AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la découverte du monde [Féroé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Slovénie/D.Črv
Slovénie
avatar

Féminin
Messages : 10

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
20/50  (20/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: A la découverte du monde [Féroé]   Dim 10 Avr - 14:40

L'astre solaire était élevé dans le ciel bleu sans nuage. Température ambiante ? Il devait bien faire 298.15 Kelvin. Bien sûr, ce n'était que suppositions. Slovénie ne se baladait pas dehors avec un thermomètre dans sa poche, il n'avait pas prévu de faire des expériences, bien que ce n'était pas l'envie qui lui en privait. Et là où il se baladait, c'était où ? Pour l'instant dans la rue, où il pouvait profiter du soleil qui transmettait une chaleur agréable sur cette partie de la planète. Il n'allait pas s'en plaindre. Le printemps revenait, finit le grand froid hivernal alors maintenant qu'il faisait chaud, autant sortir dehors et en profiter. Même si le fait qu'il soit dehors en cet instant n'était pas de sa propre initiative. En effet, il serait certainement à ses calculs pour inventer une machine capable de transformer le plomb en or, sachant maintenant qu'une telle prouesse était possible. Seulement, ça coutait trop chère donc notre Slovène cherchait un moyen qui demanderait moins d'argent pour le faire parce que tous son porte-monnaie ne suffiraient pas. Ou alors, il travaillerait sur une nouvelle énergie qui serait bien utile pour quand il n'y aurait plus de pétrole sur la planète. Et une énergie plus écologique pour changer. La Slovénie étant assez touchée par le réchauffement climatique, il avait bien l'intention d'arranger ce petit problème. Même si, pour ça, il polluait assez l'air avec ses expériences. Que voulez-vous ? On ne se refait pas.

Bref, le fait est qu'actuellement, il n'était pas enfermé dans sa chambre, penché sur une feuille de calculs compliqués et compréhensible que par le Slovène, mais dehors, parce que son ami Féroé était venu le chercher pour l'emmener quelque part. Où ? Il ne savait pas, mais il ne cessait pas de se le demander. La curiosité scientifique, on ne lutte pas contre ça. Dès qu'il y a un truc qu'on ne sait pas, on veut absolument le savoir. C'est à ça qu'on reconnait les vrais scientifiques des faux. Ceux qui sont désireux de savoir et ceux qui le sont juste pour l'argent ou parce qu'il fallait bien être quelque chose. Tout le monde savait bien à quel type de scientifique Slovénie appartenait. Pas besoin d'aller chercher bien loin. La curiosité du slovène était à toutes épreuves. Toujours une question en tête, qu'elle soit d'un intérêt scientifique ou pas... Bien que la plupart du temps, ce soit plutôt pour la science. Donc voilà, Des questions, toujours la tête de notre bon petit slovène. Autre question que se posait D. :

-On est presque arrivé ?

Plus une question d'un gamin immature plutôt que celle d'un grand scientifique, je vous l'accorde. Qui a dit qu'on ne pouvait pas être les deux ? Personne ? Parfait. De toute façon, si une quelconque personne aurait affirmé que ces deux traits de caractères étaient incompatibles, il suffisait de regarder le Slovène pour trouver son contre exemple. Enfin, le débat n'est pas là. Slovénie suivait toujours Féroé, regardant un peu autour de lui. Il n'avait pas l'habitude de se balader dans cet endroit. En général, il allait plus à l'hôpital...
... Nan, pas parce qu'il est blessé, voyons ! C'est lui qui envoie les gens à l'hôpital, pas le contraire, bien que ce ne serait pas étonnant que quelqu'un l'ai déjà souhaité. Nan, l'hôpital parce qu'il y avait quelques produits chimiques intéressants... je dis bien « quelques » ! Y avait pas foule. On était loin de la centrale nucléaire dont le Slovène rêvait. Trèèèèès loin. Mais bon, il restait la salle où les profs mettaient tous leurs produits chimiques pour les cours de sciences. La caserne d'Alli baba pour D. dans ces temps si dure... Ouais bon, c'était pas comme s'il avait l'autorisation de les utiliser... Fichu dirlo qui lui avait interdit de faire ses expériences... Enfin... il lui avait interdit de les faire DANS l'académie ! Slovénie était quand même assez intelligent pour savoir comment continuer ses activités sans problème.

Bref, nous nous éloignons du sujet... Là, on voit l'intérêt d'un protocole expérimentale : quand on le suit, on ne se perd pas. Bah là, on a bien vu qu'il n'y avait aucune chose du genre vu qu'on s'égare assez dans la narration. Je m'en excuse. Donc, pour revenir au sujet, Slovénie suivait toujours Féroé qui, lui, semblait bien savoir où ils se rendaient. Et c'est ainsi que le slovène reposa une question des plus importantes et des plus intelligentes qui soit :

-On est presque arrivé ?

Oui, il l'avait déjà demandé. Pour tout vous dire, il posait cette question assez fréquemment à Féroé, traduisant son impatience à savoir où ils allaient. Pauvre Féroé. Il devait en avoir marre à force. Mais finalement, les deux amis entrèrent dans un bâtiment remplit de monde. D. ne se souvenait pas d'être entré dans un endroit comme ça auparavant. Mais la première chose à laquelle pensa Slovénie, c'était qu'il avait trouvé un endroit où il y avait pleins de cobayes. Son oeil était remplit d'étoiles -au sens de la photo *- à l'idée de toutes les expériences qu'il pourrait tester sur tout ce beau monde réunit. C'était comme à l'académie ! Pleins de cobayes et choix très varié. L'idéal. Outre le nombre de cobaye, il y avait des tables et des chaises pour que la marchandise les gens puissent s'installer à leurs aise.Et tous avaient étrangement une boisson avec eux. Bref, ce n'était pas ce genre de détails auxquels Slovénie allait prêter attention. Mais il regardait quand même un peu partout. C'était quand même tout nouveau pour lui. Il était n'était jamais allé dans ce genre d'endroit. Peut-être en avait-il vaguement entendu parler. Ses parents qui auraient prononcé le nom de cet endroit. Et non, ses parents n'étaient pas alcooliques, si vous vous posez la question. Le fils étant déjà assez déjanté comme ça, on va pas rajouter des parents bourré à longueur de journée... Quoi qu'avec Slovénie comme fils, ce ne serait pas étonnant que les parents aient sombré dans la boisson. Surtout au bout de la troisièmemaison explosé... Mais nous ne somme pas là pour parler des exploits de D. ou de ses parents qui pourraient éventuellement tomber dans la dépression et l'alcoolisme avec un fils pareil.

Donc, Slovénie observait le lieu qui était si inhabituel pour lui. Il se tourna vers Féroé pour lui demander quelque chose, et pour une fois, la question allait varier :

-On est où là ?

Je n'ais jamais dis que ce serait une question plus intelligente que toutes celles qui lui ont précédés. J'ai juste dis que ce ne serait pas la même. Et oui, actuellement, D. ne savait pas que l'endroit dans lequel il se trouvait s'appelait « un bar »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Føroyar/Freyr Olsen
Îles Féroé
Îles Féroé
avatar

Masculin
Messages : 144

Carte Étudiante
Chambre: Aile Nordique
Partenaire:
Punitions:
6/50  (6/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: A la découverte du monde [Féroé]   Mar 19 Avr - 8:30


Le printemps était enfin là, bien qu’au fond l’hiver ait été assez doux si on le compare à sa contrée, avec les premières lueurs du soleil qui viennent réchauffer le temps. C’était aussi le signe de la vie, les fleurs refleurissaient et les fêtes reprenaient doucement le rythme, les jours paressaient devenir plus joyeux avec le soleil qui restait présent de plus en plus. Saison si estivale que Féroé adorait, même s’il commençait déjà à faire trop chaud à son goût, le temps de l’amusement était arrivé.
Le tout était mieux de partager cette joie avec quelqu’un quand même, alors en cette belle journée il avait décidé de faire sortir Slovénie de ses calculs le temps d’un après-midi au moins, après tout c’est toujours mieux d’aller se balader avec un ami. D n’était pas le genre d’ami avec qui on pouvait lancer des phrases à la légère, prenant tout au pied de la lettre, et qui comportait des problèmes de sociabilité, pour ces raisons le roux avait eu des problèmes avec les gens de l’Académie. Alors Freyr avait décidé de le défendre coûte que coûte car contrairement aux autres il n’avait pas vu un  malade-qui-fait-des-expériences-sur-les-autres, loin de là même et sans aucun problème s’était fait punir pour avoir accepté de joueur les cobayes, il ne l’avait pas jugé injustement au premier abord. Le blond avait préféré apprendre à connaître avant de juger et de se forger son propre opinion, heureux au bout du compte de voir qu’il avait eu raison de lui faire confiance quoi qu’il arrive ainsi que de constater que cette confiance était réciproque, il avait vu sous le bandeau de Slovénie ce qu’il s’y trouvait vraiment.
Pour rien au monde il le laisserait tomber et continuait à le défendre à l’avenir, le tout en essayant d’apprendre à Slo des choses qui paraissent banales pour n’importe qui mais était un véritable mystère pour l’autre nation. À commencer par une chose basique que sont les sentiments, c’était un véritable défi de prouver au quotidien que l’être humain ressent des choses à quelqu’un qui n’y croit pas une seconde, le tout en commençant par le stade de l’amitié qui s’était finalement établie.

Ainsi il avait proposé à D de le suivre sans rien lui dire sur le lieu où ils rendaient, histoire de faire une petite surprise envers l’autre qui ne connaissait peut-être pas ce genre d’endroit, il avait décidé de lui montrer un coin typiquement sacré pour les nordiques, soit ce qu’on appelle communément un bar.
Véritable tradition et cérémonie au Nord, boire pour le plaisir de boire ou de vomir ses tripes au choix pour être malade le lendemain, un moyen comme un autre d’avoir chaud lors des terribles hivers.
Certes les gueules de bois ce n’est jamais marrant, mais c’était une expérience à vivre quoiqu’il arrive au moins une fois, montrant que la soirée avait néanmoins été une plus réussie.
Ainsi il garda secret l’endroit où ils se rendaient pour laisser la surprise, répondant à la même question incessante du scientifique par des sourires ou un air de « tu verras bien », les guidant tous deux à travers les ruelles du centre-ville. Il avait dû effectuer une mission de reconnaissance pour trouver un bar qui accepte de vendre de l’alcool à des mineurs, oui car contrairement à chez lui l’âge légal était 21 ans, ce qui était assez problématique en soi pour les nordiques, mais à force de chercher il avait trouvé.
Après quelques minutes de marche pendant laquelle Slovénie jouait les disques rayés sur la même question depuis le début du trajet, ils étaient enfin arrivé au bout de leur voyage vers ce lieu si cher au peuple scandinave, souriant en voyant la réaction de son ami qui admirait tout avec un air d’enfant qui découvre pour la première fois un magasin de jouets. Freyr le laissa donc s’extasier devant ce nouveau spectacle pendant que lui cherchait des yeux un coin pour s’asseoir, c’est vrai qu’il y avait pas mal de monde ici à vrai dire, en espérant que cet après-midi serait une bonne expérience de la vie pour Slo.
Fallait juste qu’il évite de trop boire de son côté pour pouvoir revenir à l’Académie et traîner le roux si ce dernier réagissait mal avec l’alcool, c’était la pointe d’inquiétude qui régnait quant au fait d’aller dans un bar, surtout s’ils se faisaient pincer par un prof en rentrant ou pire par le Dirlo. Mais bon fallait rester positif après tout, ça allait bien se passer et ils reviendraient dans un état correct, voilà.
Il reporta son attention sur D lorsque celui le questionna sur ce lieu qui pouvait paraître des plus étranges à l’autre, lui souriant en lui annonçant tout ceci :

- On est dans un bar, c’est un lieu où tu peux parler, rire, et surtout boire de l’alcool, c’est très répandu dans mon pays.


Oui bon dit comme ça les nordiques allaient passer pour des bons vivants bien tirés sur la chope de bière, ce qui n’était pas totalement faux mais bon, Féroé le prendrait assez mal si on lui disait.
Pour l’instant il traîna Slovénie vers une table vide, le tout en essayant de se faufile entre les autres clients sans que le roux ne leur demande un quelconque échantillon d’on ne sait quoi pour une expérience regardant le bar dans son ensemble pour observer qu’une assez bonne ambiance régnait.
Il fit signe qu’on leur apporte deux bières, valait mieux commencer à faible dose pour l’instant, et c’est sûr que ça allait lui changer des calculs à Slo.
Lorsque la commande arriva il prit la bière pour trinquer avec son ami, qui de son côté semblait assez large sur les coutumes, lui expliquant ce petit rituel qu’on faisait avant de boire. Féroé but une gorgée de sa bière, constant que le goût était assez fade et qu’une chose était sûre c’est que ça venait pas d’un pays nordique, mais préféra voir la réaction de D quand même.

- Alors ? Tu trouves ça comment ? Pas trop mauvais ?
Revenir en haut Aller en bas
Slovénie/D.Črv
Slovénie
avatar

Féminin
Messages : 10

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
20/50  (20/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: A la découverte du monde [Féroé]   Ven 22 Avr - 8:52

Opération repérage en plus. Ouais, Slo' peut attendre la réponse de Féroé tout en repérant des personnes qui pourraient lui fournir quelques échantillons intéressants pour ses expériences. Comme ce type là-bas, au fond... Mais Féroé ne mit pas longtemps à répondre à sa question.

- On est dans un bar, c’est un lieu où tu peux parler, rire, et surtout boire de l’alcool, c’est très répandu dans mon pays.

Oula, attention, stop dans l'opération de repérage de cobayes ! C'était quoi qu'il venait de dire Féroé ? C'est un lieu où on peut rire et parler ? Parce que dans les autres lieux, on n'a pas le droit de rire et parler !? Bah heureusement que le directeur le voyait pas souvent parce que sinon... Les punitions, y en aurait pleins. Et pas que pour lui mais pour tout le monde. C'était peut-être pour ça que la loi était pas respecté, personne ne l'applique alors on est pas rendu si on doit punir tout le monde. Et en plus, c'était pas génial si on avait plus le droit de parler à l'académie. Bof, c'était pas comme si il respectait les règles non plus. De toute façon, ça ne devait pas être écrit dans le règlement. Ceci n'était que simple supposition vu qu'il n'avait pas lu le règlement. Il l'avait fait cramer/dissoudre/autre, sûrement... Sachez que dans tous les cas, ce n'était pas volontaire. Donc, règle stupide de ne pas parler. Il allait pas la respecter, il ne l'avait jamais fait. Et c'était pas le seul. Remarque, Féroé avait dit « c'est un lieu où tu peux parler et rire », il avait pas dit que c'était le seul lieu où on pouvait faire ça... Voilà, Slo', réfléchit un peu mieux, des fois !
Autre chose, Féroé avait parlé d'alcool... Le tout très répandu dans son pays... Bah il espérait qu'il faisait attention quand même quoi. En tout cas, ça avait l'air d'être joyeux chez Féroé. Slo' s'imagina un pays avec tout le monde qui rit, qui parle, qui sont contents... ça ne travaille pas beaucoup, hein ! En même temps, c'était Féroé. Féroé qui travail énormément par plaisir bah...c'est plus trop Féroé quoi. Il était bien comme il était à s'amuser à sa manière... même si sa manière de s'amuser échappait un peu à Slo'. Bah oui, pour Slovénie, s'amuser, c'est prendre des produits chimiques, faire des mélanges, des découvertes et tout et tout. Vous imaginez Féroé faire la même chose ?

D'ailleurs, en parlant de Féroé, ce dernier traîna Slovénie vers une table entre tous les cobayes présents. D en vît d'ailleurs un très intéressant... Pile poil la bonne couleur de cheveux. Il essaya d'en prendre un en passant... mais nan, Féroé allait trop vite. Bon, tant pis, peut-être en revenant. Oh ! Un autre là qui avait un truc intéressant... Un tout petit échantillon pour ses expériences, un tout petit... bah nan, comme le premier, raté... c'était à croire que Féroé faisait tout pour pas qu'il ait d'échantillon... Bon, ok, ils n'étaient pas là pour ça... Mais en fait, ils étaient là pour quoi ? Peu importe. Enfin, ils arrivèrent à une table et Slovénie n'avait pas pu attraper le moindre échantillon pour ses expériences ! Nom d'un tube à essai ! Bon, tant pis... ce n'était pas des spécimens uniques non plus... Bref. Féroé commanda deux trucs que Slo' ne connaissait pas. Quand ça arriva, le slovènes regarda le truc...non identifié. Freyr lui expliqua qu'il fallait trinquer... bon, ok, c'est ce qu'il fit, ne voyant pas du tout l'intérêt de faire ça. Bon, c't'une coutume, faut pas s'étonner. Les coutumes, tous les pays en ont alors... Remarque, il doutait que ce soit juste une coutume des îles Féroé étant donné que pleins de gens autour d'eux en faisait autant. D'où venait cette tradition ? Pourquoi ? Oui, Slo' se pose toujours beaucoup de questions. Enfin bon, c'était pas non plus un des sujets qui l'intéressait le plus. Bref, il trinqua donc avec Féroé en gardant ses questions pour lui, sentant que ce n'était pas vraiment le moment.

Puis vint le moment de boire. Féroé bu une gorgée et Slo' l'imita... pas entièrement. Bah disons que... il faisait assez chaud quand même ce jour-là et en plus, la marche lui avait donné soif. Et notre slovène préféré -en même temps, c'est forcé que ce soit votre slovène préféré, c'est le seul slovène ici- ne savait pas que quand on boit un truc alcoolisé, on évite de tout boire d'un coup à toute vitesse. Par conséquent, c'est exactement ce qu'il fit. Il finit son verre d'un seul coup et sans prendre le temps de bien boire. Résultat ? Vous allez le voir dans quelques instants...

- Alors ? Tu trouves ça comment ? Pas trop mauvais ?

A peine Féroé eu-t-il prononcé ces paroles que Slo' déposa sa tête sur la table avec une grâce commune à celle d'un ours qui s'écroule au sol en s'endormant pour sa période d'hibernation. Et puis, il reposa son verre -vide- sur la table aussi en passant. Le tout accompagné d'un magnifique bruit s'approchant du « arf » signifiant ici la capacité intellectuel du slovène très réduite. C'est pas une bonne idée de boire d'un coup son verre de bière quand on est pas habitué du tout. Maintenant vous le savez, ceci était un message du ministère de la santé.

Bref, on se retrouve avec un D en train de larver sur la table sans aucune classe mais c'étais pas comme s'il s'intéressait à ce genre de choses. Depuis quand le slovène se préoccupait de ce qu'on pense de lui ? Depuis jamais donc ça n'allait pas commencer aujourd'hui. Bref, revenons-en à notre bière. Bah justement, c'était que de la bière, c'était pas non plus comme s'il venait de s'enfiler toute une bouteille de vodka, il lui restait quelques facultés. Même si, il faut l'avouer, les verres de bière son quand même assez gros. Mais bref. Donc, il pouvait quand même répondre à Féroé.

-C't'très bon... Mais pourquoi y a plusieurs toi...?

C'est vrai qu'il n'était pas au courant que Féroé avec deux frères jumeaux jusque là... Au dernières nouvelle... Féroé avait des frères mais pas jumeaux ! D'où c'est qu'il y avait trois Féroé en face de lui !? Et dans exactement la même position ! ...Sauf que les deux derniers étaient... comment dire ? Un peu flou par rapport à celui du milieu... Juste un peu... Par quel phénomène physique cela avait-il pu être provoqué ? Illusion d'optique. Bah voyons... Y avait pas 2 minutes, y avait qu'un seul Féroé en face de lui, et il était bien net. Pouuuuf... il devait avoir un problème au niveau de son oeil... Bah tient, il serait pas dans la mouise si son oeil valide commençait à plus l'être... Il se redressa et se frotta l'oeil et regarda de nouveau Féroé... Bon, c'était déjà un peu moins flou. Et il y avait plus que deux Féroé. Bon, ça ira même si ce qui était en train de se passer n'était pas très logique. C'est ce qui s'appelle avoir le cerveau en compote. Mais bien sûr, cette expression échappe quelque peu à Slovénie alors on évitera de lui dire, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Føroyar/Freyr Olsen
Îles Féroé
Îles Féroé
avatar

Masculin
Messages : 144

Carte Étudiante
Chambre: Aile Nordique
Partenaire:
Punitions:
6/50  (6/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: A la découverte du monde [Féroé]   Ven 6 Mai - 22:36

L'alcool est l'aspirine de l'âme
Louis Gauthier

La bière était vraiment une boisson des plus banale pour les peuples nordiques, aussi banale que la vodka pour les voisins russes ou que la tequila pour les mexicains, existant de multiples variations.
Même sa petite île paumée, qui possède bien plus de mouton que d’habitant, avait sa propre bière, si ça c’était pas la classe franchement ? La Føroyar Bjørn, un peu ambrée à bien y regarder, servie partout dans son pays, dommage qu’il ne pouvait en trouver ici, il aurait bien voulu la faire goûter à Slo.
D’ailleurs Freyr observa la moindre réaction que son ami pouvait avoir face à cette bière assez bon marché, on ne trompe pas un connaisseur comme lui sur une boisson comme celle-ci, c’était assez important et en retenait presque son souffle en le voyant descendre d’une traite la boisson, le moindre qu’on pouvait dire c’est que le Slovène avait une sacrée descente quand même, ça le faisait sourire.
Sourire qui disparu un peu plus en voyant le roux s’écrouler littéralement sur la table, seule une sorte de grognement indiquait à Féroé que l’autre nation était encore en vie, c’était assez effrayant à voir dans l’ensemble.
Jetant un regard entre la panique et l’étonnement à la salle, qui d’ailleurs semblait elle aussi attirait par le manège que proposait Slo, il se demanda que faire et si l’autre avait fait une sorte de crise cardiaque ou on ne sait quoi. Allez voir avec tout ce qui traîne à l’Académie, un vrai nid à virus cet endroit, et peut-être que Slovénie attrapé une quelconque maladie et qu’il se sentait mal. Que devait-il faire lui de son côté ? Essayer de le secouer ? Il devait peut-être composer le numéro des secours ou un médecin.

-C't'très bon... Mais pourquoi y a plusieurs toi...?

Non ?! Genre s’était une mauvaise blague que son ami lui faisait, c’était obligé que ça soit cela, Féroé ne pouvait admettre que l’autre était ivre au bout d’une bière ! UNE BIÉRE ! Soit l’équivalent de 5% d’alcool dans une bouteille, ce qui ne pouvait en tant normal ne pas atteindre le système cérébral d’un individu normalement constitué et que celui-ci était encore en fonction de ses capacités.
Les sciences et Freyr ce n’était pas le grand amour ça c’est sûr, sauf quand il s’agissait de l’associer à de l’alcool ou autres points du folklore nordique, c’était un sujet tellement incompréhensible où au contraire le Slovène excellait au plus au moins. Une des conclusions possibles à ce qui venait d’arriver à Slo était que ce dernier tenait autant l’alcool qu’un enfant de 3 ans, ou alors qu’il lui faisait juste une mauvaise blague pour voir sa tête, ou encore que Freyr avait bien fait de ne pas prendre plus fort en alcool.
C’était assez comique à voir quand même, laissant le roux se remettre de ce qui semblait être sa première boisson alcoolisée, l’autre nation avait une bonne descente mais une mauvaise résistance, espérant juste que l’alcool ne lui ferait pas faire n’importe quoi non plus ou le rendre malade.
Pour sa part Féroé termina donc tranquillement sa bière, qui avait toujours un goût extrêmement fade, s’amusant en voyant Slo faire cette bouille de gamin qui vient de se réveiller. Et zou injection de 5% d’alcool dans son organisme, très faible taux en somme, surtout quand on est nordique pour tout dire.

Devait-il maintenant prendre le risque de prendre quelque chose d’encore plus fort ? Après tout peut-être que Slovénie pouvait mal réagir, qu’il pourrait faire un coma éthylique avec une bière… Ou bon, il se retient un peu de rire à cette idée étrange, comme si c’était quelque chose de possible… Enfin du moins, il en avait jamais entendu parler pour un degré aussi faible, mais il était vrai aussi que D. buvait sa première goûte de boisson à consommer avec modération, c’était un facteur à prendre en compte ça.
C’était un joli casse-tête et un fouillis qui se faisait en quelques instants, et malheureusement il n’avait pas spécialement envie de réfléchir aujourd’hui, ce n’était pas son rôle mais celui de Slo normalement et lui exécutait juste ou flânait dans un coin comme à son habitude en laissant de côté ses devoirs. Féroé aimait profiter de la vie, s’amuser le plus possible et ne pas se préoccuper du reste, la simplicité en gros.
C’était un de ses principes de base, vivre pleinement sans trop se poser des questions même si c’était dur, et c’est dans cette même logique qu’il décida de commander autre chose et de prendre des risques.

Jolie bouteille d’absinthe, qu’on nomme aussi « fée verte » en raison de sa couleur verdâtre, au goût d’Anis et assez fort quand même. Celle-ci était donnée avec des verres, cuillères et morceaux de sucre, car boire cet alcool pur serait une pure folie en soi. Féroé versa ¼ de la substance dans le verre, et pour diminuer fortement la dose d’alcool qui pouvait rendre rudement malade Slo, il ajouta directement des morceaux de sucre au lieu de les faire diluer avec quelques gouttes d’absinthe sur la cuillère.
Jetant néanmoins des regards inquiets vers Slovénie qui décuvait lentement d’une bière, priant les dieux nordiques que son ami ne finisse pas dans un état trop pitoyable ou pire encore en promettant de sacrifier d’autres dauphins en leurs noms s’ils accédaient à sa demande, s’occupant de mélanger la boisson avec les sucres à l’aide d’une des cuillères. D’ailleurs il préféra rajouter d’autres sucres dans le verre de Slo, valait mieux être prudent, allant jusqu’à noyer la substance à l’aide des cristaux de sucre.
Doucement il prit son verre, l’apportant à ses lèvres et but une gorgée, et heureusement que le sucre était là pour atténuer le goût de l’absinthe.

- Tu… devrais peut-être un peu attendre avant de boire tu sais… Enfin bon…

Slovénie risquait de très mal réagir vu à quel point la boisson restait forte malgré tout, du peu qu’il avait bu ça arrachait assez bien la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Slovénie/D.Črv
Slovénie
avatar

Féminin
Messages : 10

Carte Étudiante
Chambre: Aile Slave / Balte
Partenaire:
Punitions:
20/50  (20/50)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: A la découverte du monde [Féroé]   Dim 22 Mai - 12:25

Nom d'un tube à essai, c'était vraiment bizarre. Le slovène avait remarqué qu'il n'y avait pas que Féroé qui était en double... Y avait les verres aussi et puis d'autres trucs qu'il ne visualisait pas très bien... Comment ça se faisait ? Depuis quand les gens peuvent se retrouver à être deux pareils ? On aurait dit le même système que la division cellulaire. Elle se divise et après, l'information génétique se retrouvait dans les deux cellules filles. Mais ouais bon, c'était pas vraiment dans l'ordinaire que ça arrivait ça. Les gens ne se divisent pas comme ça dans la rue, ce qui fait qu'on se retrouve avec quatre personnes alors qu'à la base il n'y en avait que deux... Parce que les cellules se divisent mais ça reste à l'intérieur du corps, soyons logiques, pourquoi elles se retrouveraient à côté pour former un autre être humain parfaitement identique au premier ? Les cellules donc sortiraient du corps, mais par quel moyen ? Et le fait qu'elles forment directement quelqu'un en si peu de temps restait un mystère... Seulement, quand on est un scientifique, les mystères sont là pour être éclairci ! Pas question de garder quelque chose de flou sur la connaissance humaine. Bon, ok, cloner une personne c'est un peu... interdit ? Ouais, ça aussi mais bon, ça, c'est pas grave, Slo' respecte pas souvent les lois... Et de toute façon, il est mineur alors il ne devrait pas avoir trop d'ennuis... quoi que. Bref, cloner une personne, ça n'avait encore jamais été fait... Il serait le premier à le faire... Même si, en théorie, c'est possible de cloner quelqu'un... juste qu'on n'a pas le droit... Donc, c'est sûrement parce que ça représente un risque... un tout petit risque... Bon, ok, ce serait assez dangereux... Mais... revenons à nos moutons, le fait est que ça ne se fait pas naturellement, le clonage. Ce n'était pas possible que Féroé se soit cloné en quelques instants, tout naturellement. Si c'était une chose naturelle, ça se saurait.

Enfin bref, on arrête ce beau monologue sur les clones... Enfin, ça montrait que D. avait encore quelques capacités intellectuelles... ou alors qu'il était dans un mauvais état, un peu comme quand il est malade... Nan, quand il est malade, c'est pire...bien pire... je vous souhaite de ne jamais le voir malade parce qu'il tire des conclusions à partir de ses délires... ou alors, c'était qu'il se remettait peu à peu de sa bière... Ce qui n'était pas une mauvaise chose. Mais bon, c'était pas encore tout à fait ça. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il y avait devant lui à nouveau quelque chose à boire... quelque chose qu'il ne discernait toujours pas... Il n'avait jamais vu ça alors même s'il était sobre, il aurait pas su ce que c'était. Et Féroé qui semblait faire des trucs dans le verre... Bref...

- devrais être peu avant boire sais... bon...

Ouais, il recevait mot sur deux encore... ou comprenait... ou entendait... enfin bref, seulement ce bout de phrase parvenait jusqu'à son cerveau... D'ailleurs, vous pouvez voir qu'une phrase, privée de certains mots, perd rapidement tout son sens. C'était pourquoi Slo' se demandait qu'est-ce que Féroé avait voulu dire. Il était dans la situation où il comprenait tous les mots de la phrase sans pouvoir la comprendre. Vous savez, quand vous vous retrouvez devant un exercice de physique, que vous lisez la question et que vous vous dites « c'est bizarre, je comprends tous les mots, mais pas la question... » Bien que Slo' ne se soit jamais retrouvé dans ce genre de situation. Et encore moins en physique quoi. Lui, il avait la chance de tout comprendre, et même de critiquer les exos en disant que ça manquait de précision au niveau des données, ou de dire qu'il y avait une erreur à tel endroit, etc... Enfin, là, il était pas devant un exos de physique, mais devant un verre plein... plein de quoi ? On sait pas, mais plein. Bon bah un verre plein, ça se vide ! Il le pris et en bu... Mais pas tout d'un coup, là, c'était fort quand même le truc ! Il aurait bien aimé un verre d'H2O, là, le slovène... Mais bon, il n'y en avait pas. Bah dans ses cas-là, on fait sans. C'est comme quand on a besoin d'un bécher et qu'on en a pas... On utilise un erlenmeyer à la place... Bon, c'était pas terrible mais on fait avec. Parce que être en manque de matériel, pour Slo', c'était pas si rare que ça... Bizarrement, quand on fait exploser des trucs, le matériel devient vite inutilisable...bizarrement...

Bref, il reprit une petite gorgée du truc pour une raison inexpliquée... Sans doute qu'il avait oublié que ça arrachait la gorge et qu'il avait pris ça pour de l'H2O. Donc voilà, ça n'allait pas arranger son cas, à Slovénie. Il était encore pire qu'après la bière, ce qui, en soit, est logique. Bon, il essaya de pas s'étaler parce que sans doute que sinon, il ne se relèverait plus... A la place, il mit son coude sur la table, son bras mit à la verticale et posa sa tête sur sa main, histoire d'avoir un support. Puis, il regarda un peu autour de lui... c'était un peu flou et même le clone de Féroé s'était cloné... Génial... Bon, il n'était plus à ça près maintenant... Féroé se clonait toutes les deux minutes, c'est génial. Bientôt, la Terre sera envahit de Féroé et le monde ne sera plus que moutons et bières... J'ai jamais dit que c'était mal. Bref, il avait plus trop les idées en place, là... Enfin, ça faisait un moment qu'il les avait plus en place. Mais plus ça allait, plus ça empirait... et ce qu'il vit au fond de la pièce le confirma...Au fond de la pièce, il vit un éléphant rose. Ce qui était... pas logique... Du tout... Et comme il était un peu -beaucoup- bourré, il se mit à parler à voix haute alors qu'en principe, il garde ça dans sa tête.

-Mais c'pas possible... un éléphant, c'pas rose... a moins que ce soit de la peinture mais là, y a pas de trace... donc, c'est qu'on lui a transmit un gène d'animal rose... Comme un flamant rose... Mais c'pas logique... un flamant rose, à la base, c'blanc... C'est en mangeant des crevettes que ça devient rose... Donc l'éléphant a mangé des crevettes... Mais nan, c'est herbivore un éléphant, ça mange pas de crevette... En plus, ça vit pas ici... Son habitat naturel, c'est l'Afrique ou l'Asie... à ses oreilles, là, c'l'Afrique...

Un mélange de bêtises et de raisonnement logique... Le tout avec une intonation de personne complètement malade, épuisé et un manque de motivation conséquent... Enfin, ça devait se rapprocher de ça... Le pauvre, ses idées étaient complètement détruites par les faits surnaturels qui se passaient devant lui depuis tout à l'heure... Ca ne pouvait pas être possible tout ça... Il n'arrêtait pas de se le répéter intérieurement. Sûrement un cauchemar où toutes les lois établies par les plus grands scientifiques étaient détruites... Bientôt, ce serait au tour de celles de Newton, on verrait une pomme tomber vers le haut. Ce qui est tout à fait impossible, vu que deux corps s'attirent. Et la pomme était censée être attirée par la Terre, non pas par le ciel ! C'est logique ! Mais là, la logique était un peu... plus là... Comment c'était possible !?

Slovénie commençait à avoir très mal à la tête... A cause de la boisson et aussi à cause de ses tentatives de réflexions. Il pris sa tête dans ses deux mains... et un drôle de bruit non indentifiable sorti de sa bouche... Finalement, il ne tenait plus et il finit une fois de plus complètement étalé sur la table. Game over, try again ! Retour de la petite bouille de gamin qui venait de se réveiller. Puis, la tête toujours sur la table, il regarda Féroé...Il s'était encore cloné.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte du monde [Féroé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte du monde [Féroé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la découverte du monde féerique et rocambolesque des contes...
» A la découverte du monde [Terminé]
» Partons à la découverte du monde! [Nuage Angélique et Petit Rêve ]
» Elfe à la découverte du monde croise compagnie de nains
» À la découverte du monde humain [Sheela,Shiki] - FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✯ Académie Hetalia ✯ :: Ville :: Quartier des Loisirs :: Bars-
Sauter vers: