AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les pensées d'un temps...

Aller en bas 
AuteurMessage
Grèce/Heracles Karpusi
Grèce
Grèce
avatar

Messages : 112

Carte Étudiante
Chambre: Aile Méditerranéenne
Partenaire:
Punitions:
0/50  (0/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Les pensées d'un temps...   Mar 1 Mar - 10:55

Tout se passait tellement bien... tout allait bien... pourquoi ça a changé d'un coup ?

Je me décide à écrire ce que j'ai sur le coeur parce qu'il ne peut plus tout contenir... Il y a trop de choses... Trop de choses que je ne supporte plus... Tout déborde. Et quand un coeur déborde, le sang coule. C'est le cas du miens. Je dois arrêter ce sang qui s'échappe. Sinon, je ne pourrais plus vivre. Un coeur sans sang est une coquille vide. Il s'agira de survivre. Et je ne veux pas. Je veux continuer de vivre. Pour moi, pour eux, pour ceux que j'aime. Il ne faut pas que je reste dans cet état. Je dois réussir à redevenir comme avant. Je pensais que ça allait passer mais apparemment non. Donc, je vais tout écrire ici. En espérant que ça m'aide à retrouver le chemin de la vie, la vrai.

Le soir où tout changea. La journée avait pourtant été une journée comme les autres et elle s'annonçait bien. Le soir, tout a changé. Le directeur est arrivé et a tué tous les animaux. Ceux qui étaient dans la salle et aussi les autres. Tous. Mais je me souviendrais toujours de cette scène. J'ai vu des chats mourir... Et tout ça en si peu de temps. Je n'ai pas réagi à temps. Je m'en veux. J'aurais dû réagir plus vite. J'aurais dû les protéger. Mais non. Je n'ai rien fait. Ou trop tard. C'était tellement bizarre... Je n'aurais jamais cru qu'une chose comme ça arriverait. Sur le coup, j'ai pensé que ce n'était pas vrai. Que ce n'était pas en train d'arriver. En même temps, c'est peut-être normal de réagir comme ça. C'est une manière de se protéger. Ne pas croire que ce qu'il se passe est vraiment en train de se produire. Pour ne pas se prendre le choc directement. Sinon, on est détruit. Mais du coup, je n'ai rien fait Et ils sont presque tous morts ce soir-là. Deux chats ont survécus. Mais je n'arrive pas à m'en contenter. Ils auraient dû tous vivre. Je m'en veux... parce que les chats étaient là parce que j'étais là. Si seulement je n'avais pas été là, ils seraient en vie.
Si seulement je n’étais jamais venu ici…

D'un autre côté, je ne peux pas regretter le fait d'être dans cette académie. D'abord pour mes amis. Mes amis que j'avais déjà avant et que j'ai pu revoir à cet endroit, et aussi les amis que je m'y suis fait. Mais tous ces chats morts sous mes yeux... je n'arrive pas à m'enlever cette image de la tête... Et sans doute elle restera à jamais encrée en moi. Quelque chose d'imprimer dans mon coeur qui ne s'effacera jamais. Le lendemain, j'ai été les enterrés avec Ivan... Ivan... qu'est-ce que je ferais sans lui ? Eh bien, ce que je fais maintenant vu qu'il n'est plus là... Ivan...plus là... Je n'arrive pas à m'y faire...il me manque tellement. Il a dit qu'il était parti parce qu'il n'en pouvait plus de cette académie. Il se sentait mal ici... Et il est parti. Il m'a dit qu'on serait toujours ami et qu'il ne m'abandonnerait jamais. Je le crois. Ivan ne me mentirait jamais. Je sais qu'il ne m'abandonnera jamais. Mais je suis triste de ne plus le voir aussi souvent qu'avant. Et aussi de ne pas avoir pu l'aider. Il se sentait mal, et je n'ai rien fait pour lui. J'étais sans doute trop secoué par le massacre pour remarquer qu'il n'était pas bien. Je m'en veux. J'aurais voulu toujours l'avoir près de moi. Toujours. Je sais qu'il n'est pas loin. Je sais que je vais le revoir. Et pourtant, je ne peux pas m'empêcher d'être triste de son départ. Quand il est parti, on était que tous les deux. Et mes larmes ont commencé à couler. Alors que jamais elles n'ont coulé. Toujours, j'ai su garder un visage neutre. Jamais montrer mes sentiments. Mais là, je n'ai pas réussi. Là, j'ai pleuré, sans pouvoir me retenir. Pourquoi je n'ai pas réussi à me retenir ? Pourquoi est-ce que quand je suis heureux, personne ne le voit mais quand ce n'est pas le cas, ça se remarque tout de suite ? Même sans mes larmes, mes amis arrivent à voir quand je vais mal. Je ne veux pas. Je ne veux pas qu'ils s'inquiètent pour moi. Je ne veux pas qu'ils s'occupent de moi.Mais en même temps, ça me fait du bien quand ils sont avec moi, quand ils voient que je ne vais pas bien, quand ils viennent me voir pour m'aider. Quand ils sont là. Mais et si un jour ils n'étaient plus là ? Et si un jour, ils partaient tous ? S'éloignaient de moi ? Je ne veux pas rester seul. Les chats qui m'ont toujours accompagné ne sont plus là, près de moi la plupart du temps. Ivan n'est plus là non plus. Et ma mère qui a disparu quand j'étais petit...Heureusement, il y a mes frères. Et mes amis. Mais j'ai peur qu'un jour ils partent aussi. C'est ce qui arrive dans les cauchemars que je fais en ce moment. Je les vois tous partir... Et je suis tout seul... Je ne veux pas que ça arrive... Mais en même temps, qu'est-ce que je fais pour empêcher ça ? Ivan non plus, je ne l'ai pas retenu. Je ne l'ai pas aidé. Pareils pour les chats morts... Et maintenant, j'ai peur de ne pas pouvoir aider les autres.

Je me rappelle de Chine. Une fois, il a voulu se suicider. Mettre fin à ses jours. Quand j'y repense, ça me fait énormément de mal. Je me dis qu'il ne voyait plus le bon côté de la vie et qu'il aurait pu passer à côté de pleins de choses. C'est tellement triste de seulement penser à se tuer. Il aurait perdu toutes les personnes auxquelles il tenait. Comment peut-on penser que se tuer, c'est se libérer de tous ses malheurs ? Parce que quand on le fait, on dit au revoir aux choses qui nous restent. Je pense que Chine ne les voyait plus, ces choses-là. J'espère qu'il ne pensera plus à faire ça. Parce que se tuer, ce n'est pas un moyen pour se sauver. C'est un moyen pour tout perdre définitivement. Et moi, je n'aurais pas supporté de le perdre. Je ne supporte plus l'idée de voir des personnes s'éloigner de moi. Des fois, quand je vois mes amis partir, sortir de la salle, je revois Ivan faire la même chose le jour de son départ... Et aussitôt, je me sens mal, j'ai l'impression que eux aussi ils vont me laisser... Je n'y peux rien, ça me fait souvent cet effet-là, maintenant. Je me dis que ça va me passer... Et j'espère que ça va me passer... Je ne compte pas rester toute ma vie dans cet état de toute façon. Il faut que j'arrive à aller mieux. Sinon, les autres vont continuer à s'inquiéter... Et aussi pour moi.

Voilà, j'ai écrit ce que j'avais sur le coeur. A quel point je m'en veux de ne pas avoir pu aider quand il le fallait. A quel point je peux me sentir seul et à quel point j'ai peur que ça m'arrive pour de bon. Même si les autres sont là, je redoute le moment où ils ne le seront plus. Mais je vais essayer de ne pas penser à tout ça. Je vais rester dans l'instant présent et en profiter. Parce que le présent ne reste jamais tel quel. Il change tout le temps. Alors il faut en profiter tant qu'il est là. Seulement le présent, en ce moment, il est loin d'être celui dont j'ai envie de profiter. Mais il est là et je vis dedans alors je dois faire avec... Sur ce, j'arrête mes mots et je vais ranger cette feuille là où personne ne la trouvera. Mes pensées sont toujours restées dans ma tête, c'était pour que personne ne puisse les connaître. Ce n'est pas parce qu'elles sont à l'écrit que ça doit changer. Je ne veux pas que les autres sachent que mon coeur est sans doute plus abîmé qu'ils ne le pensent. Pour ne pas rajouter mes blessures aux leurs. Mais ça m'a fait du bien d'écrire ce que j'avais sur le coeur. J'ai bien fait de le faire. En espérant que jamais personne ne lira ça.


Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance
Revenir en haut Aller en bas
 
Les pensées d'un temps...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Seul et sage pensée!
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: École :: Ailes de Repos :: Journaux Intimes-
Sauter vers: