir poussé un piaillement, comme s'il remerciait Elenwë de l'avoir nourrit. Dès que Fai lui adressa la parole, la petite île descendit son écharpe au niveau de son menton et se mit à lui sourire.
- D'accord, je demanderais, et si jamais tu veux poster du courrier je te dirais où se trouve cette fameuse boîte aux lettres.

Voyant que l'asiatique semblait se morfondre, Elenwë lui donna des petites tapes amicales dans le dos.
- Je suis navré si j'ai dis quelque chose de mal, sache que ce n'était guère mon attention. Lui dit-il avec un regard complètement attristé.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Hong Kong / Fai Tao
Hong Kong
avatar

Masculin
Messages : 49

Carte Étudiante
Chambre: Aile Asiatique
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Sam 12 Fév - 21:13

Dans les nuages. Comme souvent. Non, comme toujours. Fai repensait sans cesse aux même choses. Toujours. Sa famille qui lui manquait, surtout. Mais maintenant, il devait se concentrer sur ses études. Oui, c'était le plus important. Ses études. Toujours les yeux levés vers le ciel, Hong Kong continuait à réfléchir à toutes ces choses, inutiles pour certains, très importantes pour lui. Il ne comprenait pas comment certaines personnes faisaient pour couper les liens volotairement avec leur famille. La famille est ce qu'il y a de plus précieux, le jeune Asiatique en était certain. C'est tout ce qui compte à ses yeux. Sa famille. Sans elle, il ne serait rien. Déja, il avait été séparé des siens à son plus jeune âge. Le fait qu'il ai tenu le coup, c'est sans doute dû au fait que les Celtes étaient chaleureux, accueillants. Si ils n'avaient pas été si gentil et attentionnés à son égard, il n'aurait sûrement pas tenu plus de deux semaines. Tout au plus. Et encore, parfois il se sentait vraiment seul et s'isolait. Et bien souvent, il se sentait de trop. Cependant, il s'était beaucoup attaché aux Celtes. C'est pourquoi repartir avec son Grand frère était à la fois une joie immense, tellement grande qu'elle en est indescriptible, mais aussi une déchirure. Aujourd'hui, il se retrouvait dans le parc, par ce temps hivernal, à réconforter son "frère". Cependant, il en était certain, plus jamais, JAMAIS il ne voudrait être séparé de son Grand frère une seconde fois. Il est ce qui compte le plus pour lui. Tout autant que ses autres frères et soeurs, bien sûr. Combien même il devait à nouveau se retrouver avec Elenwë et sa famille, il ne le ferait pas. Il appréciait énormément la famille de Jersey, certes. Mais la sienne, sa vraie famille, était plus important que n'importe quoi d'autre. Fai repensait à tout ça sans cesse, tous les ans, tous les mois, toutes les semaines, tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes, toutes les secondes! Lorsqu'il étudie, lorsqu'il mange, lorsqu'il se lave, lorsqu'il se promène, lorsqu'il effectue ses activités habituelles. Telle une obsession, ces pensées le suivent partout. Peut-être était-ce un traumatisme dû à la brutale séparation avec sa famille, qui sait? Lui ne le savait pas. Il se contentait d'y penser. Sans en parler à personne. C'est sûrement pour ça qu'il cache ses sentiments. Hong Kong pensant encore et toujours à la même chose ne trouve pas le temps de s'occuper de ses propres sentiments. Il s'est fixé ça avec de la super glue dans le crâne. Les sentiments ne servent à rien. Seule la famille compte. Et les études. Rien d'autre. Le jeune Asiatique se recroquevilla de nouveau sur lui-même et enfouit une nouvelle fois le bas de son visage dans son écharpe. Il commençait à avoir légèrement froid, et un vent froid s'était définitivement installé dans le parc. Fai avait le regard vide. Il laissa son cerveau s'occuper de ses pensées habituelles sans contestations. Puis, un battement d'ailes rompit le cours de ses pensées. Quelques plumes tombèrent au sol. Hong Kong releva les yeux vers l'étendue blanche du parc. Un tout petit oiseau -un rouge-gorge, d'après lui- venait de poser ses petites et faibles pattes dans la neige. Il semblait les fixer, Elenwë et lui. Il était assez mince, même si ses plumes cherchaient à montrer l'inverse. Un rouge-gorge devait être légèrement plus dodu que ça, en temps normal. C'est ce que pensait le jeune Asiatique. Certes, il n'y connaissait pas grand chose aux volatiles. Peut-être se trompait-il sur la race du petit animal à plumes? Il avait toutes les caractéristiques d'un rouge-gorge pourtant. Après avoir observé les deux jeunes gens quelques instants, le petit oiseau se mit à sautiller vers eux. Son avancée laissait à chaque petit bonds deux empreintes dans la neige lisse et blanche. Ses traces de pas laissaient un petit chemin derrière lui. Puis, il s'arrêta, ne se trouvant plus qu'à quelques mètres des deux étudiants. Son regard avait l'air méfiant, mais sans doute était-il là pour une raison particulière. Aussi, il resta là, à attendre. Aussi, Fai l'observait curieusement. Il le fixait. Comme le petit volatile semblait le fixer.

"Tu dois avoir faim..."

Fai releva la tête et tourna son regard vers Elenwë. Ce dernier avait un petit biscuit emballé dans un film plastique dans la main. Hong Kong le regardait faire. Il déchira avec précaution l'emballage du petit biscuit et se mit à l'émietter sur la couche opaque blanche du sol. Fai le savait. Jersey se souciait toujours du bien-être des autres. Mais se souciait-il de son propre bien-être? Le jeune Asiatique n'en était pas certain. Le Celte était comme son Grand frère. Toujours à s'occuper des autres. Mais que faisaient-ils d'eux-même? Les autres semblaient si importants à leurs yeux, plus importants que leur propre existence! Ceci troublait beaucoup Fai. Vivre sans se préoccuper de soi-même, n'est-ce pas compliqué? N'est-ce pas dur de voir les autres heureux et de souffrir intérieurement? Ou peut-être le simple fait de voir les autres souriants et joyeux rendait heureux ce genre de personnes. Le regard de Hong Kong se repporta de nouveau sur le petit oiseau. Il picorait les petites miettes laissées par Elenwë. Il était proche, et ne semblait pas effrayé. Il donnait de petits coups de bec sec et attrapait les miettes dispersées dans la neige en les avalant doucement. Le comportement des animaux est une chose intéressante à observer. D'ailleurs, Fai aimait bien observer ce qui se passe autour de lui. Dont les oiseaux ou autres êtres vivants. Puis, une bourrasque de vent glacé, plus forte que les précédentes, se faufila entre les arbres et atteignit les visages à découvert des deux élèves. Ayant eu un frisson causé par ce vent, le jeune Asiatique rentra immédiatement son visage dans son écharpe. A ce moment là, le petit volatile lança un petit piaillement et partit à tire d'ailes sans demander son reste. Quelques plumes vinrent s'ajouter aux précédentes sur le sol lorsque l'oiseau s'envola. Hong Kong regarda la silhouette de l'oiseau s'éloigner.

"D'accord, je demanderais, et si jamais tu veux poster du courrier je te dirais où se trouve cette fameuse boîte aux lettres."

Le jeune Asiatique regarda de nouveau Jersey. Celui-ci était en train de sourire. Cependant, Fai ne lui rendit pas ce sourire. Pourquoi sourire? C'est inutile. Il baissa alors les yeux. Puis, il entoura ses jambes de ses bras et blottit sa tête entre ses genoux. Puis, il sentit une main taper doucement dans son dos. Il releva alors la tête. Elenwë lui donnait quelques tapes, rien de bien méchant. Cependant, Fai ne comprit pas bien ce gestes, mais ne posa pas de question. Les comportement des Occidentaux était tel celui d'un oiseau: incompréhensible pour lui. Son Grand frère lui avait dit de se méfier des Occidentaux. Bien que ces derniers soient, pour quelques-uns d'entre eux, gentils et agréables, leur comportement différait grandement de celui de tout Asiatique normal. Sauf celui de Yong Soo. M'enfin son comportement n'était pas normal non plus. Il ne se comportait pas comme les autres Asiatiques. Il était donc un Asiatique anormal. Conclusion de Fai.

"Je suis navré si j'ai dis quelque chose de mal, sache que ce n'était guère mon attention."

Le regard du petit châtain était empli de tristesse. Hong Kong ne comprenait pas bien les dire de son interlocuteur. "Quelque chose de mal"? Jersey n'avait rien dit de tel! Pourquoi rejetait-il toujours la faute sur lui-même? Fai revint à ses précédentes pensées. Les autres et pas soi-même... Ce comportement qu'avait les Occidentaux et les Asiatiques en commun. Peut-être devrait-il se soucier des personnes autour de lui, lui aussi. Tout ceux qu'il aimait, il devait lui-aussi s'en soucier, comme s'ils étaient le centre du monde. Ils l'étaient pour lui, d'ailleurs. Oui, il voulait rendre ceux qu'il aimait heureux.

"Elenwë... Excuse-moi, je suis un idiot... Je tiens à toi. Je tiens à vous tous. Je veux vous aider. Tout le monde à le droit d'être heureux, toi y compris. Alors... Si je peux faire quoi que ce soit...."

Il fixait Elenwë.
Revenir en haut Aller en bas
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Sam 12 Fév - 22:17

Elenwë réfléchissait à ce que lui avait dit Fai, la petite île baissa la tête et commença à dessiner sur la neige avec la pointe de sa chaussure, en se demandant ce qu'il pourrait bien lui demander. Tout ce qu'il voulait s'était de faire taire cette rumeur, et que les personnes reconnaissent enfin que le jeune garçon n'était pas ce qu'il croyait être. L'adolescent remonta son écharpe au-dessus de son nez et continua de dessiner sur la neige. Tout d'un coup, des souvenirs se bousculaient dans sa tête, il en ignorait la raison, peut-être était-ce dû à la neige, il faut dire qu'il en voyait rarement chez lui, et dès qu'elle tombait toute son île se transformait en immense terrain de jeu, c'était surtout quand il était encore tout jeune. Un immense sourire arbora son visage, ses principaux frères et sœurs lui manquaient terriblement, mais la petite île n'avait aucune envie de partir de cet endroit, car c'était le seul lieu où il pouvait lier des liens avec d'autres pays ou d'autres îles.
* Je me demande si j'aurais la chance de voir un de mes frères et sœurs ici... Peut-être qu'en leur envoyant une lettre ils viendraient. Et puis... Au moins je penserais à autre chose, je passerais beaucoup plus de temps avec eux... À moins qu'ils préfèrent rester chez eux... *

Toutes ses pensées se bousculaient dans sa petite tête. Elenwë leva la tête et regarda Fai qui semblait attendre sa réponse.
- Ah! Désolée... J'étais perdu dans mes pensées... En ce moment, je n'ai besoin de rien. Rien que le fait de savoir que j'ai de la famille... Enfin... Vu que j'ai été adopté, je ne sais pas trop si on peut dire que c'est une famille... Depuis tout petite j'ai toujours été adopté, je n'ai jamais connu mes véritables parents. Ils ont dû m'abandonner, tout comme mes frères et sœurs... Heureusement que je les avais sinon, je ne sais pas comment j'aurais put m'en sortir et... Mais qu'est-ce que je raconte là? Dit-il en s'attrapant la tête avec ses mains. La petite île ignorait complètement pourquoi il avait parlé de sa tragique enfance à Fai, peut-être pour lui montrer que ce dernier avait beaucoup de chance. Elenwë se mit à secouer la tête et contempla ses pieds.

- Je suis désolée... Je ne sais pas ce qui m'a pris... Dit-il avec une voix on où on pouvait sentir une pointe de tristesse. La petite île donnerait tout pour connaître ses véritables parents, savoir où ils se trouvaient et le plus important s'ils étaient en vie, mais Elenwë savait au plus profond de lui même que jamais il ne pourrait les trouvés. La petite île reprit son calme et contempla de nouveau Fai.

- Désolé... Du coup je n'ai pas répondu à ta question, mais complètement à côté. Ce que je voulais dire que du moment que j'ai des personnes qui pensent à moi et qui me considère comme un ami ou comme un frère, pour moi c'est le plus important. Elenwë mentait très mal et pour ceux qui le connaissait à la perfection, le ressentait facilement. Le jeune homme ne voulait pas lui dire que de voir quelqu'un qui pensait à lui, le rendait heureux au plus haut point et le faisait même oublier tous ses soucis.

Elenwë se leva du banc et regarda Fai.
- Veux tu te promener? Je pense qu'on aura plus chaud en marchant qu'en restant assis. Lui dit le jeune homme avec son plus beau sourire, celui qu'il ne sortait que lorsqu'il avait une entière confiance en la personne qui lui faisait face. Il lui tendit sa main pour l'inviter à se lever à son tour et se balader tranquillement dans le parc. La petite île était certaine qu'ils avaient beaucoup de paroles à échanger, depuis le temps qu'ils ne s'était pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Hong Kong / Fai Tao
Hong Kong
avatar

Masculin
Messages : 49

Carte Étudiante
Chambre: Aile Asiatique
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Jeu 5 Mai - 20:21

Toujours observant la petite île, Hong Kong baissa un peu son écharpe. Jersey était en train de dessiner sur le sol avec la pointe de sa chaussure. Fai observa les dessins tracés dans la neige par le Celte. Il avait l'air nerveux, cependant, il arborait un immense sourire. A quoi pouvait-il bien penser ? Qu'est-ce qui le rendait heureux, lui ? Avait-il les mêmes pensées que Fai ? Ou peut-être que, lui, ce n'est pas sa famille qui le fait sourire. Peut-être que le jeune Asiatique était étrange. Qu'il aimait trop sa famille. Que ce n'était pas normal. En tout cas, il se posait sans cesse des questions sur tout. Peut-être inutiles. Peut-être étranges. Mais il se les posait.

"Ah! Désolée... J'étais perdu dans mes pensées... En ce moment, je n'ai besoin de rien. Rien que le fait de savoir que j'ai de la famille... Enfin... Vu que j'ai été adopté, je ne sais pas trop si on peut dire que c'est une famille... Depuis tout petite j'ai toujours été adopté, je n'ai jamais connu mes véritables parents. Ils ont dû m'abandonner, tout comme mes frères et sœurs... Heureusement que je les avais sinon, je ne sais pas comment j'aurais put m'en sortir et... Mais qu'est-ce que je raconte là?"

Elenwë se prit la tête entre les mains. Il pensait à sa famille. Voilà, le jeune Asiatique le savait, il en était certain : la famille, sans elle, on est rien. Rien qu'une petite personne seule et sans importance. Japon lui-même a fait une croix sur sa famille. Pire : il dit que les Asiatiques ne sont pas sa famille. Fai sait qu'il a tort. Il a presque grandit avec lui. Oui car lorsqu'il est revenu de chez Angleterre, Chine l'a directement emmené dans cette Académie. C'est peut de temps après qu'il a revu Japon. Et apparemment, il ne voulait plus d'eux comme frères. Puis, Hong Kong fit tiré de sa rêverie passagère par Elenwë : ce dernier était en train de secouer le tête en fixant le sol.

"Je suis désolée... Je ne sais pas ce qui m'a pris..." Dit-il avant de relever la tête vers Fai.

"Désolé... Du coup je n'ai pas répondu à ta question, mais complètement à côté. Ce que je voulais dire que du moment que j'ai des personnes qui pensent à moi et qui me considère comme un ami ou comme un frère, pour moi c'est le plus important."

Le jeune Asiatique réfléchit. Elenwë... Il se sentait vraiment proche de lui. Pourquoi ? Parce-qu'il avait vécu un temps près de lui, parce-que c'était quelqu'un d'adorable, doux, gentil et calme, qui ne cherchait pas à embêter Fai ou quoi que ce soit. Il lui rappelait un peu Chine. C'est peut être pour ça qu'il l'aimait beaucoup. Des personnes aussi gentilles, on n'en croise pas à tous les coins de rues ( ou de couloirs, ça dépend de l'endroit ). Aussi pensait-il qu'il avait beaucoup de chance d'avoir un ami comme ça. Un ami qui se préoccupe de lui. Même si lui préférerait que les personnes comme Elenwë ou Yao s'occupent un peu plus d'elles-même que des autres... Pendant qu'il réfléchissait à tout ça, Jersey se leva du banc et s'adressa à Hong Kong.

"Veux tu te promener? Je pense qu'on aura plus chaud en marchant qu'en restant assis." Dit-il en tendant sa petite main vers Fai.

Il se saisit de la main du Celte et se leva, frottant ses vêtements. Puis, il répondit :


"Ce serait avec grand plaisir, mais il va falloir que je rentre, désolé..."

En vérité, Fai avait très envie de se promener aux côtés de son ami. Seulement, il devait encore travailler. Et Hong Kong afficha une légère moue en pensant à cette idée. Et en même temps, ça le gênait beaucoup de laisser la petit île seule dans ce grand parc.

"Elenwë, si tu veux bien, on rentre ensemble ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Sam 7 Mai - 11:06

Elenwë s'en voulait d'avoir raconter qu'il pensait à sa véritable famille, celle des Îles de La Manche, les autres, ils ne feront jamais partit de sa famille, et puis... Ils ne font rien pour l'intégrer en même temps, à part peut-être Angleterre, mais la petite île n'a pas encore eu la chance de lui parler.
* Il faudrait quand même que je lui parle pour lui demander des conseils, histoire de savoir ce que je dois faire pour que ses frères et soeurs adoptifs, le voit comme un membre de leur famille et non comme une épave qui s'est échoué... *

Jersey ne quittait pas des yeux Fai qui semblait en pleine réflection, après tout son ami aussi adorait sa famille, c'est sûrement la seule raison qui les maintenanit proche, à moins qu'une autre existe, mais Elenwë ne l'a pas encore découvert. Dès que la petite île se leva pour proposer à Fai de se promener, il fut déçu que l'asiatique décline son invitation, mais le garçon comprenait.
* Il faut dire qu'il faut travailler dur pour devenir des futurs nations... J'espère que je serais à la hauteur... *

Dès que Fai lui proposa gentiment de le raccompagné, c'est avec une profonde joie que la petite île accepta, au moins ils continueraient à parler de leur soucis ainsi que de leurs rêves.
Ils marchèrent tranquilement, Elenwë jetait des coups d'oeil de tout côté, certes il détestait par-dessus tout l'hiver à cause du froid, mais il faut dire que de voir des arbres enneigés, c'est presque magique.
- Dis moi... Tu crois que je serais à la hauteur pour passer l'examen, qui me permettra de devenir une nouvelle nation? Et s'il te plaît, dis le moi sincèrement... Lui demanda Elenwë avec un petit air timide, avec une pointe de tristesse dans la voix. Le jeune homme avait toujours pris l'habitude de poser ce genre de question à des personnes qui le côtoyait, au moins la réponse ne pouvait être qu'exacte, enfin... Mis à part ceux qui lui voulaient dû mal, mais Jersey avait une confiance aveuglante envers Fai, car il serait sincère avec lui, et la petite île était sûr que les membres de la famille de l'asiatique serait exactement pareil.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Hong Kong / Fai Tao
Hong Kong
avatar

Masculin
Messages : 49

Carte Étudiante
Chambre: Aile Asiatique
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Mar 10 Mai - 20:12

    Hong Kong et Jersey marchaient l'un à côté de l'autre. Un long silence s'était à présent installé, laissant pour seul son le bruit de leurs pas crissant sur la neige. Fai regarda Elenwë du coin de l'oeil. Celui-ci semblait jeter des regards intéressés de tout côtés. Le jeune Asiatique observa, à son tour, le paysage. Il était magnifique. Blanc, certes. Mais magnifique. Il y avait juste le froid de trop. Il était tellement froid que ça en devenait brûlant. C'est pourquoi Hong Kong remonta une nouvelle fois son écharpe sur son visage. Le froid lui piquait les joues. C'était assez désagréable. Après avoir marché quelques minutes, la petite île brisa le silence de sa petite voix douce et timide.

    "Dis moi... Tu crois que je serais à la hauteur pour passer l'examen, qui me permettra de devenir une nouvelle nation? Et s'il te plaît, dis le moi sincèrement..."

    Fai s'arrêta de marcher. Il fixait Elenwë. C'était une question très étrange qu'il lui posait là. A vrai dire, l'Asiatique doutait également de lui-même. Mais évidemment, il n'en montrait rien. Peut-être semblait-il sûr de lui ? Confiant ? Ce n'était que des images. Des images qu'il laissait paraître. Car au fond de lui, tout au fond... Il doutait énormément de ses propres capacités. Devenir une Nation ? Lui, qui était si jeune, qui avait toujours vécu dépendant de quelqu'un d'autre. Oui, il allait grandir. Oui, en temps voulu, il serait peut-être une Nation. Mais en ce moment même, il avait beaucoup, mais vraiment beaucoup de mal à s'imaginer que, plus tard, il devrait non seulement être indépendant et autonome, mais, en plus, il devrait gérer à lui tout seul toute une population ! Être une Nation ! Quelqu'un qui n'a pas, ou presque, le droit à l'erreur. Tout ceci le terrifiait un peu. Pour le cas de Jersey, il avait un avis sur la question. Quelque chose dont il était sûr. Après tout, il connaissait bien Elenwë.

    "Tu peux le faire. Sincèrement, je sais que tu vas y arriver. Mais il ne faut pas que tu doutes de toi. Il faut que tu te fasses confiance, que tu ne te sous-estime pas. C'est important, Elenwë... Je sais que tu en est capable, être une Nation... Oui, tu es destiné à représenter l'île de Jersey, tu y arriveras. Et je te soutiens."

    Fai disait tout ça mais... Il aimerait bien appliquer ses propres conseils sur lui-même. Il savait que c'était dur. Car lui-même se sous-estimais. Lui-même trouvait les autres meilleurs que lui. Lui-même angoissait quand à son avenir. Lui-même cherchait du soutien, un petit quelque chose qui ferait qu'il gagnerait en confiance de soit.

    Il se remit à marcher. Il voulait rentrer à l'Académie, à présent. Rentrer au chaud, prendre une bonne tasse de thé, un bon livre.... Quelque chose qui le réchaufferais. Car le froid hivernal devenait insupportable pour lui. C'est pourquoi il pressait un peu le pas, mais pas trop, il ne voulait surtout pas déranger la petite île qui l'accompagnait. Perdu dans ses pensées, Hong Kong continuait son chemin, avançant vers l'Académie, son avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Jersey / Elenwë Saisons
Petite chose mignonne
Petite chose mignonne
avatar

Féminin
Messages : 102

Carte Étudiante
Chambre: Aile Anglo-saxonne
Partenaire:
Punitions:
0/0  (0/0)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   Jeu 12 Mai - 8:08

Elenwë remarqua que Fai s'était arrêté suite à sa question. Le jeune garçon avait peur d'avoir causé un froid aussi le regarda t-il avec des yeux rempli de tristesse, car il avait vraiment peur.
- Je suis désolé de t'avoir posé cette question...

Après un petit temps Fai lui répondit à sa question, ainsi Elenwë s'était excusé pour rien, car son ami devait être perdu dans ses pensées. Le jeune garçon se tapa la main sur le front, car il lui semblait avoir mit une erreur sur le tapis. Jersey regarda Fai avec un large sourire.
- Je suis désolé pour tout à l'heure, j'ai vraiment cru que je t'avais... Hum... Pas choqué, mais plutôt pris au dépourvu. En tout cas, merci pour cette réponse.

Elenwë regarda le ciel puis de nouveau l'asiatique.
- Si je te l'ai posé, c'est tout simplement par le fait que je ne suis pas sûr de moi, vu comment je suis faible et vu que la plupart des personnes adorent s'amuser de moi, rien qu'en me faisant de mauvais coups... - la petite île poussa un soupir, c'était l'une des raisons qui le poussait à éviter le salon, de peur qu'une nouvelle rumeur circule à son sujet. Jersey reprit -De plus, je suis si faible, j'ai une santé terriblement fragile. J'ai l'impression que j'attrappe tous les microbes, j'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre. Il faudrait que j'aille me faire un examen complet, à moins que ça ne me servira à rien...

Elenwë espérait qu'il n'avait pas embêté Fai avec ses histoires qu'il gardait d'habitude pour lui, mais bizarrement devant l'asiatique il pouvait se confier sans aucun soucis, car il avait une confiance totalement aveugle en lui. Puis le jeune garçon baissa la tête.
- J'espère vraiment que je pourrais le devenir...

Elenwë se remit aussi à marcher, le froid mordant commençait à lui engourdir les joues, il voulait prendre un bon thé bien fumant avec des gâteaux, ainsi que se reposer dans un coin pour réviser tranquilement ses leçons, Elenwë regarda Fai.
- En tout cas, j'ai été très heureux d'avoir parler avec toi, et... Je suis désolé si je t'ai embêté avec mes histoires, pourtant je n'ai pas l'habitude de parler de moi, car je n'aime pas trop... J'en suis profondément navré.

Elenwë rebaissa de nouveau la tête. La petite île aurait tant voulu passer plus de temps avec Fai, il faut dire qu'ils ont beaucoup de sujet à s'échanger, depuis le temps qu'ils ont été séparé.
* Sûrement une prochaine fois... *

La petite île continuait son chemin, et au fur et à mesure que le duo se rapprochait du bâtiment, Elenwë se refermait de plus en plus sur lui même.
Revenir en haut Aller en bas
http://lankouech-mistral.1fr1.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche tranquilité (PV Hong Kong)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche tranquilité (PV Hong Kong)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» Welcome to Hong Kong, have a sit and get WRECKED ! [Culub (fuk u), Joël & Kyle]
» 2013 ¤ Hong Kong ¤ Ciara F. Keegan
» Chibi Hong Kong fait Boum.
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: École :: Extérieur :: Parc-
Sauter vers: